Enerzine

100,10 dollars: le cours du baril bat un nouveau record

Partagez l'article

Nouveau record, mardi, du prix du baril de brut à 100,10 dollars. Principale raison  invoquée, la crainte de voir les pays producteurs réduire l’offre mondiale.

C’est la première fois que Wall Street cloture sa séance avec un baril ("light sweet crude") se négociant au-delà des 100 dollars. Record historique également à Londres, où le baril de brent a atteint un sommet de 98,70 dollars.

Parmi les facteurs mis en cause dans cette nouvelle flambée (5 dollars de hausse dans la journée de mardi à la bourse de New York), une possible réduction de la production des pays exportateurs de pétrole. Réunie le 5 mars prochain à Vienne, l’OPEP pourrait ainsi anticiper une chute brutale des cours à la fin de l’hiver.

Une explosion survenue dans une raffinerie au Texas (70 000 barils par jour) est une explication également avancée par les analystes, de même que les menaces qui planent sur la production du Nigeria. Le premier producteur africain a en effet été contraint de suspendre un quart de sa production en raison de troubles dans le Delta du Niger. Enfin, même si la tension est redescendue d’un cran ce week-end, les menaces du Venezuela à l’encontre des Etats-Unis continuent d’inquiéter le marché.


Partagez l'article

 



          

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz