13 nouveaux blocs dans le Golfe du Mexique pour Total

Total annonce que dans le cadre de l’appel d’offres 206, sa filiale à 100 % Total E&P USA Inc. a déposé la meilleure offre pour treize blocs de la partie centrale du Golfe du Mexique.

Situés en eaux profondes (1 500 à 2 000 mètres) et à proximité des blocs détenus à 100 % par le Groupe dans la zone, chacun des treize blocs de cet appel d’offres couvre environ 25 kilomètres carrés. La période d’exploration de ces blocs s’étend sur dix ans.

Total E&P USA Inc. opérera et détiendra à 100 % douze blocs dans les zones de Garden Banks et de Keathley Canyon. Total détiendra 50 % du treizième bloc en partenariat avec Cobalt International Energy L.P.

L’obtention de ces blocs reste soumise à l’approbation définitive des autorités administratives concernées (Minerals Management Service).

Par ailleurs, Total a acquis récemment auprès de Cobalt un intérêt de 50 % dans huit blocs en offshore profond, dans la zone de Garden Banks, près des blocs détenus par le Groupe dans cette même zone. Cobalt, opérateur de ces blocs, les a acquis en 2006 pour une période de dix ans.

Total est présent dans l’Exploration-Production aux Etats-Unis depuis 1957. En 2007, le Groupe a acquis douze blocs d’exploration en eaux profondes et très profondes (cinq blocs dans la zone de Garden Banks, trois blocs sur Green Canyon et quatre blocs sur Walker Ridge) avec un intérêt de 100 %. Cette acquisition, qui a suivi celle de 27 blocs en 2006 dans les mêmes parties du Golfe du Mexique, est en ligne avec la stratégie de Total visant à renforcer son portefeuille dans la région en concentrant ses efforts d’exploration sur des prospects long terme à fort potentiel.

Dans le Golfe du Mexique, Total participe à deux grands projets de développement : le Groupe détient 17 % sur le champ de Tahiti (démarrage prévu au deuxième semestre 2009) et un intérêt de 33 % dans le projet Chinook (démarrage prévu fin 2010). Total opère actuellement deux champs en production : Matterhorn et Virgo.

Le Groupe est également présent dans d’autres régions des Etats-Unis avec notamment un permis d’exploration en mer de Beaufort et vient d’acquérir auprès de Chevron un intérêt de 30 % dans plusieurs blocs d’exploration de la zone de White Hills, en Alaska.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz