Enerzine

2 stations service à hydrogène sur le champ de Mars

Partagez l'article

Dédié à la mobilité propre, le Challenge Bibendum organisé par Michelin et auquel participe Air Liquide accueille cette année à Paris, plus de 75 véhicules dont une douzaine de véhicules écologiques alimentés à l’hydrogène.

Dans le cadre du Rallye qui vise à démontrer les performances de ces véhicules respectueux de l’environnement, Air Liquide met en place deux stations service, conçues et développées par le Groupe, qui alimenteront les véhicules en hydrogène sur le centre d’essais du CERAM du 8 au 10 juin et sur le Champ de Mars, à proximité de la Tour Eiffel, le 11 juin prochain.

A l’heure où le prix du baril de pétrole s’envole, l’hydrogène vecteur d’énergie est en effet une solution alternative prometteuse, tant sur le plan environnemental que d’un point de vue économique. Utilisé dans une pile à combustible, l’hydrogène se combine avec l’oxygène de l’air pour produire de l’électricité en ne rejetant que de l’eau. L’hydrogène peut être extrait d’un grand nombre de matières premières (gaz naturel, charbon, eau + électricité ou même biomasse…). Bien qu’aujourd’hui 95% de l’hydrogène soit produit à partir du gaz naturel, la multiplicité des sources de production garantit une sécurité d’approvisionnement. L’hydrogène représente donc un fabuleux potentiel pour fournir une énergie renouvelable, propre et silencieuse qui alimentera la voiture de demain.

S’appuyant sur les technologies Air Liquide, les stations services de distribution d’hydrogène comportent un dispositif de distribution rapide de l’hydrogène à haute pression (700 bar et 350 bar) dans le réservoir, qui permet d’assurer une sécurité totale du conducteur et du véhicule. Ces stations permettent ainsi de faire un « plein » en 3 minutes dans des conditions de facilité aussi proches que possible de celles rencontrées avec un carburant classique, et de parcourir plusieurs centaines de kilomètres.

Ainsi, le Groupe a conçu et réalisé 7 stations services de distribution d’hydrogène dans le monde au cours des 4 dernières années : Madrid, Kawasaki, Luxembourg,Singapour, une station mobile à Shanghai, une pour un constructeur automobile européen et la station de démonstration de Sassenage (près de Grenoble, en France) où est implantée sa filiale Axane qui conçoit, développe et commercialise des piles à combustible.

S’inscrivant dans une démarche de Développement durable, Air Liquide a développé un savoir-faire unique dans la maîtrise de l’ensemble de la chaîne de l’hydrogène, qu’il s’agisse de la production,de la distribution ou des utilisations.

(src : CP – Air Liquide)

Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    5 Commentaires sur "2 stations service à hydrogène sur le champ de Mars"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Laurent
    Invité

    En quoi l’hydrogène est une source renouvelable puisqu’on la produit avec des énergies fossiles??? L’H2 n’est qu’un vecteur énergétique, en ce sens où il faut de l’énergie pour l’extraire. Dans tous les cas, on dépense plus d’énergie pour le produire que l’énergie qui sera consommée. Ce n’est ni viable économiquement ni du point de vue environnemental Cet article est plein de fausses affirmations sur l’hydrogène..

    cedric
    Invité

    totalement d accord avec toi Laurent, qui plus est, il n existe pas de solution de stockage efficace, ca fuit, c est inodore, et il ne suffit que d une faible concentration pour que cela pete. je hais ce vecteur dit « propre »

    TOM
    Invité

    Les biocarburants sont produits grace a de l’énergie fossile aussi, pétrole pour l’engrais et gaz pour les pesticides, sinon récolte catastrophique. Ils n’y a aucune vraie alternative au énergie fossile !

    Marc
    Invité

    Ben quoi ? c’est magnifique cette solution non ? Les grands constructeurs pourront enfin remplacer leurs parcs de véhicules par des véhicules d’un autre type (aaah la fameuse « croissance » chers à nos politiciens) Quelques déchets en plus ça fera pas de mal… Quand la pollution devient marketing…

    Nikita
    Invité

    croyez le ou non, Jerry Woodal pourrait bien résoudre tous les problèmes de production d’h2… qui se produirait de cette façon : 2Al+ 3H2O —> 3H2 + Al2O3 + chaleur …. réaction qui, en plus de produire de l’h2 qui brulerait, est en elle meme exoénergétique…. ajoutez du gallium et vous chintez la couche d’alumine qui inhibe la réaction en temps normal

    wpDiscuz