• Informer
  • Participer
  • Professionnels
login
pass
lettre quotidienne d'information ▼
    Exemple ?  
Sûreté nucléaire : le Conseil européen approuve la révision de la directive
  
L'accident nucléaire de Fukushima au Japon en 2011 a ravivé l'attention du monde entier sur les mesures nécessaires pour réduire les risques au minimum et garantir des niveaux très élevés de sûreté nucléaire.

Sur la base des conclusions du Conseil européen de mars 2011, les régulateurs européens dans le domaine de la sûreté nucléaire ont, en coopération avec la Commission européenne effectués dans toute l'UE des tests de résistance complets des centrales nucléaires. Les résultats ont mis en lumière des améliorations possibles dans les approches et les pratiques industrielles en matière de sûreté nucléaire dans les pays participants.

La directive révisée par le groupe "Questions atomiques" instaure, à l'échelle de l'UE, des objectifs de sûreté nucléaire qui visent à limiter les conséquences d'un éventuel accident nucléaire et à couvrir tout le cycle de vie des installations nucléaires (choix du site, conception, construction, mise en service, exploitation et déclassement), y compris la préparation des interventions d'urgence sur site. La directive renforce également l'indépendance et le rôle des autorités nationales de réglementation. Les conséquences d'un accident nucléaire pouvant dépasser les frontières nationales, elle encourage une coopération et une coordination étroites ainsi que l'échange d'informations entre les autorités de réglementation des États membres situés dans le voisinage d'une installation nucléaire.

La directive révisée renforce par ailleurs la transparence sur lesquestions de sûreté nucléaire. Les dispositions sur les informations à fournir à la population ontété précisées en ce qui concerne le type d'informations à fournir. En outre, la population aura des occasions de participer aux phases pertinentes du processus décisionnel concernant les installations nucléaires, conformément au cadre national et en tenant compte des différents systèmes nationaux.

La directive renforce aussi la surveillance et l'échange d'expériences par ses dispositions relatives aux examens, par les pairs, des installations nucléaires. Les États membres veilleront à ce que des dispositions soient prises afin que le premier examen thématique par les pairs débute en 2017 et que les suivants aient lieu au moins tous les six ans par la suite. En outre, les États membres organiseront tous les dix ans au moins des auto-évaluations périodiques de leur cadre national et de leurs autorités de réglementation compétentes et demanderont un examen international par des pairs des éléments pertinents de leur cadre national et de leurs autorités de réglementation compétentes aux fins de l'amélioration continue de la sûreté nucléaire.

Les États membres soumettront à la Commission européenne un rapport sur la mise en œuvre de cette directive pour la première fois le 22 juillet 2014 au plus tard, puis le 22 juillet 2020 au plus tard.

La directive entrera en vigueur le vingtième jour suivant celui de sa publication au Journal officiel de l'Union européenne. Les États membres disposeront d'un délai de trois ans pour la transposer dans leur droit national.

[ Illustration article ]

 Lu 464 fois 
 Publié le 13/06/2014 à 08:00 
© Enerzine.com
 
Envoyer à un ami Envoyer Flux RSS Enerzine
Imprimer Imprimer
christiana


Membre
depuis le 22-09-2013
le 13-06-2014 18:54:13

_____

pierreerne


Membre
depuis le 20-10-2013
le 16-06-2014 11:11:53

Réflexions sur l'accident de Fukushima

L'accident de Fukushima a été provoqué par un séisme d'une rare violence ayant provoqué un tsunami qui a endommagé une centrale nucléaire. C'est la conjonction de ces trois éléments qui a provoqué la catastrophe que l'on connaît.

Logiquement, on devrait donc analyser si la conjonction de ces trois éléments peut exister ailleurs, et prendre les mesures préventives adéquates.

Au lieu de cela, on a concentré l'analyse sur un seul des éléments (les centrales nucléaires), en oubliant les deux autres (le séisme et la mer). C'est une mauvaise analyse des risques.

La prise en compte d'un seul élément est carrément une erreur de jugement. La prise en compte de deux éléments seulement serait déjà une position très extrême mais qui pourrait peut-être se justifier en considérant que les conséquences liés au nucléaire pourraient être très graves. On peut par exemple, et bien que l'accident de Fukushima ait précisément démontré la résistance de la centrale au séisme, considérer qu'il faudrait renforcer la sécurité des centrales non soumises à la possibilité de tsunami, mais situées sur une zone sismique. Mais alors, pourquoi ne pas considérer aussi par exemple les conséquences d'un séisme exceptionnel sur les barrages hydroélectriques ? Si les barrages de la vallée du Drac venaient à être détruits par un séisme violent, c'est en centaines de milliers de morts qu'il faudrait compter dans la région de Grenoble.

Tout cela montre que les analyses nouvelles de sécurité qui ont été déclenchées par Fukushima ne sont pas justifiées du point de vue purement logique. Dès lors, il ne faut peut-être pas considérer la logique comme le principale moteur. La panique irréfléchie est peut-être un moteur encore plus important.

 
  Pseudo  
  Email (facultatif)   
  Titre   
 

Avertissement !

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'éditeur ou de ses représentants.

En appuyant sur le bouton 'ajouter votre commentaire', vous déclarez avoir lu, compris et approuvé (la charte) d'enerzine.com

Un commentaire abusif ? Signaler le ici 

En mode invité : il faudra attendre 3 minutes avant que votre commentaire soit publié.
Conseil : pour laisser une ligne blanche entre 2 paragraphes, appuyez 2 fois sur Entrée

  Code de validation :   61373
  Recopier le code ci-dessus   

Pas encore membre ?
1 minute suffit pour le devenir
et poster votre 1er commentaire ...

login pass
J'ai perdu mes identifiants 

Etre un membre connecté vous permet :
  • de réserver son 'pseudo',
  • d'être reconnu auprès des autres membres,
  • de voir les signatures et les profils,
  • de vous envoyer des messages privés,
  • d'accéder sans limitation au forum,
  • et bien d'autres fonctions encore ...
  
 
Derniers communiqués
Retrouver Enerzine.com sur ...
S'abonner au rss
S'abonner à Twitter
S'abonner à Facebook
S'abonner à la newsletter
S'abonner à Youtube
S'abonner à Google+