2008, année de la 2nde génération de biocarburants

Le producteur de biocarburants américain Verenium Corp a annoncé lundi son intention de lancer la construction d’une usine de fabrication d’éthanol cellulosique à échelle commerciale dès cette année. Ce qui la placerait en bonne position pour devenir la première compagnie américaine capable de produire du biocarburant de seconde génération.

Verenium espère construire une usine dans le sud-est des Etat-Unis, pour une capacité de production de 30 millions de gallons par an (113 millions de litres) d’éthanol issu de ressources végétales telles que les déchets de canne à sucre. Selon une porte-parole de la firme, la production est attendue dans les 18 à 24 mois après le début de la construction.

L’éthanol cellulosique fait l’objet d’une véritable course entre industriels américains. Cette nouvelle génération de biocarburants promet d’offrir du carburant à partir de végétaux nécessitant bien moins d’engrais que l’éthanol, habituellement issu de la culture du maïs aux Etats-Unis.

Les premiers litres de carburant sortiront d’une usine de démonstration en Louisiane dès le 31 mars prochain, annonce la société. Les premiers mois de production utilisés afin de réduire les coûts en faisant passer le litre de 0,5€ à 0,36€. Selon les responsables du site, le premier poste d’économie est celui de la ‘nourriture’ donnée aux bactéries. 

Les matériaux pouvant servir à produire les nouveaux biocarburants peuvent être des déchets végétaux issus de cultures non-alimentaires telles que les ‘Switchgrass’ (Panicum Virgatum). Ces plantes doivent d’abord être transformées en amidon, puis en sucre, avant de pouvoir être distillées.

L’an dernier, le gouvernement américain a consenti un investissement de 385 millions de dollars auprès de 6 compagnies développant de l’éthanol cellulosique. Une autre de des compagnies, Range Fuels, espère démarrer la commercialisation de son carburant vert plus tard dans l’année ,dans une usine située en Géorgie.

 

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "2008, année de la 2nde génération de biocarburants"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

…382 Millions en recherche – 6 compagnies aux USA…et en France les études sur ces pistes en sont où? Qui y travaille concrètement? Aide de combien Meurs de l’état? …Pour éviter de rester scotchés aux seuls agro-carb. de 1ère géné., pesant sur la filière agro-alimentaire. Merci nous dire. A+ Salutations Guydegif(91)

Jerome
Invité

Je crois que comme d’autres pays, la France a une vision à très court terme et voit dans les agrocarburants une pseudo solution sans ambition, pour supprimer certaines idioties des aides agricoles…

Mil
Invité

La France est loin d’être à la traine dans ce domaine! Au niveau recherche, il existe par exemple les programmes PNRB (financés par l’Ademe) qui regroupent des labos publics et privés. Il faut se méfier de ce genre de communiqué qui est souvent un “effet d’annonce”. La société canadienne Iogen a annoncé il y a quelques années (2004 mais je suis pas sûr) être en mesure d’industrialiser un procédé éthanol 2nde génération… pour l’instant on ne voit rien venir!

Nico
Invité

2 questions : Dans quel état se situera cette usine? En quoi ces biocarburants sont de 2nde génération? Il y a encore des années de développement avant d’y parvenir.

euK
Invité

a mon avis, nous avons trop peu de données concernant les rendements énergétiques / bilans carbone / analyses de cycle de vie et tout ça pour juger ces productions… dans tous les cas, on se perd déjà dans les générations; – 1°: éthanol, huile, – 2°: éthanol biocellulosique, – 3°: les algiques à biopétrole… A suivre… ce qui m’ennuie, c’est le gaspillage d’argent publique dans ces recherches d’apprentis sorciers…

wpDiscuz