2008 : la plus grande centrale thermosolaire d’Europe

La plus importante centrale thermosolaire d’Europe, et la seconde au monde, sera opérationnelle en 2008 dans la région de Grenade. Elle sera capable de générer une puissance de 50 mégawatts et approvisionnera en électricité 45.000 foyers.

Les installations (Andasol I) qui se situeront à Aldeire constituent la première phase du projet. Il sera complété dans quelques années par la construction d’une seconde centrale de 50 mégawatts. Une troisième structure présentant les mêmes caractéristiques est également en prévision.

Ce projet, dirigé par l’entreprise espagnole Cobra, filiale du groupe ACS, et la compagnie allemande Solar Millennium, suppose un investissement de 260 millions d’euros. La Commission Européenne financera 5 millions d’euros.

La construction de la première centrale, prévue sur deux années mobilisera 500 personnes. 40 emplois hautement qualifiés seront ensuite créés pour assurer le fonctionnement et la maintenance des installations. La centrale s’élèvera sur une superficie de 195 hectares. Elle comptera 625 collecteurs solaires qui occuperont 510.120 mètres carrés de terrain.

La technologie utilisée sera celle des collecteurs cylindriques paraboliques du groupe Solar Millenium. Ces collecteurs sont des systèmes de concentration de radiation solaire dotés d’un mécanisme de suivi du soleil, permettant de capter à tout moment les rayons lumineux. Ces récepteurs concentrent les radiations sur des tubes absorbants à l’intérieur desquels circule un fluide caloporteur, en général une huile synthétique, qui s’échauffe jusqu’à 400 degrés. La vapeur alors produite actionne les turbines qui produisent de l’électricité.

Avec la production annuelle de 181,1 millions de kilowatts heure Andasol I prétend contribuer au respect du protocole de Kyoto. La centrale évitera ainsi l’émission dans l’atmosphère de 152.000 tonnes de dioxyde de carbone par an en alimentant le réseau électrique, sans fluctuations ni interruptions.

 
Cette information est un extrait du BE Espagne numéro 56 du 10/10/2006 rédigé par l’Ambassade de France en Espagne. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "2008 : la plus grande centrale thermosolaire d’Europe"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Khtarius
Invité

Mouais, ca fait quand même 5,2 millions d’€ le MW installé. A puissance comparé ca fait pour 1650MW une installation à 8,5 milliards d’euros. A titre de comparaison un EPR c’est 3 milliards d’euros. Mais bon, ca montre qu’on commence au niveau solaire à aborder le même terrain en investissement qu’une centrale nucléaire. Cependant il y a encore de grands progrès à faire …

YVAN
Invité

C’est peu etre un peu cher mais quel est le cout global du nucléaire, 3 milliards pour la construction de l’EPR OK c’est moins couteux mais voyons plus loin que le bout de notre nez et pensons au démantelement et donc au cadeau empoisonné pour nos enfants…

Claude
Invité
pour une centrale EPR il faut ajouter le combustible nucléaire , le traitement des déchets en fin d’usage , le stockage des déchets à très long terme , la recherche pour trouver une solution et s’en débarasser un jour , l’élimination de ces déchets si toutefois on y parvient . Dépenses qui n’existent pas avec le solaire . Egalement les dépenses de fonctionnement tant en personnel qu’en entretien , le démantellement des centrales en fin de vie sont sans communes mesures entre le solaire et l’EPR . Si on ne compte pas tout évidemment l’EPR , c’est moins cher .… Lire plus »
OUF !
Invité

Ce type d’installation présente un bien meilleur rendement que les hectaires de photovoltaïque hors de prix que l’on installe – très satisfait – en France. Evidemment, c’est à l’étranger que ce type s’installation se dévellope, l’Etat préférant subventionner des installations dépassées plutot que la recherche ! !

wpDiscuz