Imprimante

Le Développement Durable vous a toujours été présenté sous des aspects très positifs, comme si l'obligation de consommer moins d'énergie et d'eau qui nous attend allait se faire sans effort ou avec peu d'effort de la part des consommateurs et utilisateurs.

Bel effort de marketing pour une politique et un mode de vie qui ne sera pourtant pas facile à accepter au jour le jour. Rendons grâce néanmoins à Yves Cochet pour avoir décrit assez précisément ce qui va se passer réellement c'est à dire peu ou plus de déplacement individuel, un chauffage réduit à sa plus simple expression, quasi plus de déplacement aérien, la vie en autarcie et un repliement général sur nous mêmes !

Sous le label développement durable, vous avez peut être remarqué une recommandation (pub ?) pour repasser des couches pour bébé jetables qui depuis vingt ans ont facilité la vie de la jeune maman aux couches lavables de nos mères. La démonstratrice vous y indique que les couches lavables, entre l'eau nécessaire à leur fabrication et celle pour leur lavage journalier, utilisent trente pour cent moins d'eaux que les couches jetables ! Elle a trouvé ces données dans une thèse, nous dit elle. De même les couches lavables provoqueraient moins d'érythèmes fessiers chez les bébés que les couches jetables. Je ne sais si ces affirmations sont exactes ou pas. Acceptons en l'augure néanmoins.

Par contre, le recul de notre confort de vie que matérialise cette publicité risque fort d'être notre réalité de demain dans beaucoup de domaines au fur et à mesure que nos sources d'énergies s'épuiseront, que l'eau disponible à la surface du globe deviendra plus rare et que la population du globe et ses besoins augmenteront. Elle a le mérite de nous alerter sur ce qui nous attend dans beaucoup de domaines de notre vie de tous les jours et de nous faire nous rendre compte de l'ampleur des réductions de niveau de vie qui nous attendent.

Il est d'autant plus important de développer les énergies alternatives, toutes les énergies alternatives, qui soient capables de satisfaire en quantité suffisante les besoins d'énergies et de production d'eau dessalée d'un monde à 9 milliards d'hommes et de femmes.Toutes seront indispensables, avant que nous ne trouvions la source d'énergie inépuisable que le programme ITER nous promet pour la fin du siècle...

 
Article publiée le 13/05/2008 à 12:12 
©Enerzine.com