3 sur 6 pour les dérogations de température de l’eau

Nelly OLIN a refusé trois demandes de dérogations de température de l’eau pour des centrales thermiques de production d’électricité et en a accepté trois autres.

Du fait de la canicule, la température de l’eau des rivières atteint des niveaux très élevés et proches des seuils réglementaires de température de rejet d’eau des centrales de production d’électricité. Le dépassement de ces seuils de température pourrait entraîner l’arrêt de plusieurs centrales de production électrique.

Compte-tenu de ces conditions climatiques exceptionnelles et de manière préventive, EDF a demandé au Gouvernement d’autoriser des dérogations sur la température des rejets dans l’eau pour 6 centrales thermiques de production d’électricité, à Blénod, La Maxe, Porcheville, Aramon, Richemont et Cordemais.

Nelly OLIN, Ministre de l’écologie et du développement durable, a écarté pour l’instant toute possibilité de dérogation pour 3 des 6 centrales concernées. Cette décision a été prise, après consultation du ministère chargé de l’industrie, à partir de l’analyse de ses services en terme d’impact sur les milieux aquatiques naturels et au vu des informations fournies par le gestionnaire du réseau de transport d’électricité, RTE. En effet, le fonctionnement de ces centrales n’apparaît pas indispensable à la continuité d’alimentation des utilisateurs.

Elle a autorisé, à titre préventif, les préfets à prendre des dérogations pour 3 centrales (Aramon, Cordemais et Richemont). Ces dérogations ne sont déclenchées qu’en cas d’absolue nécessité afin de maintenir la sécurité du réseau de distribution électrique et sont accompagnées de mesures d’accompagnement relatives au respect de l’environnement.

Ces mesures d’accompagnement concernent le renforcement de la surveillance de la faune aquatique dans le voisinage des centrales de production électrique : suivi du taux d’oxygénation de l’eau, surveillance de l’état sanitaire et d’éventuelles mortalités de poissons par exemple.

Nelly OLIN rappelle également qu’il est important que chacun contribue à la réduction de la consommation électrique. Au-delà des gestes individuels simples (cf. www.ademe.fr) et qui ont un effet collectif immédiat, une bonne isolation thermique des bâtiments peut permettre une réduction durable de la consommation d’énergie été comme hiver. De plus les travaux d’isolation peuvent bénéficier du crédit d’impôt dédié au développement durable et aux économies d’énergie, créé en 2005 et renforcé en 2006.

(src : CP – ministére de l’écologie et du développement durable)
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "3 sur 6 pour les dérogations de température de l’eau"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
yaglourt
Invité

Et pendant ce temps la vente des clims explose… Ya pu qu’à en équiper les poissons :/

wpDiscuz