• Informer
  • Participer
  • Professionnels
login
pass
lettre d'information ▼
    Exemple ?  
Une rétine artificielle en dévéloppement
3602 visites
Article publié le 26/11/2007 à 11:53 par Caderange
 
Un Bravo à l'équipe dres professeurs Sahel et Picaud de l'Hopital des Quinze Vingt spécialisé dans les problèmes de la vue qui a été primé récemment par la fondation Altran pour ses travaux sur la possibilité d'aider certains aveugles souffrant de dégénérescence rétinienne de revoir un minimum pour pouvoir se déplacer à nouveau dans un environnement restreint, distinguer les visages et pourvoir lire des grosses lettres.

Le procédé consiste à stimuler électriquement des cellules retiniennes restantes pour qu'elles puissent envoyer à nouveau des signaux vers le cerveau qui les interpretera.Il faut donc avoir des neurones rétiniens restants et un cerveau qui a été "éduqué" à la lecture de ces signaux, ce qui élimine malheureusement les aveugles de naisssance du bénéfice de ce procédé.

Le processus consiste à insérer une prothèse sous la rétine qui puisse être interfacée avec les neurones.Pour y parvenir il faut faire appel à des techniques de provenances diverses et à faire travailler ensemble différentes équipes qui en génarl se pratiquent peu. Ce fut le cas pour ce développement entre les équipes des professeurs Sahel et Picaud et celles du professeur Avinoam Safran à Genève pour la partie biologique,de l'équipe du Professeur Renaud au laboratoire des Microsystèmes de l'Ecole Polytechnique de Lausanne et du CEA pour son expertise des nano-composants de surface.

Le résultat de ces travaux coopératif a été un premier prototype d'implant de 2 mm sur 3 comprenant 600 pixels de 100 microns qui a pu être testé chez le rat pour sa compatibilité avec les tissus. Elle fut trouvé excellente mais malheureusement les tissus environnants se sont dévéloppés jusqu'à encapsuler l'implant. Une autre approche à partir de diamant qui est un matériau biocompatible a alors été tentée. C'est dans le cadre d'un projet européen baptisé Dreams(Diamond to Retinal Artificial Micro Interface Structures) que les études pour réaliser cet interfaçage diamant/neurone se poursuit.

Une rétine artificielle

C'est la Fondation ophtalmologique Rotschild qui soutient ce projet multitechnologies avec l'objectif de passer à la phase clinique d'içi 4 à 5 ans. Les briques technologiques sont la. Il faut maintenant trouver l'industriel qui pourra fabriquer la prothèse et passer à la commercailisation, un domaine dans lequel nous, français, ne sommes en général pas très bons.

En tous cas un Grand Bravo à toutes ces équipes et à leurs sponsors pour le travail accompli  et bonne chance pour la suite du développement.

 

Participer vous aussi à ce forum
ATTENTION, vous devez préalablement vous inscrire et être connecté

Vous avez la possibilité de laisser un commentaire dans notre forum de discussion afin d'éclaicir et d'enrichir l'article publié ci-dessus.

N'hésitez pas à nous signaler toutes formes d'abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour pouvoir le supprimer rapidement. Nous vous demanderons d'indiquer le motif de l'abus, ainsi qu'une courte explication ...

Pour pouvoir commenter, donner votre vote à un commentaire ou signaler un abus, vous devez préalablement vous enregistrer. Merci de vous connecter ici avec vos identifiants. Si vous n'êtes pas enregistré, inscrivez vous ici.

Cet article vous paraît intéressant ?
(Pour voter, faîtes 1 clic sur l'une des 8 étoiles ci-dessous)

Pertinence: 3.1/8 (53 votes)

Du même auteur :
Documentation