4 mds d’euros pour la relance énergétique européenne

La Commission européenne a lancé lundi un appel à projets de 4 milliards d’euros, destinés à appuyer le développement des interconnexions gazières et électriques, l’éolien offshore et la capture et stockage du dioxyde de carbone.

Ces projets européens seront soutenus dans le cadre du Plan de relance énergétique européen (EEPR), récemment adopté par la Commission et le Parlement.

Les fonds réunis devront permettre de participer à la sécurisation de l’approvisionnement énergétique et serviront à accélérer les investissements dans le secteur de l’énergie. Ils auront de plus un impact direct sur l’économie de l’UE et sur l’emploi, a souligné le commissaire européen à l’énergie Andris Piebalgs, tout en accélérant la réalisation des objectifs dits de 3×20.

3 secteurs d’investissement ont été définis : l’interconnexion électrique et gazière, à laquelle est consacrée 2,365 milliards d’euros, le soutien auxprojets éoliens (565 millions d’euros) et les projets à grande échelle de capture et de stockage du carbone (1,05 milliard). Au total, le budget s’élève à 3,98 milliards d’euros pour la période 2009-2010.

Interconnexion

Les projets d’interconnexion gazière concernent le corridor gazier Nabucco, l’interconnexion baltique (Pologne, Danemark, Suède), le réseau de GNL polonais, ou encore la liaison entre les voisins que sont la Slovaquie, la Pologne, la Hongrie, la Croatie, la Bulgarie et la Roumanie.

En France, les investissements concernent l’axe Afrique-Espagne-France. Le raccordement Algérie – Italie via le GALSI est également pris en compte.

L’interconnexion électrique concerne également les pays de la Baltique, l’Europe centrale et orientale, la Méditerranée (Portugal-Espagne), la Mer du Nord (Irlande-Pays de Galles) et la liaison Malte-Italie. 910 millions d’euros y seront consacrés.

Soutien aux projets éoliens :

Le financement de l’éolien s’appliquera au renforcement et à l’intégration des réseaux offshore, ainsi qu’à l’optimisation des capacités de production de composants (à destination des parcs de Borkum West II, d’Aberdeen et Thornton bank). Au total, 565 millions d’euros y seront alloués.

Capture et stockage du dioxyde de carbone

1,05 milliard d’euros seront consacrés à une douzaine de projets à grande échele, associés à des centrales charbon allemandes, néerlandaises, polonaise, espagnole, britanniques et italienne. En France, c’est un projet de capture industrielle qui sera subventionné à hauteur de 50 millions d’euros. 

Les propositions sont attendues pour le 15 juillet 2009, et la permière signature pourrait intervenir avant la fin de l’année.

 

 

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "4 mds d’euros pour la relance énergétique européenne"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Furfur
Invité

Moins de 15 poucents pour les énergies renouvellables, seulement pour les éoliennes. Plus de la moitié pour un renforcement du réseau pétrolier Le reste pour tenter de rendre du charbon propre. On reste dans du tout-fossile Les lobyes et autres conservateurs du rechauffement climatique ont bien travaillé, bravo. Pendant ce temps, Taiwan va se spécialiser dans le renouvellable et les énergies propres, les us investissent dans le renouvellable On va encore se faire larguer dans ce domaine 😉 Le bon coté des choses c’est qu’on a l’habitude

Christophe
Invité

Heuresement en dehors des grands groupes des inititatives individuelles sont possibles. Mettre du phtovoltaique sur sont toit par exemple ( si on a une maison et si elle est bien citué ) ou acheter une capacité de production d’une centrale solaire bien placé elle. Une telle initiative va bientot existé a en croire la cooperative solaire. Voir son projet sur son site  ( mots clefs < cooperative solaire  > sur google devrait faire l’affaire pour y aller ) http://www.cooperativesolaire.com

Furfur
Invité

C’est vrai, en refaisant l’isolation de son logement, pas de renouvellable mais une économie d’énergie 😉 C’est juste dommage que l’europe rate le coche une nouvelle fois

marcob12
Invité
C’est peu. Ce que je retiens est la part consacrée à la mise au point des techniques CCS (capture et stockage du CO2). La chine consomme en 2009 déjà plus de 46% du charbon mondial comme 7% pour l’europe entière. En 2020 elle a prévu 1600 GWe de capacités dont plus de 1000 GW de charbon. Elle consommera alors bien plus que 50% du charbon mondial. Nous pouvons bazarder prématurément toutes nos centrales à charbon, cela n’aura aucun impact sur les émissions chinoises. Par contre si nous mettons au point la technique (tout le monde est dessus) nous pourrons leur… Lire plus »
mirabel352
Invité

Une ou plusieurs dispositifs sur chaque immeuble, combiné avec du solaire. Il y a de belles choses en cours de développement dnas ce domaine et en utilisant des matériaux ultra légers, ultra solides et avec des bilans énergétiques sans comparaison. D’ici quelques mois, vous en saurez plus.

wpDiscuz