• Informer
  • Participer
  • Professionnels
login
pass
lettre d'information ▼
    Exemple ?  
La maitrise de nucléaire dans les pays émergents par Bernard Kouchner
2916 visites
Article publié le 06/05/2008 à 10:50 par CaDerange
 
La dissémination de l'industrie nucléaire civile dans les pays émergents est une tendance forte dans le monde pour répondre à la demande énergétique de ces pays. Elle fait peur par contre car la frontière entre le nucléaire civil et le militaire peut être de nos jours rapidement franchie.

Du temps où le processus d'enrichissement de l'uranium passait par des usines extrêmement complexes et couteuses comme celles de Cadarache, passer du nucléaire civil au nucléaire militaire était quasiment impossible pour les pays en voie de développement. Avec la technologie de l'ultracentrifugation, tout le monde peut aujourd'hui le faire à condition d'avoir l'argent pour se procurer les milliers d'ultacentrifugeuses nécessaires et le temps pour procéder à cet enrichissement.

L'autre peur générée par l'installation de centrales nucléaires dans les pays émergents réside dans la nécessité pour exploiter des centrales nucléaires de disposer de processus de sécurité performants et surs. Entendons nous bien,il ne s'agit pas de mettre en place un Département Sécurité doté de pouvoirs très étendus au sein de la centrale mais d'instituer une véritable "culture de sécurité" dans l'ensemble du personnel de la centrale voire à l'extérieur. Or l'expérience des pays en voie de développement montre que s'il y a une culture qui est difficile à instituer dans des pays où la notion de sécurité dans les activités humaines au jour le jour est inexistante, c'est bien celle de ls sécurité au niveau où l'exige l'exploitation de centrales nucléaires. Si vous suivez ce blog régulièrement, vous savez sans doute que j'attribue une part de responsabilité importante dans la catastrophe de Tchernobyl à l'absence de cette culture en Union Soviétique à l'époque de la conception et la mise en place des centrales nucléaires soviétiques.

Un des préalables à l'existence d'une culture de sécurité est d'abord l'éradication de la corruption car dans un pays où tout s'achète, la sécurité devient facilement négociable !

Bref l'installation potentielle de centrales nucléaires dans nombre de pays émergents fait peur aux pays industrialisés sans que pour autant, on ne puisse s'y opposer sur la seule base de soupçons non documentés. Le débat public pour trouver les moyens de rendre le nucléaire civil accessible aux pays émergents en toute sécurité est par contre très pauvre...

C'est pourquoi, il faut saluer la réflexion personnelle sur le sujet de notre Ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner. Celui ci pose trois conditions pour pouvoir admettre la dissémination des techniques nucléaires civiles aux pays émergents. Tout d'abord renforcer les contrôles découlant du Traité de Non Prolifération et de son exécution par l'Agence Internationale de l'Energie Atomique et interdire non seulement la vente de toute centrale aux pays qui ne respectent pas ces dispositions mais également de la technologie et des équipements utilisable pour l'enrichissement ou le retraitement des combustibles.

Ensuite, instaurer une Banque Internationale du Combustible qui aurait la responsabilité de fournir le combustible enrichi à tous les pays disposant de centrales et supprimerait le besoin pour ces pays de s'équiper de capacités d'enrichissement propres. Enfin, n'autoriser la vente que de réacteurs à eau légère qui sont, parait il, non proliférant.

Ce sont de bonnes idées mais qui vont rencontrer de formidables obstacles ( tel que l'universalisation du TNP, protocole additionnel inclu) avant de pouvoir devenir des obligations librement consenties par tous en contrepartie de la disposition d'une énergie bon marché et non polluante. Elle en règle pas, à mon sens, la question de la culture sécuritaire pour laquelle Bernard Kouchner propose la création d'un Centre International de Formation à la Technologie, la Sureté et la Sécurité nucléaire.

Pourquoi s'en préoccuper, me direz vous? Il suffit de ne pas vendre ou autoriser de vendre aux industriels. Sans doute mais l'expérience de l'Iran, montre qu'il y a toujours dans le monde un "vendeur", industriel ou pays, et qu'il vaut mieux tenter de maitriser le problème que de laisser faire.

De nos jours, un pays qui veut se doter de nucléaire civil y parviendra inévitablement. Et par ailleurs, de quel droit pourrions nous l'en empêcher ? Mieux vaut donc essayer de contrôler le phénomène...

 

Participer vous aussi à ce forum
ATTENTION, vous devez préalablement vous inscrire et être connecté

Vous avez la possibilité de laisser un commentaire dans notre forum de discussion afin d'éclaicir et d'enrichir l'article publié ci-dessus.

N'hésitez pas à nous signaler toutes formes d'abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour pouvoir le supprimer rapidement. Nous vous demanderons d'indiquer le motif de l'abus, ainsi qu'une courte explication ...

Pour pouvoir commenter, donner votre vote à un commentaire ou signaler un abus, vous devez préalablement vous enregistrer. Merci de vous connecter ici avec vos identifiants. Si vous n'êtes pas enregistré, inscrivez vous ici.

Cet article vous paraît intéressant ?
(Pour voter, faîtes 1 clic sur l'une des 8 étoiles ci-dessous)

Pertinence: 3.1/8 (66 votes)

Du même auteur :
Documentation