• Informer
  • Participer
  • Professionnels
login
pass
lettre d'information ▼
    Exemple ?  
Gaz Russe : Gros concurrent à l'Est pour l'Union Européenne
2464 visites
Article publié le 26/10/2009 à 10:11 par CaDerange
 
L'Union Européenne et en particulier l'Europe centrale et l'Allemagne sont très dépendantes de l'approvisionnement russe pour leur besoin d'énergie primaire. L'expérience des années passées récentes et des bisbilles russo-ukrainiennes ont d'ailleurs montré la fragilité de cet approvisionnement et explique la modération des réactions de l'Union vis-à-vis de la Russie dans les conflits financiers russo-ukrainien et militaire russo-géorgien.

La Russie jusqu'à présent exportait peu vers l'est du fait de l'absence d'infrastructures, les gazoducs, pour transporter le gaz jusque là. Le Japon a néanmoins financé un tel investissement pour amener le gaz russe jusqu'à la mer face au Japon et une usine de liquéfaction de ce gaz vient d'être inaugurée récemment à Vladivostok pour alimenter Japon et Corée du Sud. Par contre jusqu'à maintenant la Russie/Gazprom ne livrait rien à la Chine, pourtant deuxième importateur mondial d'hydrocarbures.

Ca va changer avec la visite récente de Vladimir Poutine à Pékin qui s'est traduit par la signature d'un contrat de fourniture de gaz par Gazprom à la Chine de grande capacité puisqu'il s'agit de 80 milliards de M3 de gaz, soit environ la moitié des fournitures actuelles de gaz à l'Union Européenne. Il reste à concrétiser la construction du gazoduc jusqu'à la ville chinoise mais la China Development Bank a déjà accordé un crédit de 25 milliards de dollars en février dernier à Transneft, la compagnie russe de pipeline et gazoducs pour ce faire. Cela prendra sans doute encore quelque mois mais à très court terme Gazprom aura une alternative forte pour ses ventes de gaz à ses contrats avec l'Union Européenne.

Un danger pour la sécurité d'approvisionnement de l'Europe car nul ne sait vraiment si Gazprom a les capacités de production suffisante pour fournir la totalité de cette demande. Un danger pour la liberté de parole et de jugement des pays européens face aux problèmes de compatibilité d'humeur de la Russie face à ses anciens « pays frères » du glacis de pays de la première couronne autour de la Russie ou face à l'Iran. Un danger sur les prix du gaz qui risquent de monter avec la position de plus en plus monopolistique de la Russie sur le marché.

A noter que ce contrat chinois matérialise la prise de conscience écologiste de la Chine et la nécessité pour elle de remplacer en partie tout au moins le charbon comme source d'énergie primaire par le gaz infiniment moins polluant. C'est une bonne chose de ce point de vue là mais ca va se traduire par une concurrence accrue pour l'accès aux ressources énergétiques…

 

Participer vous aussi à ce forum
ATTENTION, vous devez préalablement vous inscrire et être connecté

Vous avez la possibilité de laisser un commentaire dans notre forum de discussion afin d'éclaicir et d'enrichir l'article publié ci-dessus.

N'hésitez pas à nous signaler toutes formes d'abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour pouvoir le supprimer rapidement. Nous vous demanderons d'indiquer le motif de l'abus, ainsi qu'une courte explication ...

Pour pouvoir commenter, donner votre vote à un commentaire ou signaler un abus, vous devez préalablement vous enregistrer. Merci de vous connecter ici avec vos identifiants. Si vous n'êtes pas enregistré, inscrivez vous ici.

Cet article vous paraît intéressant ?
(Pour voter, faîtes 1 clic sur l'une des 8 étoiles ci-dessous)

Pertinence: 2.7/8 (66 votes)

Du même auteur :
Documentation