• Informer
  • Participer
  • Professionnels
login
pass
lettre d'information ▼
    Exemple ?  
Centrales nucléaires : l'âge du départ en retraite augmente
3681 visites
Article publié le 20/12/2010 à 12:20 par CaDerange
 
Il semble en être pour les centrales nucléaires comme pour les humains, elles vivent de plus en plus longtemps ! Et du coup leur âge de départ en retraite augmente également.

C’est ce qu’il faut conclure des annonces successives des autorités en Allemagne d’abord, puis en France, de l’acceptation de durées de vies allongées pour les centrales existantes. En Allemagne de 12 ans en moyenne et en France de 10 années. Rien à voir donc sur l’amplitude de cet allongement avec les modestes deux ans d’accroissement de l’âge de départ en retraite des humains péniblement institué en France. Il est vrai que les centrales nucléaires, ca ne descend pas dans la rue.

Dans les deux cas néanmoins, cet allongement de la durée de vie se fera à la carte. En Allemagne il variera de 8 ans pour les centrales construites avant 1980 à quatorze ans pour les plus récentes. En France ce sera au cas par cas après inspection par une Autorité de Sureté Nucléaire dont on connait la très grande exigence. La Centrale du Tricastin est ainsi la première à avoir obtenu cet accord de prolongement d’exploitation moyennant des travaux de remise à niveau importants pour 500 millions d’euros. Rien à voir néanmoins avec le cout de construction d’une centrale neuve qui varie de 3.5 à 5 milliards d’euros. Elle avait été raccordée au réseau en 1980 et a donc 30 ans de fonctionnement derrière elle. Les travaux de remise à niveau devront avoir été effectués avant 2014.

Coté allemand, il coutera également cher aux exploitants pour poursuivre leur exploitation car l’Etat a jugé que l’allongement de la durée d’exploitation accordée était un avantage économique important dont il était logique que l’Etat ait sa part. D’ou l’institution d’une taxe sur le combustible nouvelle que d’aucun ont immédiatement baptisé « droit à polluer » et l’institution d’un fond qui devrait être utilisée pour développer les énergies renouvelables. Car si le gouvernement a fini par accepter une telle augmentation de vie, c’est face à la constatation que, même avec les efforts considérables déjà fait en Allemagne dans l’éolien et le photovoltaïque, il ne serait pas possible sans nucléaire de respecter les engagements pris de diminuer les émissions de CO2 de 80% d’ici 2050. Il en coutera aux exploitants 36 milliards d’euros entre taxe sur le combustible et participation au fond de développement des énergies renouvelables.

D’une certaine manière en France, l’avantage économique résultant de cet allongement de vie ira également aux contribuables par l’intermédiaire de la redistribution des bénéfices d’EDF à son actionnaire ( à 80% seulement ) l'Etat. A moins que sous la pression de Bruxelles, on ne se décide à forcer EDF à redistribuer une partie de cette rente à ses confrères pour initier enfin une vrai concurrence sur le marché.

A suivre maintenant jusqu'à épuisement des recours en justice que ne manquerons de déposer en Allemagne opposition et ONG diverses.

 
>Centrales nucléaires : l'âge du départ en retraite augmente

 
Nous vivons plus longtemps, donc il est "justifié" que l'âge du départ en retraite augmente en conséquence.

Or, si l'homme en occident continue à gagner en espérance de vie, c'est grâce principalement aux progrès de la médecine. Vieillir en bonne santé est bien plus difficile de nos jours !
Même en suivant une bonne hygiène de vie et en pratiquant une activité sportive le plus longtemps possible, nous constatons malheureusement qu'à partir de 60 ans, voire avant, des soucis graves de santé deviennent la règle : cancer, Alzheimer, Parkinson,....

- Dans un souci de RENTABILITÉ, les laboratoires continueront à fournir leurs médicaments, permettant de repousser l'échéance finale, et dont certains sont, de temps en temps, à l'origine de quelques scandales, aux conséquences dramatiques...

- Dans un souci de RENTABILITÉ, l'état continuera à fournir de l'énergie nucléaire, pas chère à produire, "à panser les plaies" et "à mettre sous perfusion" les centrales nucléaires vieillissantes, et dont certaines sont, de temps en temps, à l'origine de quelques scandales, aux conséquences catastrophiques...

Une fois le scandale éclaté,

- le médicament présentant des risques mortels avérés peut être retiré du marché

- tout le monde sait que pour une centrale nucléaire, qui présente des risques avérés, cela est impossible (sans parler du problème des déchets non maîtrisé)...

La prise de conscience a eu lieu, il reste à chacun de prendre ses responsabilités !
Trouvez vous ce commentaire pertinent ?   2     1

Participer vous aussi à ce forum
ATTENTION, vous devez préalablement vous inscrire et être connecté

Vous avez la possibilité de laisser un commentaire dans notre forum de discussion afin d'éclaicir et d'enrichir l'article publié ci-dessus.

N'hésitez pas à nous signaler toutes formes d'abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour pouvoir le supprimer rapidement. Nous vous demanderons d'indiquer le motif de l'abus, ainsi qu'une courte explication ...

Pour pouvoir commenter, donner votre vote à un commentaire ou signaler un abus, vous devez préalablement vous enregistrer. Merci de vous connecter ici avec vos identifiants. Si vous n'êtes pas enregistré, inscrivez vous ici.

Cet article vous paraît intéressant ?
(Pour voter, faîtes 1 clic sur l'une des 8 étoiles ci-dessous)

Pertinence: 2.7/8 (71 votes)

Du même auteur :
Documentation