• Informer
  • Participer
  • Professionnels
login
pass
lettre d'information ▼
    Exemple ?  
Stockage de l'électricité : enfin des recherches en Allemagne
4912 visites
Article publié le 16/05/2011 à 09:25 par CaDerange
 
J'avais écris un article sur le stockage de l'électricité à peine ce blog ouvert, en date du 15 septembre 2005. Vous savez en effet qu'elle ne se stocke pas et que donc il faut qu'à tout instant la production soit strictement égale à la consommation. Cela veut dire que les capacités de production d'électricité soit surdimensionnées pour satisfaire les pics de consommation. Un gaspillage d'argent considérable car les pics de consommation sont plus élevés de 30% en moyenne que la consommation moyenne. Imaginez un instant que nous sachions stocker l'électricité de la même manière que l'on sait stocker les produits pétroliers ou le gaz. On pourrait considérablement diminuer nos capacités de production.

Même topo pour le réseau de distribution de cette électricité. On a du l'étendre et le complexifier considérablement pour que l'on puisse raccorder à tout instant les centres de production et les millions de consommateurs.

Tout ceci s'est encore plus complexifié avec l'arrivée des énergies renouvelables qui sont à la fois intermittentes pour la plupart d'entre elles et injectées dans les réseaux de manière très disséminées et à "contresens" en quelque sorte du sens de circulation traditionnel de l'électricité, des centrales de production vers les utilisateurs finaux de cette électricité. Pour pouvoir "accueillir" ces sources nouvelles d'électricité, on est en train, partout dans le monde, de mettre en place des "smart grid", grille intelligente qui permettent, à grand renfort d'ordinateurs, de suivre instantanément l'évolution de la demande et de la production. Là aussi le surcoût de ce système sophistiqué de distribution est très important.

Il existe des moyens de stocker l'électricité, me direz vous, en pensant aux batteries. Bien sur, mais malheureusement, leur capacité de stockage est très faible par rapport à leur masse et à leur encombrement comme le prouve l'autonomie très limitée de nos voitures électriques modernes. L'EDF pratique d'ailleurs une méthode de stockage qui pour être originale, n'en est pas moins une hérésie énergétique.En période de demande faible, elle fait tourner ses centrales nucléaires à haut régime pour grâce à cette énergie... remonter de l'eau dans ses barrages pour venir en appoint de production aux autres moyens de production en période de forte demande.

Depuis cette suggestion de lancer nos chercheurs sur ces recherches, rien ne s'est passé bien entendu, à l'exception des recherches sur l'amélioration des batteries pour l'automobile pour lesquelles nous n'avons toujours pas fait le bond technologique qui nous serait nécessaire. Du fait de la catastrophe de Fukushima qui repose fondamentalement la question du nucléaire, il devient urgent de se reposer le problème du stockage de l'électricité

Sachez donc que Angela Merkel, qui si, elle et son parti, veulent avoir une chance de rester au pouvoir, a prévu de proposer au parlement allemand de renforcer considérablement les capacités de production en énergies renouvelables, de mettre en place 3000 km de lignes électriques haute tension supplémentaires, de subventionner massivement l'isolation des bâtiments et de ... lancer des programmes de recherches sur le stockage de l'électricité.

Bravo Madame Merkel ! Quel dommage que nos structures qui supervisent les programmes de recherches, nos hommes politiques ou les écologistes qui n'ont que ça à penser, n'y aient pas pensés plus tôt !

 
>Stockage de l'électricité : enfin des recherches en Allemagne

 
Je ne vois pas en quoi les STEP (Station de Transfert d'Énergie par Pompage) d'EDF seraient des "hérésie énergétiques", dans la mesure où ce sont les seuls moyens disponibles à grande échelle, et avec un rendement honorable de plus de 80%. Le seul problème est l'occupation des sols avec des retenues, critique dont ne sont pas exemptes les énergies renouvelables.
Par ailleurs je trouve scandaleux que les sources d'énergie intermittentes (PV, éolien) soient massivement subventionnées sans obligation de financer de tels stockages ainsi que les lignes de transport associées.
Enfin, sauf "gros coup de bol", il ne faut pas espérer de découverte de méthode miracle de stockage de l'énergie électrique à court ou moyen terme. L'adage populaire selon lequel "Quand on veut, on peut!" ne s'applique pas à la recherche scientifique.
Trouvez vous ce commentaire pertinent ?   4     1
>Stockage de l'électricité : enfin des recherches en Allemagne

 
Le vrai scandale scientifique, c'est d'avoir une approche religieusement comptable sur le sujet, car toutes les énergies centralisées installées ont fortement bénéficié de l'argent public à leur origine, et en bénéficieront encore lors de leurs démembrements ou de leurs reconstructions; ce dernier cas s'applique notamment aux barrages avec les diverses "maladies" du béton, ou sont fortement sensibles aux risques sismique, comme cela été le cas encore récemment à l'emplacement du STEP d'Emosson... EDF en ont-ils parlé aux habitants de la Vallée de l'Arve (Chamonix) et du Valais?

Le manichéisme n'a jamais été scientifique; le doute devrait toujours être le grand maître, même dans certaines loges pour lesquelles la terre est restée plate.

Enfin, sauf "grosse déveine", il faut plutôt espérer que notre société humaine, de mieux en mieux éduquée, saura mettre en évidence les autres critères de choix plutôt que des considérations comptables, importantes certes, mais pas forcément essentielles.

Nos cousins Germains vont dans cette direction, bravo à eux et merci pour cette nouvelle!
Trouvez vous ce commentaire pertinent ?   1     3

Participer vous aussi à ce forum
ATTENTION, vous devez préalablement vous inscrire et être connecté

Vous avez la possibilité de laisser un commentaire dans notre forum de discussion afin d'éclaicir et d'enrichir l'article publié ci-dessus.

N'hésitez pas à nous signaler toutes formes d'abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour pouvoir le supprimer rapidement. Nous vous demanderons d'indiquer le motif de l'abus, ainsi qu'une courte explication ...

Pour pouvoir commenter, donner votre vote à un commentaire ou signaler un abus, vous devez préalablement vous enregistrer. Merci de vous connecter ici avec vos identifiants. Si vous n'êtes pas enregistré, inscrivez vous ici.

Cet article vous paraît intéressant ?
(Pour voter, faîtes 1 clic sur l'une des 8 étoiles ci-dessous)

Pertinence: 2.9/8 (86 votes)

Du même auteur :
Documentation