97% des français ne veulent pas changer de fournisseur

Selon le baromètre semestriel publié par la Fédération nationale des Collectivités concédantes et régies (FNCCR), l’ouverture du marché énergétique est "un fiasco" : 6 mois après, 97% des français ne souhaitent pas changer de fournisseurs.

Ce qui est valable pour les clients particuliers l’est également pour les entreprises et les élus locaux, note le rapport : 99 % des maires veulent conserver leur fournisseur historique, et seuls 3% des chefs d’entreprise se sont laissés tenter par la concurrence.

Par ailleurs, 83% des français se sont dit favorables à la réversibilité.

Malgré cette quasi-unanimité à l’encontre de la concurrence, l’enquête tente tout de même de connaître les raisons qui pourraient inciter les particuliers à franchir le pas.

"De meilleurs prix", est l’argument le plus souvent avancé, par 45% des personnes interrogées, suivi d’une "offre d’énergie verte" (28%), et "de meilleurs services" pour 12% des sondés.

Si les maires et les chefs d’entreprises ne veulent pas ou plus changer de fournisseur, cela n’est pas atttribuable à une mauvaise connaissance  du marché, liberalisé pour eux depuis 2 ans. Au contraire, l’enquête souligne que plus grande est la connaissance du marché, moins les élus et les entrepreneurs envisagent de changer d’opérateur.

Dans les mairies, "l’enthousiasme est pour le moins modéré", estime l’enquête : 79% n’ont en effet pas jugé utile de comparer les offres. 90% des élus estiment que l’ouverture n’a rien changé pour leur commune, alors que 99% des maires savent que leur marché est libéralisé.

Parmi les chefs d’entreprise, seuls 12% estiment que "l’ouverture à la concurrence a un impact satisfaisant sur leur activité". 2% jugent l’impact négatif, et 87% pensent que cela n’a rien changé.

 

En janvier 2008, seul 1% des maires avait déjà changé de fournisseur. 99% n’avaient pas l’intention d’en changer, et 13% ne se prononçaient pas. Chez les patrons de PME, 3% avaient l’intention de quitter leur opérateur actuel.

Le rapport note également une baisse de régime de la part des fournisseurs eux-même : alors que 42% des chefs d’entreprises disaient avoir été contacté récemment lors de la dernière enquête, ils sont 33% cette fois. A noter que 9% des chefs d’entreprise ignorent qu’ils ont la possibilité de changer de fournisseur.

 

Conduite par l’IFOP pour la FNCCR, le 5ème baromètre "les français et l’énergie" a été conduite entre le 7 et le 17 janvier 2008 auprès de 818 personnes représentatives de la population, de 501 chefs de PME, et de 302 maires.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz