ABB : contrat en Chine pour une interconnexion record

ABB a remporté une commande de 440 millions de dollars (430 millions d’euros) en Chine pour l’interconnexion la plus longue du monde

Le groupe hélvitico-suédois ABB, a remporté cette commande d’une valeur de 440 millions USD auprès de la State Grid Corporation of China et d’autres partenaires, en vue de fournir une nouvelle technologie très haute-tension pour l’interconnexion la plus longue du monde.

Cette importante ligne électrique de 2.000 kilomètres (1.240 miles), allant de la Chine occidentale jusqu’à la zone côtière fortement industrialisée de l’est, aura une capacité de 6.400 mégawatts (MW), précise le groupe dans un communiqué.

Suffisant pour répondre aux besoins des 31 millions de personnes en Chine (besoins basés sur la consommation moyenne par habitant). L’interconnexion depuis l’usine d’hydro-électricité de Xiangjiaba jusqu’à Shanghai devrait être finie en 2011.

La ligne très haute-tension de courant continu (UHVDC) comporte deux postes électriques et un système de conversion de tension utilisant la technologie de pointe pour transporter l’électricité à une très haute tension (800 kilovolts), qui devrait réduire au minimum la quantité d’énergie perdue lors du transport.

L’augmentation de la tension pour le transport d’électricité comporte des avantages pour l’environnement, explique ABB, y compris des pertes inférieures d’électricité et l’utilisation de moins de surface comparé aux lignes aériennes traditionnelles. L’UHVDC serait particulièrement approprié à de grands pays comme la Chine, où les centres urbains qui ont besoin d’électricité sont souvent situés loin des sources d’énergie.

Ce projet représente plusieurs avancées dans le domaine du transport de l’électricité :

  • La puissance nominale de 6400 MW représente plus du double de la puissance nominale en service aujourd’hui
  • Avec 2.000 kilomètres, l’interconnexion sera la plus longue du monde
  • Les pertes lors du transport représenteront moins de 7 %, ce qui, de manière significative, représente moins que les pertes des projets conventionnels de transport de courant continu à haute tension (HVDC) de 500 kilovolts (kV). Les économies engendrées par l’utilisation de l’UHVDC comparé au HVDC sont équivalentes à la consommation annuelle d’électricité de plus de 900.000 personnes en Chine.

« Le transport très haute-tension est une nouvelle technologie essentielle pour l’usage efficace de l’hydro-électricité produite dans des régions éloignées, » a déclaré Peter Leupp, directeur groupe de la division systèmes énergie d’ABB. «La technologie d’ABB, qui joue un rôle essentiel dans ce projet, peut soutenir le développement économique de certaines des régions les plus peuplées du monde, tout en réduisant les impacts sur l’environnement. »

Le transport UHVDC est un développement avancé de l’HVDC, une technologie innovée par ABB il y a plus de 50 ans. La nouvelle technologie, utilisant des valves à thyristor équipées de thyristors six-pouce récemment développés (semi-conducteurs de puissance) et un système de contrôle commande, représente la plus grande avancée en termes de capacité et d’efficacité en 20 ans. Cette augmentation est devenue possible suite aux avancées dans la recherche fondamentale dans un certain nombre de domaines, y compris le développement de nouveaux matériaux pour les isolants extérieurs et les systèmes de commande avancés avec une capacité extrêmement élevée de calcul.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "ABB : contrat en Chine pour une interconnexion record"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Daniel 53
Invité

440 millions de dollars, ça ne fait pas 430 millions d’euros! ( mais plutôt 303)Ou alors, c’était il y a longtemps… Daniel

Inox
Invité

ABB a annoncé hier avoir remporté des commandes d’un montant total d’environ 24 millions de dollars, auprès de Transelectrica, l’opérateur roumain de transport d’électricité, et d’un consortium de quatre entreprises européennes. Ces contrats portent sur la construction d’une sous-station électrique destinée à transformer l’électricité produite par une ferme éolienne roumaine de 700MW et à l’injecter dans le réseau électrique national. Dans son communiqué, le groupe basé à Zurich, précise que ces commandes ont été passées durant le 4ème trimestre 2010 et que le consortium qui finance le projet est mené par l’autrichien Verbund.

wpDiscuz