Accord de coopération germano-algérien dans le solaire

Un accord de coopération a été signé le 29 janvier 2008 à Bruxelles entre le Centre Helmholtz de recherche aérospatiale (DLR) et l’Agence algérienne pour les énergies renouvelables (New Energy Algeria ou NEAL) pour la recherche dans le domaine de l’énergie solaire thermodynamique.

Une centrale hybride solaire/gaz naturel de 150 MW est en cours de construction en Algérie à 420 km au sud de la capitale. Dans le cadre de la coopération germano-algérienne, le DLR bénéficiera d’un accès direct à la centrale, installation dont les deux partenaires souhaitent optimiser le fonctionnement. L’objectif commun est la réduction des coûts via le développement de nouvelles technologies thermosolaires et de nouvelles manières de tester les composants. Les deux partenaires s’intéressent également à la production d’hydrogène à partir d’énergie solaire, aux piles à combustibles, aux procédés thermiques, à l’analyse des systèmes et à l’évaluation technologique. L’accord prévoit par ailleurs un échange de chercheurs et de doctorants.

Côté algérien, l’intérêt d’une telle coopération réside dans la perspective à moyen/long terme d’exporter de l’électricité solaire en Europe centrale. Du côté des industries allemande et européenne, l’exportation de composants clefs de centrales solaires thermodynamiques constitue un marché à l’avenir prometteur. Pour accélérer le déploiement des énergies renouvelables en Algérie, une loi du type "feed-in tarifs", comme il en existe en Allemagne ou en France, a été instaurée.

L’Algérie présente un gigantesque potentiel pour l’exploitation de l’énergie solaire. C’est l’un des résultats d’une étude réalisée récemment par le DLR à la demande du Ministère fédéral allemand de l’environnement (BMU). Intitulée "Concentrating Solar Power for the Mediterranean Region" (MED-CSP), l’étude visait à démontrer la faisabilité du concept "Desertec" imaginé par le réseau international TREC (Trans-Mediterranean Renewable Energy Cooperation) créé en 2003 par le Club de Rome. Le projet "Desertec" a pour objectif l’accélération de la production d’électricité et d’eau dessalée à partir de centrales thermosolaires et d’éoliennes situées au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et, à partir de 2020, le transport de cette électricité verte jusqu’en Europe (avec une perte totale lors de la transmission ne dépassant pas les 10-15%).

L’agence NEAL a été créée par l’Etat algérien dans le but de promouvoir les énergies renouvelables. C’est une filiale de la compagnie d’électricité publique algérienne.

BE Allemagne numéro 372 (14/02/2008) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/53037.htm

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Accord de coopération germano-algérien dans le solaire"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Audras
Invité

Et pendant ce temps, Areva et Sarkozy continuent à proposer des centrales nucléaires. Nous avons vraiment les dirigeants les plus anti-écologistes du monde.

Guydegif(91)
Invité

ça y est, la route des ”MW du désert” vers la Germany est ouverte…la France s’est encore fait dépasser dans la concrétisation d’1 (bonne) idée… alors que la logique voudrait que les MW soient produits par un ”Joint Venture où la France aussi est présente” (Keurs investis donnent la quotepart des MW!) et routés via la France dans le réseau UE, pour optimiser le renfort pour l’UE de ces MW solaires du Magrehb+désert…Dommage ! A+ Salutations Guydegif(91)

Changaco
Invité

J’aimerais bien savoir comment ils font pour n’avoir que 10-15% de pertes sur un trajet aussi long …

Mathieu
Invité

Pour répondre à Changaco Il existe aujourd’hui la technologie de câbles HVDC (High Voltage Direct Current) ou HTCC (Haute Tension Courant Continu) qui permet de transporter l’électricité sur de très grandes distances avec des pertes très faibles: seulement 5% de perte pour 3000km de transfert d’électricité ! Les industriels proposant cette technologie sont ABB et Siemens. De nombreux projets sont réalisés ou en cours (Canada pour l’électricité hydroélectrique, Mayorque en Espagne, câble Algérie-Allemagne…) Pour plus d’informations, voir les articles de ce lien :

Salim
Invité

Il y a eu plus d un million de mort pour faire partir la france d ‘algerie. Sans bien sur parler des mesfaits de la colonisation. Avant de songer à revenir, il serait plus judicieux de faire un travail de mémoire. Un meaculpa serait le bienvenue, brave descendant des créateur des droit de l’homme!! On vous demande pas grand chose, juste de divulguer les archives. La vérité tout simplement.

Enerzine
Invité

Ce sujet, délicat et de haute importance mériterait d’être traité sur un site qui lui corresponde mieux qu’Enerzine. En vous remerciant de votre compréhension. Cordialement. La rédaction

wpDiscuz