Enerzine

Accord de licence pour Soitec et sa technologie Smart Cut

Partagez l'article

Le français Soitec et le japonais Sumitomo Electric Industries, l’un des premiers fournisseurs mondiaux de semi-conducteurs composés, ont annoncé la signature d’un accord de licence et de transfert de technologie.

Cet accord va permettre à Sumitomo Electric d’utiliser la technologie propriétaire de transfert de couches*, développée par Soitec, pour fabriquer des plaques avancées en nitrure de gallium (GaN), le but étant de développer le marché mondial des substrats (GaN) utilisés dans les applications d’éclairage par diodes électroluminescentes (LEDs).

Le programme de développement entre Soitec et Sumitomo Electric a déjà permis de démontrer la possibilité de fabriquer des substrats avancés GaN en 4 et 6 pouces dans le cadre d’un projet de production pilote. Des couches de nitrure de gallium ultra-minces et de haute qualité ont ainsi été transférées de manière répétée à partir d’une seule plaque source sur plusieurs substrats développés par Sumitomo Electric. Selon Soitec, les plaques obtenues affichent des fonctionnalités supérieures moyennant un coût de production réduit.

"Cette annonce représente une avancée très importante dans le développement des matériaux utilisés pour le marché des semi-conducteurs composés, et une première étape dans le déploiement de notre stratégie", a déclaré Frédéric Dupont, directeur de la division Specialty Electronics de Soitec. "C’est la première fois que nous licencions notre technologie Smart Cut pour exploiter un matériau de base onéreux et réutilisable, dans le but de proposer à ce secteur un processus économiquement viable. Les succès enregistrés par Sumitomo Electric dans le développement de matériaux innovants, auxquels s’ajoute une expertise interne dans le domaine de la production, constituent autant d’atouts clés pour le développement des substrats les plus économiques possibles pour réaliser des LEDs de haute qualité."

"En combinant deux technologies innovantes, la technologie Smart Cut de Soitec et nos substrats GaN de haute qualité et de large diamètre, nous sommes en mesure de proposer des solutions à forte valeur ajoutée aux fabricants de LEDs. Unique en son genre, la technologie de transfert de matériaux développée par Soitec permet de réutiliser plusieurs fois des plaques de GaN et ainsi de réduire de manière significative le coût des matériaux GaN de haute qualité utilisés pour des applications produites en grands volumes" a ajouté Yoshiki Miura, directeur général de la division Matériaux Semi-conducteurs Composés de Sumitomo Electric.

* La technologie Smart Cut de Soitec a été développée en collaboration avec le CEA-Léti (France), l’un des premiers laboratoires de recherche en microélectronique au monde. Cette technologie est fondée sur l’association de l’implantation d’ions légers et du collage par adhésion moléculaire pour, respectivement, définir et transférer des couches monocristallines ultrafines, d’un substrat donneur à un substrat support. La technologie Smart Cut agit comme un scalpel à l’échelle atomique, permettant de traiter les couches actives indépendamment du substrat mécanique qui les supporte. Cette technologie permet de développer de nouvelles familles de plaques standard et semi-personnalisées.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    3 Commentaires sur "Accord de licence pour Soitec et sa technologie Smart Cut"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Realityshow
    Invité

    C’est l’argent public qui finance la recherche puis la technologie profite à l’industrie étrangère. Pendant ce temps là, l’électronique française s’écroule. Et on s’étonne encore qu’on est en crise ?

    crolles
    Invité
    C’est un peu plus subtil que ça; je ne suis pas certain que vous maitrisiez la question… Comme on l’aura compris, la technologie SmartCut permet de reporter une tres fine couche de GaN sur Silicium qui est un substrat beaucoup moins cher. Il faut donc associer la fabrication de wafers GaN avec la technologie SmartCut. Soitec fait appel à SEI qui eux fabriquent ces wafers GaN. L’association permet de réaliser des LED à moindre cout. C’est donc une coopération qui valorise la technologie SmartCut développée « avec nos impoits » comme vous dites. C’est une excellente initiative. Et soyez certains qu’elle est… Lire plus »
    Bob1
    Invité

    Salut Pour realityshow Le CEA est un organisme public industriel est commercial, il me semble qu’ils font payer (à soitec en l’occurence) pour leur recherche et leur expertise contrairement au CNRS qui est un organisme de recherche « pur ». Je suis donc pas sur qu’on puisse dire aussi sechement que c’est développé avec nos impots…

    wpDiscuz