Accord énergétique entre la Russie et l’Espagne

Mardi, un large protocole d’accord de coopération a été signé entre l’Espagne et la Russie concernant le pétrole, le gaz, le charbon et les énergies renouvelables.

Signé à l’occasion de la visite à Madrid du Premier ministre russe Dmitri Medvedev, cet accord définit des "grands axes" de coopération dans la prospection et l’exploration d’hydrocarbures, dans le transport et la distribution de gaz naturel, ainsi que dans les technologies de production d’électricité renouvelable.

L’Espagne en espère notamment un renforcement de sa sécurité énergétique, et qu’il offre un accès facilité pour les compagnies espagnoles aux ressources énergétiques russes. Pour la Russie, le marché espagnol est stratégique, notamment dans le gaz liquéfié. A ce jour, l’Espagne importe 64% de son gaz sous forme liquéfiée. Son marché gazier est l’un de ceux qui connaît la croissance la plus rapide : de 8,3 milliards de mètres cube en 1995, la consommation générale de gaz est passée à 35,1 milliards en 2007.

Le Premier ministre russe était accompagné de chefs d’entreprises dont celui de Gazprom, Alexei Miller. Celui-ci a signé avec le Président de Gas Natural un protocole d’accord qui porte sur le transport et l’exploration de gaz naturel liquéfié, les quotas d’émissions de CO2, ainsi que la coopération dans la production électrique et le développement dans d’autres secteurs.

Un accord a également signé entre Iberdrola et la société russe Inter Rao. Les deux compagnies étudieront les opportunités d’affaires dans le secteur de l’électricité en Russie, dans la CEI, l’Union européenne et l’Amérique latine. Ces projets incluent des projets de production, de distribution, de commercialisation de l’électricité électrique.

Ces accords entre entreprises interviennent dans un contexte politique tendu, alors que les milieux politiques s’inquiètent des convoitises de Lukoil sur Repsol.

 

 

 

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Accord énergétique entre la Russie et l’Espagne"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Solarfab
Invité

Bon… heu.. je sais pas qui écrit ce type d’article, mais répéter 2 fois que Medvedev est premier ministre quand il est président est un peu occulté la présence de Vladimir Poutine en tant que premier Ministre!! L’Espagne, pris au piège de la crise économique, tente fièrement de se sauver en oubliant l’intérêt de coopérer avec ses partenaires de l’Union..   Il faudrait un Obama européen pour donner du sens à l’Europe… mais on ne voit rien venir!!! snif snif!! La biz   Fa

wpDiscuz