Ademe : 1000 chaufferies bois pour le milieu rural

La filière bois énergie est une filière d’avenir en France.

Les ressources sont abondante et facilement disponibles et les valoriser s’inscrit dans la droite ligne de l’application du protocole de Kyoto sur le changement climatique.

Le développement du bois énergie permet de réduire les émissions de CO2, de contribuer à l’entretien des forêts et de créer des emplois. La ressource forestière française est importante. Il existe un potentiel de biomasse forestière utilisable pour l’énergie de près de 50 millions de mètres cubes par an (7 Mtep/an).

C’est pourquoi l’ADEME et la FNCOFOR signent un accord de développement d’une durée de trois ans (renouvelable) pour développer 1000 chaufferies sur la période 2007-2012. L’objectif de ce programme est de faciliter la réalisation de chaufferies bois groupées, performantes sur le plan énergétique et environnemental, par les acteurs des territoires à l’échelle d’une Charte Forestière de Territoire, d’un pays, d’un Parc Naturel Régional ou d’une intercommunalité. Ces projets s’inscriront dans le cadre des programmes bois énergie engagés au niveau régional avec l’ensemble des acteurs (régions, départements ou autres collectivités locales intéressées).

L’Ademe et la FNCOFOR, avec cet accord, s’engagent à coordonner leurs efforts pour :

  • assister les collectivités territoriales dans leurs projets bois énergie,
  • sécuriser l’approvisionnement des installations par une meilleure connaissance des ressources forestières présentes dans les territoires et par une meilleure mobilisation de celle-ci.

Le programme « 1000 chaufferies pour le milieu rural » inscrit dans le plan Climat permettra de substituer au minimum 80 000 tep supplémentaires et d’éviter le rejet de 3 millions de tonnes de CO2 sur la durée de vie des installations.

(src : CP – Ademe)
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz