Aérowatt : lauréat d’un projet d’éolien participatif dans la Loire

Aérowatt, producteur d’électricité verte en France, annonce avoir été retenu comme développeur d’un projet éolien participatif par la Communauté de Communes des Monts du Pilat (Loire).

Cette sélection fait suite à un processus d’appel d’offres mené par la Communauté de Communes en concertation avec l’association Energies Communes Renouvelables. Cette association, qui promeut les économies d’énergie et les énergies renouvelables, travaille notamment à l’appropriation par les citoyens et les collectivités des projets éoliens ou photovoltaïques sur leur territoire. La démarche de création d’une Zone de Développement de l’Eolien a été portée par la Communauté de Communes des Monts du Pilat et approuvée par le Préfet de la Loire fin 2011.

En pratique, une société de projet, détenue à 50% par Aérowatt, sera créée pour développer, construire et exploiter un parc éolien dans la Zone de développement éolien (ZDE) Forêt de Taillard. Le solde du capital sera détenu par les collectivités et des citoyens volontaires (habitants de la Communauté de Communes des Monts du Pilat et adhérents d’Energies Communes). La gestion de la société et des études sera assurée par Aérowatt, et l’objectif des partenaires du projet est d’implanter une centrale éolienne de 20 MW.

En 2011, un premier projet éolien citoyen dans la Creuse pour Aérowatt

Démarche encore trop rare en France, au contraire de pays européens beaucoup plus avancés dans le domaine des énergies renouvelables et du dialogue social comme l’Allemagne ou le Danemark, la participation citoyenne s’inscrit dans une démarche positive de concertation non seulement avec les élus locaux mais également et surtout avec les riverains.

Aérowatt a déjà mis en œuvre une démarche équivalente dans le cadre du projet éolien citoyen de Cassini dans la Creuse où des habitants de la commune sont copropriétaires, aux côté d’Aérowatt, de la société en charge du développement du projet.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "Aérowatt : lauréat d’un projet d’éolien participatif dans la Loire"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
gaga42
Invité

La forêt de Taillard est (était?) un massif magnifique et sauvage, accessoirement inclus dans un parc régional et dans une ZNIEFF. Comment peut-on y implanter aussi facilement une installation industrielle? Pourquoi ici? Pourquoi pas plus au N du massif du Pilat, zone déjà fortement urbanisée et industrialisée (et sous mes yeux, tant pis…)? Les paysages font aussi partie de notre patrimoine à préserver. Surtout quand le bénéfice lié à leur saccage est peanuts à coté de nos besoins énergétiques

Radulph
Invité

Pourquoivouloir persister avec l’éolien terrestre mal implanté , quand on à connaissance de toutes les nuisances induites, sonores, visuelles, impactant les surfaces cultivables et forèts…c’était à implanter quasimment partout, sinon dans cet endroit;;;pétition.

energie
Invité
le syndrome NIMBY vous connaissez ? Not In My Back Yard, ou en Français “pas dans mon jardin”. Faut arreter avec les discours écolos si on est pas capable d’assumer les conséquences ! Il n’y a pas de solution miracle à part : ne pas consommer d’électricité. Le développement de l’éolien et des autres énergies renouvelables, combiné à un travail important de réduction de nos consommations énergétiques, sont la solution qui semble la plus pertinente pour progressivement arreter de consommer des ressources fosciles (pétrole, charbon, uranium) afin d’atteindre une indépendance énergétique. A mon sens on a rien sans rien, les… Lire plus »
Ventoux
Invité

Pourquoi faire passer des lignes THT dans de magnifiques paysages et dans des parcs naturels alors que ces lignes pourraient être réalisées en HVDC (courant continu haute tension) et enterrées. C’est un peu plus cher, mais pas excessif. Et au moins, pas de risques avec les fortes intempéries (tempètes, neige). Et les lignes THT causent la mort de nombreux oiseaux comme le souligne la LPO et comme EDF a fini par le reconnaître. Ce qui n’est pas le cas des éoliennes. En cause : produits chimiques dans les champs, chats, véhicules routiers, façades vitrées des grands immeubles, lignes électriques.

gaga42
Invité
“Il n’y a pas de solution miracle à part : ne pas consommer d’électricité”: tout à fait d’accord, et d’ailleurs 1 € investi dans l’isolation est beaucoup plus rentable énergétiquement et financièrement qu’1 € investi dans l’éolien. “acceptez de voir des éoliennes dans vos paysages !”: c’est une pénitence que vous nous proposez?, je préfère me flageller… Blague à part, il y aurait fort à dire sur la psycho-sociologie de l’éolien: alibi de comportement, compensation, remise en cause… expliquant en partie la violence des débats. Enfin, “elles ne sont pas plus inestétiques que des poteaux de lignes haute tension, que… Lire plus »
Tech
Invité

c’est souvent une majorité qui décide! si une majorité de “locaux” sont pour, alors pourquoi pas. surtout si le site est venteux. auquel cas le bruit du vent sans éolienne est aussi gênant! en réduisant leur consommation il pourraient aussi réduire la taille des éoliennes ;o) et les citoyens si ils le sont vraiment devraient abandonner une partie de leurs “bénéfices” au profit de structures publiques hopitaux, dispensaires, écoles, bibliothèques, mairies, gymnases, piscines, etc, etc, etc, …

Nature
Invité
Siègeant à la Commission des sites de la Loire (CDNPS ) j’ai pu constaté comment le paysage était considéré par les participants. 11 ont voté POUR les éoliennes, ( dont la LPO) , 7 seulement se sont opposés au saccage d’un lieu magnifique:les architectes ,le paysagiste , des associatifs. Le PNR du Pilat a voté “pour” les machines, poussé par un élu totalement indifférent à la beauté du lieu, et alors même que ce site était reconnu comme d’un intérêt paysager majeur . Après cet épisode on comprend que ce que dit par le lobby éolien à propos du respect… Lire plus »
Gf
Invité

La crête de la forêt de Tallard ou devraient être construites ces éoliennes, outre son environnement forestier et naturel magnifique, jouit d’un panorama extraordinaire, à 50 kms avec le Gerbier des Joncs, jusqu’à 150 kms avec le Puy de Dôme, 200 kms avec le Mont Blanc, La Meije ou le Ventoux. Oui cette crête est visible jusqu’à 200 kms de distance !!! L’industrialisation d’un tel paysage naturel pour récolter très peu d’électricité est scandaleuse !

Nature
Invité

“ce que dit le lobby …

Lionel_fr
Invité
Fervent supporter des éoliennes, je suis d’avis d’en installer beaucoup. Cela dit je comprends qu’une zone naturelle protégée avec laquelle on a un feeling particulier, passé son enfance ou des moments importants.. Ce n’est pas facile à admettre. Il y a les autoroutes qui sont pires selon moi car elles détruisent irrémédiablement la géologie d’un lieu, mais les éoliennes géantes couvrent une surface visuelle très importante et ce n’est pas marrant pour ceux qui ont un passé là. Si en plus on a un genre de parti politique comme vent de colère soutenu par un concurrent comme le lobbie nuke… Lire plus »
mchel35
Invité
Bon Vent au projet du Pilat : Quand les citoyens se mobilisent pour être acteurs du développement des énergies renouvelables cela promet de belles énergies : non seulement une production électrique propre , mais aussi une dynamique citoyenne qui permettra une réflexion collective sur nos usages et gaspillages de l’énergie. Cette réappropriation de l’énergie par les territooires : citoyens et collectivités et un gage de réussite de la transition énergétique permettabnt de sortir des énergies fossiles, de limiter le réchauffement climatique et de revitaliser les zones rurales. Ceci s’insrit dans une dynamique qui prend de l’ampleur et qui est accompagné… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité
Pour abonder dans le sens des posts de Michel et de certains autres ci-dessus, si les locaux en voient l’intérêt, c’est leur Back Yard (càd leur jardin), c’est à eux de décider, pas que les occasionnels des w -e et périodes fériées (comme évoqué ci-dessus)… Il est clair aussi que l’évacuation des MWhs de courant devra être faite par des lignes enterrées (jusqu’au relai proche ou si loin, par HVDC ou courant continu HT?) pour une intégration plus heureuse… De toute manière, l’ID c’est de produire AU PLUS PRèS des usagers, pour justement éviter des pylones et lignes THT sur… Lire plus »
Dan1
Invité
“De toute manière, l’ID c’est de produire AU PLUS PRèS des usagers, pour justement éviter des pylones et lignes THT sur des longues distances.” Cette idée est séduisante mais trompeuse, car le problème majeur n’est pas de produire de grande quantité de kWh, ce que l’éolien peut faire en moyenne sur une année. Le problème essentiel est de fournir aux consommateurs les kWh dont ils ont besoins, quand ils en ont besoin et là où ils en ont besoin. Ce qui apporte cette garantie essentielle ce ne sont pas tant les divers moyens de production, mais le réseau sur lequel… Lire plus »
Dan1
Invité

Bon, on sait pas encore combien il faudra de milliards d’investissement dans les lignes à haute tension pour sortir du nucléaire. Cela peut sembler paradoxal après tout ce que nous ont raconté nos écologistes dogmatique antinucléaires.

Rom
Invité

Corrigez-moi si je me trompe, mais je crois que le cas allemand est différent du notre. S’ils doivent construire pour des milliards de lignes THT, c’est pour relier le Nord grand producteur d’énergie avec les parcs offshore existants et futurs et le Sud grand consommateur d’énergie. Il ne me semble pas que nous ayons exactement cette problématqieu là en France, même s’il faudra bien acheminer l’électricité jusqu’au consommateur. Il me semble d’ailleurs que les schémas régionaux climat air énergie (SRCAE) seront suivis par des schémas régionaux de raccordement des EnR au réseau.

Fa
Invité

@ Nature, je m’étonne de votre commentaire. La commission des sites c’est donc réunie et a donc voté à 11 voix pour et 7 contre. Il y a donc plus de gens pour que contre… et cela pose un problème pour vous? mais il me semble que cela est tout à fait démocratique non? Et de quel droit osez vous remettre cela en cause? A cause des paysages, aspect totalement subjectif. De plus remettre en cause le vote de la LPO pour des aspect paysagers, si ils ont voté favorablement c’est surement que ce projet aura peu d’impact sur l’avifaune.

Tech
Invité

j’étais dans le vexin ce week-end pour la fête des jardins, et je dois vous dire que dans certaines plaines de culture de ce parc “naturel” on pourrait installer quelques éoliennes, cela briserait la monotonie d’un espace que l’éradication systématique des haies, a rendu “fade”. mais bien sur il faut regarder au cas par cas et avec l’aval d’un majorité des citoyens concernés.

Dan1
Invité
Pour Rom. Je ne me permettrez pas de vous corriger, mais plutôt de vous apporter quelques éléments de réflexion. Pour l’instant l’Allemagne possède essentiellement un très gros parc d’éolien terrestre (près de 30 GW) et le problème de transfert d’énergie du Nord au sud se pose déjà. Il sera exacerbé si on y rajoute de l’éolien offshore qui ne pourra se trouver qu’au nord. En France, c’est un peu différent, mais le problème existera car le parc éoliens offshore ont pour l’instant besoin de hauts fonds (bancs de profondeur 10 à 30 mètres) qui ne se trouve qu’à l’ouest et… Lire plus »
Nature
Invité
Dire que le paysage est affaire de subjectivité est une proposition qui ne résiste pas à l’examen. Sans vouloir entrer dans un exposé détaillé il est évident que la subjectivité permet le choix individuel mais ne suffit pas àlui donner une légitimité publique. Les statues de Maillol aux Tuileries” ne se comparent pas aux nains de jardin, même si ces sujets ornent quelques espaces privés. D’une part la valeur de certains paysages fait l’unanimité (cf:les classements et les sites “touristiques”),d’autre part qui peut, sans cultiver le paradoxe ,préférer les zones commerciales informes à l’entrée de nos villes aux allées d’arbres… Lire plus »
Gf
Invité

Le projet est sur la crête la plus protégée du parc naturel régional du Pilat. Dans tout le parc la moindre construction doit suivre tout une foule de contraintes liées à la protection de l’environnement (architecture, matériaux, raccordements …). Mais pour les éoliennes il est permis de mettre au moins 10.000 tonnes de béton, une dizaine de mats d’acier de 100 métres , plus de 1000 tonnes de cuivre, terre rare et autres fibres de carbone en pleine forêt, à 1300 mètres d’altitude !

Fa
Invité
Sauf erreur de ma part je ne pense pas que le permis de construire de ce parc éolien soit accordé, pour l’instant ce n’est qu’un projet en étude non? Il devra donc suivre toutes les contraintes liées à la protection de l’environnement dont vous parlez et peut être même encore plus. Et si jamais ce projet répond à toutes ces contraintes et que le permis de construire est accordé c’est à dire pas avant 3/4 ans, vous serez donc en accord avec ce projet. Et puis il faut arréter avec le terme “Naturel”, plus rien sur terre n’est naturel puisque… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Bon, en accord avec Dan1. Il n’y a a ma connaissance personne qui ne nie que le développement des renouvelables ( nous parlons d’un cas comme l’Euope) ne pourra se faire sans développement importants des grands réseaux. L’exemple de l’Allemagne, de l’Espagne, du Danemark sont pour un passé récents assez significatifs. Remarquez, ce n’est qu’un problème de taille. Tant que la production “décentralisée” reste marginale , il n’ y a rien à faire. Mais quand 20000MW d’éolien ou de solaire soufflent ou brillent en allemagne ( et pourquoi pas un mix des deux), là il faut vraiment s’en occuper, et… Lire plus »
Nature
Invité

D’une part certains sites restent naturels: baie des Trépassés, certains sommets alpins ,etc Mais surtout le mot nature ne signifie pas “originel” mais bien site à dominante de végétal et à présence animale non domestiquée. C’est ce type de paysage que personne ne confond avec les lieux transformés par l’activité humaine avec plus ou moins de bonheur.Dans ces sites l’industrie n’a pas imposé sa marque et les éoliennes sont inopportunes.

Fa
Invité
Bien cela confirme donc que le site des Monts du Pilat n’est en rien “Naturel” et effectivement un parc naturel régional n’a de Naturel que le nom, c’est seulement un moyen d’avoir quelques subventions et de donner de l’importance à certaines personnes… Biensur cela n’a rien à voir avec les Parcs Nationaux qui eux ont un véritable intérêt. Bref je ne voit pas d’incompatibilité entre éoliennes et PNR, biensur il faut que le projet réponde à toutes les problématiques environnementales et paysagères par des études poussées et que tout cela soit validé par les services de l’Etat par l’obtention ou… Lire plus »
wpDiscuz