Afrique du Sud : mise en exploitation de la centrale solaire thermodynamique de Kathu

Le parc solaire fait partie du programme REIPPP (Programme d’approvisionnement auprès de producteurs indépendants d’énergie renouvelable) de l’Afrique du Sud, un processus d’appel d’offres concurrentiel lancé pour faciliter les investissements du secteur privé dans la production d’énergie renouvelable.

ENGIE annonce la mise en exploitation commerciale du parc solaire de 100 MW de Kathu en Afrique du Sud. C’est une centrale solaire thermodynamique à concentration (CSP) dotée de la technologie cylindro-parabolique et équipée d’un système de stockage à sel fondu qui permet 4,5 heures d’autonomie pour fournir une électricité fiable en l’absence de rayonnement solaire et pendant les périodes de pics de demande. Le site de Kathu couvre environ 4,5 km², avec 384 000 miroirs. Kathu est le premier développement de CSP pour ENGIE.

Le parc solaire de Kathu a signé un contrat d’achat d’électricité d’une durée de 20 ans dans le cadre du programme d’achat REIPPP avec la compagnie historique d’électricité sud-africaine.

« L’achèvement de Kathu illustre notre engagement continu pour un développement économique respectueux de l’environnement en Afrique du Sud. Kathu, avec son système de stockage de sels fondus, offre une solution propre pour l’intermittence des énergies renouvelables. Nous sommes fiers de contribuer aux objectifs du pays en matière d’énergies renouvelables, et avons hâte de poursuivre les projets initiés avec les communautés locales, pour faire de Kathu un moteur de développement dans la région. » a indiqué Isabelle Kocher, Directrice Générale d’ENGIE.

Kathu fournira une énergie propre et fiable à 179 000 foyers de la communauté locale de la municipalité du district John Taolo, du Cap-Nord et de l’Afrique du Sud dans son ensemble. En outre, on estime que le parc solaire de Kathu permettra d’économiser six millions de tonnes de CO2 en 20 ans et favorisera le développement économique local grâce à plusieurs projets, tels que le trust local actionnaire du projet au profit des communautés situées dans la région de Cap-Nord et l’externalisation de services auprès d’entrepreneurs locaux.

Le consortium KSP, qui est dirigé par ENGIE (48,5 %), comprend un groupe d’investisseurs sud-africains constitué du SIOC Community Development Trust, de la banque Investec, du fond d’investissement durable Lereko Metier, les co-investisseurs FMO, la banque de développement néerlandaise, et DEG, l’Agence allemande d’investissement et de développement et la Public Investment Corporation. Le contractant principal (EPC) est Liciastar (Pty) Ltd, un consortium composé des sociétés espagnoles SENER et Acciona.

En Afrique du Sud, ENGIE a des intérêts dans un parc éolien (Aurora, 94 MW), 2 parcs solaires photovoltaïques (21 MW) et 2 centrales de production d’énergie thermique de pointe (Avon, 670 MW et Dedisa, 335 MW). ENGIE est également propriétaire de Thermaire Investments (Pty) Ltd. et d’Ampair (Pty) Ltd., leaders du secteur de l’installation et de la maintenance de systèmes CVC sur le marché sud-africain.

Partagez l'article
  • 9
    Partages

 



[ Communiqué ]

Articles connexes

avatar
  Souscrire  
Me notifier des