Agrinergie Acte II : du concept à la réalité

Un nouveau soutien a été apporté à la filière "Agrinergie" sur l’Ile de la Réunion, par la présence du premier ministre mauricien invité à inaugurer le site du Tampon, un projet de cultures horticoles sous serres photovoltaïques.

L’Agrinergie est une réalité selon laquelle l’agriculture et la production d’énergie peuvent cohabiter sur une même parcelle et aboutir à une utilisation optimale des espaces que requièrent ces deux activités. Et L’Ile de la Réunion s’y prête à merveille : l’ensoleillement de l’île sied aussi bien aux cultures qu’à l’énergie solaire, et il existe sur ce territoire une vraie volonté gouvernementale et locale d’indépendance énergétique, avec un quota fixé de 30% d’énergies renouvelables en 2020.

Après l’installation sur l’Ile de deux parcs solaires de type Agrinergie alternant cultures et panneaux photovoltaïques au sol sur les sites de Pierrefonds et du Syndicat, Akuo Energy innove de nouveau avec un premier projet de cultures sous serres photovoltaïques : 4.876 panneaux disposés sur des serres anticycloniques et une production d’énergie d’1 mégawatt, soit la consommation d’électricité de 400 foyers.

Pour Jean-Louis Payet, le propriétaire du terrain et l’exploitant agricole, c’est l’occasion inespérée de se voir financer et construire intégralement une structure métallique anticyclonique pour des serres dont une partie sera recouverte de panneaux. Akuo y installe également des tissus dits insectproof qui empêchent les insectes d’atteindre les cultures et assurent la ventilation. Elle a également financé l’ensemble des travaux de terrassement et voiries et un bassin de retenue collinaire. En contrepartie, Akuo, grâce à ce partenariat, dispose d’une surface foncière pour produire de l’électricité.

Agrinergie Acte II : du concept à la réalité

En effet, depuis la construction de la centrale Agrinergie du Tampon , la production de fleurs a déjà éclos, car l’objectif de Jean Louis Payet à 3 ans est de multiplier et diversifier sa production. Les cultures fournissent 80 % des lys produits à la Réunion, revendus aux fleuristes locaux.

Dès 2011, la production de cymbidiums, d’anthuriums et tulipes verra le jour. Cette montée en production va limiter les importations en provenance de la métropole. En période cyclonique, l’horticulteur, Monsieur Payet pourra continuer à honorer ses commandes. De plus, la chaîne entre le producteur et le fleuriste étant plus courte, les fleurs produites sur place sont plus fraîches et de meilleure qualité. Grâce à l’utilisation des filets insectproof, qui permet d’éviter le recours aux pesticides, les cultures sont plus saines et respectueuses de l’environnement. Enfin, la consommation d’eau a diminué de moitié car il y a moins d’évaporation, et Akuo a fait construire un bassin de retenue de 4.600 m3 où sont recueillies les eaux pluviales, qui sont réinjectées dans le système d’irrigation sous serres.

Agrinergie Acte II : du concept à la réalité

La construction de la centrale a également eu des répercussions sur l’économie locale. Trois entreprises locales de petite taille regroupées au sein d’un GIE ont recruté une cinquantaine d’ouvriers et ont réalisé les travaux de terrassement et de construction des serres. Plus de 3.500 heures de formation ont été financées indirectement par Akuo. Six ouvriers ont depuis lors décroché un CDI. Enfin, deux détenus de la prison du Port se sont joints au chantier, un récemment libéré qui a pu retrouver un emploi rapidement, un autre placé en chantier extérieur et passé chef d’équipe pourrait grâce à ses efforts voir sa peine raccourcie.

L’objectif du développement durable est de définir des schémas viables qui concilient les trois piliers – économique, social et écologique – sur lesquels reposent les activités humaines. A ce titre, le projet développé par Akuo répond aux critères de ces trois piliers pour établir un équilibre cohérent et viable à long terme entre ces trois enjeux, imbriqués les uns dans les autres. Ce projet a été rendu possible grâce à la participation financière de la Banque de la Réunion.

Inauguration de la centrale de Logistisud, la plus grande centrale intégrée au bâti de la Réunion

A également été inaugurée la centrale froid de Logistisud par le 1er ministre Mauricien. Cette centrale d’une puissance de 1,3 MW est la plus grande centrale intégrée au bâti sur bâtiment neuf de la Réunion. Sur une surface de bâtiment de 9 300m2, 4080 panneaux monocristallin à haute performance Sunpower ont été installés avec l’aide de deux sociétés réunionnaises, SMAC et COREM, respectivement en charge de l’installation de la toiture et des travaux électriques.

Agrinergie Acte II : du concept à la réalité

Avec une production annuelle de 1916 MWh elle couvre environ un tiers de la consommation de la centrale froid de Logistisud et permet une réduction d’émission nette annuelle de 811 tonnes de CO².

L’investissement a été réalisé avec l’apport d’Akuo Investment SCA SICAR, le fond d’investissement créé par Akuo Energy et les banques CEPAC, Banque de la Réunion et Banque Palatine.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Agrinergie Acte II : du concept à la réalité"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
pinzut
Invité

Si tout ce qui est écrit est vrai, le projet Agrinergie est un très bel exemple de dévelopement durable qui permet d’1 pierre 3 coups! Mes félicitations aux auteurs et réalisateurs du projet!

wpDiscuz