Air Liquide chasse le CO2 des hauts fourneaux

Le Groupe Air Liquide a développé, construit et testé un équipement-pilote permettant de séparer le CO2 des gaz de hauts fourneaux tout en valorisant les gaz résiduaires. Cette innovation a été mise en place à Luleå, en Suède, sur le site du MEFOS (Institut de Recherche Métallurgique).

La production croissante d’acier, essentiellement à partir de carbone, génère des quantités importantes de CO2 dans le monde. Les principaux sidérurgistes mondiaux participent à des programmes de recherche visant à réduire les émissions de CO2 de 50% à l’horizon 2050.

Les travaux se déroulent dans le cadre du projet européen ULCOS (Ultra Low CO2 Steelmaking), coordonné par ArcelorMittal et impliquant les principaux sidérurgistes européens. Air Liquide participe activement à ce projet.

La technologie Air Liquide, associée au haut fourneau à recyclage doit contribuer d’une part, à réduire la consommation de carbone et donc les émissions de CO2 qui en résultent, et d’autre part, à obtenir du CO2 suffisamment pur pour être stocké dans le sous-sol. Ces tests ont permis de démontrer la faisabilité du procédé et de valider l’amélioration de l’efficacité énergétique du haut-fourneau. La deuxième phase d’ULCOS donnera lieu à un projet de démonstration à l’échelle industrielle à partir de 2010.

François Darchis, membre du Comité Exécutif du groupe Air Liquide, Directeur supervisant la R&D, les Technologies Avancées et l’Ingénierie, a déclaré : « Air Liquide innove en permanence pour permettre à ses clients d’améliorer l’efficacité de leurs procédés et de réduire leurs émissions polluantes. Le Groupe consacre aujourd’hui 60% de son budget de Recherche & Développement à des travaux qui contribuent à la préservation de la vie et de l’environnement. Demain, la moitié de la croissance du Groupe proviendra des applications liées à l’environnement. »

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz