Air-Liquide concrétise un investissement historique

Saudi Aramco et Air Liquide Arabie ont annoncé lundi la signature d’un contrat à long terme pour l’approvisionnement en hydrogène d’une nouvelle raffinerie dans la ville industrielle de Yanbu, sur la côte ouest de l’Arabie Saoudite.

Yanbu est l’une des trois principales zones industrielles du pays et compte déjà de nombreuses raffineries, usines pétrochimiques et autres unités industrielles. Dès sa mise en service en 2014, la nouvelle raffinerie de la Red Sea Refining Company traitera 400 000 barils de brut lourd par jour.

Selon les termes de ce contrat, Air Liquide Arabie investira 450 millions de dollars US (plus de 350 millions d’euros) dans deux unités de production d’hydrogène de grande taille, d’une capacité totale de 300 000 Nm³ par heure. Air Liquide réalise ainsi l’investissement industriel le plus élevé de son histoire, et signe son plus important contrat d’hydrogène « over the fence ».

Ce nouveau complexe sera développé et construit par Lurgi, une division d’Air Liquide Ingénierie. Sa mise en service aura lieu en 2014.

« Grâce à ce nouveau projet de grande taille en Arabie Saoudite, Air Liquide démontre sa capacité à répondre aux besoins croissants de ses clients à long terme, en particulier dans les principaux bassins industriels. L’externalisation des besoins en hydrogène d’une raffinerie aussi importante est une première au Moyen-Orient, et illustre une tendance à long terme de cette région.

Ce projet renforce également notre positionnement stratégique et notre croissance au Moyen-Orient, où nous développons notre infrastructure en gaz industriels afin d’accompagner l’évolution constante du secteur de l’Energie, un des relais de croissance du groupe Air Liquide. » a déclaré Pierre Dufour, Directeur Général Délégué du groupe Air Liquide, supervisant la zone Moyen-Orient.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz