Air Liquide poursuit son développement en Russie

Le Groupe Air Liquide va construire et exploiter une nouvelle unité de séparation des gaz de l’air (ASU) dans la Zone Economique Spéciale d’ "Alabouga", en Russie.

L’ASU aura une capacité de production de 40 tonnes d’oxygène gazeux par jour, et permettra d’alimenter par canalisation l’unité de production de fibres de verre de la société Preiss-Daimler-Tatneft. L’unité produira également près de 200 tonnes d’oxygène liquide et d’azote liquide par jour, afin d’approvisionner par la route les clients de la région.

La Zone Economique Spéciale d’Alabouga, située à 900 km à l’est de Moscou, dans la République du Tatarstan, a été créée en 2005 pour favoriser le développement des économies de la République du Tatarstan et de la Fédération de Russie. Cette zone industrielle dynamique, qui vise à faciliter la réalisation de projets industriels majeurs, compte déjà neuf entreprises, et devrait à terme en comprendre 40.

Le montant total des investissements d’Air Liquide s’élève à près de 35 millions d’euros pour l’ensemble des installations de production et de la chaîne logistique. La mise en service de l’unité aura lieu au premier semestre 2011.

Guy Salzgeber, Directeur des Opérations Europe et membre du Comité exécutif du Groupe, a déclaré : "Le marché russe présente un potentiel de croissance important et Air Liquide entend poursuivre son développement dans ce pays. Dans le contexte actuel, nous sommes convaincus que cet investissement contribuera au dynamisme économique de la région. Ce projet s’inscrit dans la vision long terme du Groupe, qui consiste à saisir les opportunités de croissance de demain dans les économies émergentes".

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz