Air Liquide primé pour sa technologie d’oxy-combustion à haute température

A l’occasion de la COP21 qui se tient au Bourget, près de Paris, le Comité France-Chine a décerné vendredi 4 décembre ses prix de l’Innovation 2015 sur le thème des « Solutions Climat » et a attribué le Prix Produit Innovant à Air Liquide pour sa technologie d’oxy-combustion à haute température.

Développée par les équipes de R&D du Groupe, cette technologie de pointe permet de réduire l’impact environnemental du procédé de fusion du verre.

L’efficacité énergétique et la réduction des émissions sont deux enjeux majeurs pour le secteur du verre, où d’importantes quantités d’énergie sont requises pour atteindre les températures très élevées nécessaires à la fusion du verre. L’oxy-combustion consiste à enrichir l’air avec de l’oxygène pur. Les industriels des secteurs du verre et de la métallurgie sont nombreux à y recourir pour améliorer leurs procédés de combustion, réduire leurs émissions polluantes et économiser du combustible.

L’oxy-combustion à haute température est une technologie innovante qui rend le procédé d’oxy-combustion encore plus efficace. Elle consiste à récupérer la chaleur dégagée par les fumées issues de la combustion pour chauffer l’oxygène et le combustible, augmentant ainsi de 10 % la performance du procédé. Par rapport à la combustion à l’air, cette technologie permet d’atteindre jusqu’à 50 % d’économies d’énergie et jusqu’à 50 % de réduction des émissions de CO2.

A ce jour, cette technologie est mise en œuvre dans plusieurs usines de production de verre en Europe, détenues par des leaders du secteur. Elle est tout particulièrement intéressante pour le marché chinois qui représente environ 50 % de la production mondiale de verre.

Pour développer cette technologie unique et brevetée, les équipes de R&D d’Air Liquide ont conçu des équipements de pointe entièrement intégrés aux fours de fusion du verre. Le Groupe dispose d’importantes ressources R&D et d’une solide expérience autour des procédés de production du verre, grâce notamment à un vaste réseau d’experts opérationnels, et de plateformes d’essais dédiées en France, aux Etats-Unis et en Chine. Depuis plus de 20 ans, ils maîtrisent les technologies d’oxy-combustion, dont la conception de brûleurs brevetés et la modélisation de la répartition de la température à l’intérieur des fours.

"Nous sommes honorés de recevoir ce prix qui illustre l’expertise unique d’Air Liquide dans le domaine de l’oxy-combustion et sa capacité à concevoir des technologies innovantes pour répondre aux défis environnementaux de l’industrie. Ce prix décerné par le Comité France-Chine est une véritable reconnaissance pour le leadership d’Air Liquide en matière d’innovation" a déclaré François Darchis, membre du Comité Exécutif d’Air Liquide supervisant l’Innovation et la Branche d’Activité Industriel Marchand.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Air Liquide primé pour sa technologie d’oxy-combustion à haute température"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Papijo
Invité

J’ai participé à l’installation d’une installation de ce genre: injection d’O2 dans les brûleurs aux alentours de 1980, c’est à dire il y a 35 ans … (y compris récupération de la chaleur des fumées, procédé qui n’a rien à voir contrairement à ce que dit l’article !). Et les soudeurs qui utilisent l’oxygène dans leur chalumeau, … c’est aussi de l’oxy-combustion, et c’est bien plus ancien !

Tech
Invité

à papy papijo ben oui même les hommes de l’age du fer connaissaient l’oxy-combustion ! en soufflant sur leur forges !!! plus près de nous Bernard Palissy pour les porcelaines! la différence là c’est une appli industrielle avec des ordres de graneur de différence!!!

wpDiscuz