Enerzine

Alba Nova : 1ère centrale solaire thermodynamique en France

Partagez l'article

Le groupe français Solar Euromed, pionnier du solaire thermodynamique à concentration, a annoncé mardi, l’obtention du permis de construire d’Alba Nova 1, la première centrale française de recherche et d’innovation solaire thermodynamique à concentration de grande puissance localisée sur le domaine de Pinia à Ghisonaccia, en Corse.

Il s’agit selon Solar Euromed du premier permis de construire accordé en France pour la réalisation d’une centrale solaire thermodynamique à concentration. Cette centrale de 12 MW, "la plus puissante à ce jour", couvrira ainsi la consommation annuelle de 10 000 habitants, et évitera le rejet de "15 000 tonnes de CO2" dans l’atmosphère.

« Le passage de cette étape déterminante dans la réalisation d’Alba Nova 1 nous conforte dans la pertinence du développement en France de ces technologies. Elles sont destinées à être déployées dans les régions du Monde dotées d’un fort ensoleillement comme le Maroc qui a lancé en 2010 un plan solaire de 2000 MW » a indiqué Marc M. Benmarraze, Président et Fondateur de Solar Euromed.

Interrogé sur les perspectives de développement de Solar Euromed, il a précisé : « La première phase de ce projet ainsi que quatre projets de Recherche, Développement et Innovation portant sur la génération directe de vapeur et le stockage thermique de l’énergie sont éligibles dans le cadre du programme « Investissements d’Avenir » de l’Etat français. De plus, l’Appel d’Offres portant sur la réalisation de centrales solaires au sol est sur le point d’être lancé et comporte un volet solaire thermodynamique à concentration. Dans cette perspective, une première centrale d’expérimentation baptisée Augustin Fresnel 1, financée par Oseo Innovation et l’Union Européenne, mettant en œuvre les innovations de Solar Euromed en matière de génération directe de vapeur, sera inaugurée à la fin de l’été 2011 à Odeillo dans les Pyrénées Orientales. »

Pour terminer, le Groupe Solar Euromed prépare une levée de fonds d’environ 20 millions d’Euros pour la rentrée 2011, avec comme objectif final de devenir "le champion français de cette filière internationale."


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    20 Commentaires sur "Alba Nova : 1ère centrale solaire thermodynamique en France"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    michel123
    Invité
    pourquoi investir des millions d’euro dans le solaire photovoltaique qui ne dispose pas des structures d’accumulation indispensables pour adapter production et consommation pendant que son pendant thermodynamique dispose de perspectives bien supèrieures et ne souffre que d’un manque d’investissements pour arriver à baisser ses coûts . La technologie présentée ici est tellement plus simple , des miroirs séparés chauffant des tubes isolés thermiquement en produisant directement la vapeur (pas d’huile , pas de sels fondus ) , des réservoirs de chaleurs qui peuvent être faits de simples galets dans lesquels cheminent des tubes voire des réservoirs de galet dans lequel… Lire plus »
    fredo
    Invité

    de mémoire Solar Euromed avait un projet dans les Hautes Alpes qui avait capoté. Les services de la Préfecture avaient classifié la future installation en « Seveso » ce qui avait suscité une levée de boucliers des riverains contre le projet. Est-ce toujours classé « Seveso »? Ce type d’installation a par ailleurs besoin d’eau en quantité importante (le site est en bord de mer), il n’est pas très versatile, ce qui va effectivement vers des installations optimisées au max du réseau HTA soit 12MW.

    Babase
    Invité

    En 2006 j’ai visité en Corse du sud (l’endroit exact m’echappe) un centrale solaire à concentration de recherche, déja ancienne et en état de délabrement. Que de temps perdu ! Pb d’affectation des crédits de recherche ? de vision à long terme ?

    michel123
    Invité

    cette filière a effectivement besoin d’une source froide (ici l’eau de mer ) mais on peut se contenter de l’air ambiant (avec ventillateurs) pour faire condenser la vapeur d’eau dans les condenseurs . Cela diminue le rendement de 10% mais cette technologie peut se passer d’apports d’eau et travailler en circuit fermé.

    Kiio
    Invité

    Merci d’aller plus loin que le communiqué de presse. Quid de la surface utilisée ? Rendement par rapport au photovoltaique ?

    Aqua
    Invité
    Il existe une centrale en Espagne, Andasol. La tranche 1 (50MW) est en production. Ce n’est pas une centrale « pilote », ni « de recherche ». On est dans la vraie vie, là. La tranche 2 (50MW aussi) a été lancée en mars 2009. Une troisième tranche est en projet. Alors quand je lis « Cette centrale de 12 MW, « la plus puissante à ce jour » », quel nombrilisme, mes amis ! Un cocorico sourd et aveugle, en quelque sorte. Il n’y avait bien qu’en France ou ce genre de centrales a mis du temps à se concrétiser. Il en pousse partout actuellement, tellement le… Lire plus »
    fredo
    Invité
    Le site dont parle Babase plus haut est celui de Vignola près d’Ajaccio, mis en service vers 1985 je crois, qui devait être rénové et réactivé dans le cadre d’un ppp de 3,5MWc avec CNRS-CEA/Helion – Groupe Raffalli. Apparemment ça ne s’est pas (encore?) fait. Vignola s’ajoute aux fours de Mont-Louis , d’Odeillo, à la centrale Themis de Targassonne, à feu le COMES / Commissariat à l’Energie Solaire ancêtre de l’Ademe dans lequel il a été dissous, vieille histoire commencé dans les années 70. Pour Aqua: si j’ai bien compris cette centrale serait la plus puiissante en injection directe de… Lire plus »
    ecoenergie
    Invité

    La mise au point a eu lieu en 67/68. C’était un système donnant 1MW thermique qui n’a pratiquement rienn rapporté a la commlunauté scientifique francaise unn bel exemple de gaspillage de fonds publics Tout a fait d’accord sur le nombrilisme le texte de presentation est un bel exemple de marketing bla Bla il ne donne pas les caracteristiques techniques. Il est regrettable qu’une technologie plus prometeuse que le photovoltaique soit si mal desservie

    ecoenergie
    Invité

    La mise au point a eu lieu en 67/68. C’était un système donnant 1MW thermique qui n’a pratiquement rienn rapporté a la commlunauté scientifique francaise unn bel exemple de gaspillage de fonds publics Tout a fait d’accord sur le nombrilisme le texte de presentation est un bel exemple de marketing bla Bla il ne donne pas les caracteristiques techniques. Il est regrettable qu’une technologie plus prometeuse que le photovoltaique soit si mal desservie

    Rice
    Invité

    … SCIENTIFIQUES FRANCAIS = précurseurs… – des energies marines : 1925 usine marée motrice de l’Aber Wrach’ ; 1928 bélier syphon à chambre barométrique de Biarritz par Paul Grasset ; 1930 energie thermique des mers au large de Cuba par Georges Claude… – du solaire thermodynamique dans les années 50 avec le four solaire d’Odeillo, – de l’éolien dans les années 55/60 avec l’aérogénérateur de Lucien Romani à Nogent le Roi, – de l’énergie marémotrice dans les années 60 avec le barrage de la Rance, – du photovoltaïque dans les années 80 avec Photowatt… NUCLEAIRE = fossoyeur…

    Lionel_fr
    Invité
    C’est vrai que les français avaient le cerveau fertile, j’ajouterais Joseph Fourier qui a découvert la transformée qui porte son nom durant la révolution française. Cette oeuvre mathématique dont je n’arrive pas à comprendre comment il a pu en calculer une seule sans ordinateur. Une télé sur la TNT en effectue des millions par minutes : compression destructive de l’image et du son format jpeg mpeg spectrométrie communication … Mais la recherche réclamant de gros moyens semblait plus à son aise en Italie et bien sûr aux Etats Unis. Bien avant que la secte nucléaire ne brise l’intelligence française, le… Lire plus »
    ccsiaix
    Invité

    Vous affirmez avec un lapidaire « NUCLEAIRE = fossoyeur » que toutes ces inventions n’ont pas été dévellopées sur le plan industriel à cause du grand méchant loup. Ne pensez vous pas que ces démonstrateurs ont montrés certaines faiblesses et surtout ne ce sont pas révélés économiquement rentable à l’heure d’un pétrole bon marché . Comment expliquez vous que ces génials inventeurs n’ai pas trouvé refuge à l’étranger pour continuer à dévellopper ces produits miracle ? Le grand méchant loup n’est pas forcément celui auquel vous pensez. moi, je le nomme charbon-pétrole-gaz pas cher.

    Guydegif(91)
    Invité

    Pour poursuivre sur la liste de Rice, oui, il y a eu de belles IDs en France, dans les EnR…puis un manque de  »continuité » ou de  »persévérance » pour mener à bien et développer à fond certaines idées, à moins que le non-encouragement politico-industriel, voire des lobbies autres, ou seraient-ce des lourdeurs administratives… ont signifier leur fin. Dommage ! Que d’énergie gaspillée !…qui auraient pû être mises à profit de tous. A quand la lucidité, le réveil et la concrétisation…. A+ Salutations Guydegif(91)

    ccsiaix
    Invité

    A propos du barrage de la Rance, l’article wikipédia est bien fait. L’usine tourne toujours aujourd’hui ! Mais, on note : L’endroit où l’usine est construite doit avoir un marnage (différence entre marée haute et marée basse) important, environ 10 à 15 m avec un minimum de 5 m pour que cela soit économiquement viable. Sacré lobby du nucléaire, il a réussi à limiter la plupart des marnages en France 😉 lien :

    Rice
    Invité
    … @ccsiaix Vous n’êtes pas très en forme sur le coup là on dirait. Vous nous avez habitués à des arguments fallacieux certes, mais un peu plus crédibles… Mais je vous pardonne l’allusion au « marnage », la situation devient vraiment dure pour le Gang des Grille-Pains… 🙂 Concernant l’abandon de ces projets, savez comme moi que le « pouvoir » politique a choisi la solution de facilité en basculant tout nucléaire (mais en oubliant d’en afficher le véritable prix de revient et ni demander son avis au contribuable, y compris pour les déchets HA-VL à « stocker » 1.000… 10.000… 100.000 ans à venir, soit… Lire plus »
    Devoirdereserve
    Invité
    … sur le sujet : le solaire thermodynamique. @Ecoenergie : Odeillo et Thémis n’ont pas été du pur gâchis : ils ont permis des avancées tant fondamentales qu’appliquées : – dans le domaine des matériaux, le CNRS à Odeillo a fait des études pour l’aérospatial (même la NASA qui ne dispose de rien d’équivalent y est venue) – l’exploration de problématiques technologiques importantes pour les centrales à concentration (dont l’informatisation de la conduite) – des développements sur la génération d’hydrogène par cycles thermochimiques métal-oxyde, valables quelle que soit la source de chaleur – Thémis a même servi à faire de… Lire plus »
    Guydegif(91)
    Invité

    Article intéressant et prometteur en juillet 2011 ! Où en est ce projet Alba Nova 1 en mai 2013, alors qu’on parle d’exporter ce savoir-faire sur un projet jordanien? Applicabilité rentable et efficace sous nos latitudes Corse ou Sud de la France? Merci Enerzine de nous faire une réactu ! A+ Salutations Guydegif(91)

    Guydegif(91)
    Invité

    En attendant les résultats de l’enquête d’Enerzine sur les avancées CSP, je suis parti en chasse… Voilà qqs News, intéressantes et réconfortantes car pas mal d’engagements de sociétés françaises, Euromed, CNIM, mais aussi Areva Solar, et d’autres…. Résultats attendus pour 2014 ! Faudra patienter encore un peu ! A+ Salutations Guydegif(91)

    a guydegif
    Invité

    A ma connaissance, Alba Nova a été selectionné sur un AO solaire CRE en 2012, c’est pas le tout d’avoir un permis de construire, il faut aussi avoir un tarif d’achat! Je n’en sais pas plus sur l’état d’avancement du dossier. Cdt.

    Sicetaitsimple
    Invité

    C’était moi ci-dessus.

    wpDiscuz