Allemagne : 1 réseau de distribution d’hydrogène étendu à 400 stations

Un plan d’action spécifique portant sur la construction d’un réseau de stations d’hydrogène pour véhicules électriques à pile à combustible qui sera déployé sur tout le territoire allemand a été défini par les 6 partenaires** de l’initiative ‘H2 Mobility’.

D’ici 2023, l’actuel réseau allemand de 15 stations publiques sera étendu à environ 400 stations de distribution de H2.

La première étape consistera à déployer 100 stations d’hydrogène en Allemagne au cours des 4 prochaines années. Cela répondra aux besoins de ravitaillement des véhicules électriques à pile à combustible qui seront mis sur le marché ces prochaines années. Un accord de principe a été signé par les représentants de tous les partenaires impliqués.

"Depuis des années, Linde est un pionnier du développement de la technologie de l’hydrogène. Nous avons notamment beaucoup progressé ces dernières années vers la fabrication en série de stations de distribution d’hydrogène. Il est temps à présent de déployer sur tout le territoire cette technologie respectueuse de l’environnement."

En plus des projets de déploiement d’un réseau de stations de ravitaillement sur tout le territoire allemand, l’accord intègre des principes pour l’approvisionnement et la distribution de l’hydrogène nécessaire, ainsi qu’une demande de soutien adressée au Gouvernement fédéral allemand. Après la création d’une coentreprise (sous réserve des approbations réglementaires nécessaires), la mise en œuvre progressive du réseau national de stations d’hydrogène commencera l’an prochain. Il s’agira de déployer un réseau d’approvisionnement en H2, adapté pour une utilisation quotidienne, non seulement dans les zones à forte densité de population et sur les grands axes de circulation, mais aussi dans les régions rurales.

L’objectif est de mettre en place une station de H2 au moins tous les 90 kilomètres d’autoroute entre les zones à forte densité de population. Le plan prévoit de construire au moins 10 stations de distribution d’hydrogène dans chaque grande agglomération d’ici 2023.

L’initiative ‘H2 Mobility’ prévoit un investissement total d’environ 350 millions d’euros pour ce projet d’infrastructure d’avenir.

Le lancement de la production en série de véhicules à pile à combustible sur le marché allemand a été annoncé pour 2015 par les premiers constructeurs. En l’occurrence, parallèlement à des coûts attractifs d’acquisition et d’exploitation des véhicules, un nombre de stations de distribution de H2 répondant aux besoins est l’une des conditions préalables les plus importantes pour leur succès commercial. C’est pourquoi la coentreprise ‘H2 Mobility’ en projet travaillera en étroite collaboration avec l’industrie automobile.

Les progrès technologiques réalisés dans le domaine de l’hydrogène et des piles à combustible sont tout aussi importants, notamment au vu des coûts élevés d’une technologie aussi innovante. La poursuite des activités d’innovation et de recherche dans ce domaine, ancrée dans la stratégie Mobilité et carburant du Gouvernement allemand, jouera donc un rôle déterminant dans ce contexte. La mise en œuvre du Programme NIP (programme national d’innovation pour les technologies de l’hydrogène et des piles à combustible) apporte également le soutien nécessaire pour développer ce marché.

Les véhicules électriques à pile à combustible ont la capacité de contribuer à faire de l’Allemagne le premier marché des solutions de mobilité durables et des technologies efficaces. En effet, le gros avantage de cette technologie d’entraînement est qu’elle réduit considérablement les de émissions CO2. En outre, cette technologie innovante recèle un fort potentiel de consolidation de l’Allemagne en tant que pôle économique.

Le Clean Energy Partnership (CEP) et ses membres* ainsi que d’autres acteurs ont salué la mise en œuvre de cette infrastructure. Avec le soutien du Gouvernement allemand, le CEP teste des véhicules électriques à pile à combustible et leur ravitaillement. Dans les deux cas, l’interface avec le Gouvernement fédéral est l’Organisation nationale allemande pour l´hydrogène et la pile à combustible (NOW).

** Air Liquide, Daimler, Linde, OMV, Shell et Total
* Les membres du CEP sont : Air Liquide, BMW, Daimler, EnBW, Ford, GM/Opel, Hamburger Hochbahn, Honda, Hyundai, Linde, Shell, Siemens, Total, Toyota, Vattenfall Europe et Volkswagen.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Allemagne : 1 réseau de distribution d’hydrogène étendu à 400 stations"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
fredo
Invité

Les 6 membres de H2 Mobility: Air Liquide, Daimler, Linde, OMV, Shell, et Total partenaires associés: BMW, Honda, Hyundai, Intelligent Energy, Nissan, Toyota, et Volkswagen Une curiosité: la 1è station service hydrogène de France Je serai curieux de savoir si Air Liquide a des projets de statioin service en France…

Bruno lalouette
Invité

Quels matières premières faut-il utiliser pour faire une pile à combustible? Quelles sont leurs disponibilités au niveau mondial? Quelles pollutions sont générées par l’exploitation, le transport et la transformation de ces matières premières? Et donc, quelle est la quantité d’énergie consommée pour obtenir ce résultat?

Tech
Invité

et combien il a fallu d’énergie pour écrire et envoyer votre commentaire? H2 est une solution d’avenir, c est une source d’énergie stockable et transportable. ce réseau allemand est une très bonne nouvelle. vivement que les pétroliers (ce sont eux qui ont les sous et qui vont vouloir gérer la distribution!) l’installent en France!

Eole centre
Invité

Et combien d’énergie il vous aura fallu pour écrir une chose de totalement fausse? Depuis quant l’hydrogène est une source d’énergie? L’hydrogène est un vecteur d’énergie tout comme l’est l’électricité!!!! Donc faut bien le fabriquer…

Rickobotics
Invité

Le problème ne serait il pas tout simlplement le rendement catastrophique ?

Tech
Invité

et combien de neodyme pour vos chères éoliennes? l’hydrogène est bien une source d’énergie une fois extrait vous mettez du pétrole brut dans votre voiture? le charbon de la mine n’est-il pas trié? et l’uranium aussi les photons, il faut aussi les transformer! et le vent et bien sans éolienne ou moulin pour en tirer de l’énergie, cela reste de la tramontane ou du mistral et ça peut être très chiant. qu’un source soit primaire ou secondaire, ce n’est pas le problème je ne sias pas ce que vous voulez démontrer!

Tech
Invité
j’ai juste dit neodyme car pour faire des aimants puissants pour faire des génératrices puissantes, ce pourrait être une solution si c’est pas celui là ce sera un autre ou des terres rares, l’idée, c’était de dire que pour chaque énergie quellle qu’elle soit il y a utilisation de ressources quelquefois rares mais qu’à terme, le renouvelable devrait toujours être là et le fossile beaucoup moins! et qu’un façon d’avoir les avantages d’utilisation des carburants moins la pollution à l’utilisation, ce pourrait être l’hydrogène générée via des ENR variables en production en agissant un peu en régulateur, pas plus que… Lire plus »
jolipanda
Invité
l’hydrogène ça marche, mais avec les idées fixes des pro nucléaire ce n’est pas demain la veille en France. pourtant l’hydrogène sert à toutes les energies : elle permet un stockage pour des energies intermitentes. Il y a moins de déperdition d’energie dans le transport… maintenant concernant la pile à combustible, nous ne sommes pas à la simple electrolise de l’eau… qui est complètement écologique. du coup c’est un pas en avant sur la structuration future mais ce n’est qu’une étape. l’electrolise de l’eau c’est juste la perfection : h2o point. pollution = 0 pour les amuseurs publics lire trois… Lire plus »
wpDiscuz