Allemagne : 100 % d’énergies renouvelables d’ici 2050

Déjà en avance dans la production et la consommation domestique d’énergies renouvelables, l’Allemagne envisage désormais de devenir d’ici à 2050, le premier pays du G20 à être alimenté entièrement en énergie verte.

Le pays produit actuellement 16 % de son électricité à partir de sources renouvelables et selon Jochen Flasbarth, le président de l’Agence Fédérale allemande de l’Environnement cité dans The Guardian, "un basculement complet demeure possible tant du point de vue technique qu’environnemental".

Les objectifs jugés réalistes se basent sur la technologie éolienne en vigueur. L’Allemagne qui est également un des leaders mondiaux dans le photovoltaïque espère ajouter plus de 5 000 MW de capacité cette année afin de développer au total 14.000 MW de puissance solaire.

Le gouvernement a aussi fixé des objectifs pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’ordre d’environ 80 à 85 % au cours des 4 prochaines décennies. Un basculement complet vers les énergies renouvelables signifierait également que le pays serait capable de réduire jusqu’à 40 % de ses émissions qui proviennent essentiellement des centrales électriques au charbon.

MAJ 12/07/2010 – 10h45

Le 5 mai dernier, au cours de la Commission environnementale du Bundestag, le président du Comité scientifique pour les questions environnementales (SRU) – Martin Faulstich – avec indiqué que "l’Allemagne pourrait s’approvisionner en 2050 à partir de 100% d’électricité de source renouvelable."

"Le Gouvernement fédéral doit à présent poser des jalons pour la restructuration du système énergétique". Le SRU a présenté les divers scénarios qu’il a élaborés pour démontrer qu’un approvisionnement électrique exclusivement renouvelable d’ici 2050 à des coûts compétitifs est envisageable en Allemagne, avec une sûreté d’approvisionnement garantie à toute heure de l’année, et une politique d’incitation des innovations durables. Les scénarios s’appuient sur les estimations modèles du Centre allemand de recherche aérospatiale (DLR). Le modèle REMix compte parmi les meilleurs et plus exacts en Europe et travaille avec une résolution temporelle extrêmement élevée.

De son côté, l’Association des ingénieurs allemands (VDI) considère comme irréaliste la prise de position du Comité scientifique pour les questions environnementales (SRU) concernant un approvisionnement électrique à 100% renouvelable d’ici 2050 : "La prise de position concernant l’approvisionnement en énergie du SRU est difficile à appliquer aux niveaux économique et technologique", affirme le Prof. Hermann-Josef Wagner, président du secteur énergie et environnement de la VDI.

"Les estimations des scénarios les plus réalistes, y compris celles de la VDI, pronostiquent une part d’énergies renouvelables comprise entre 40 et 50% d’ici 2050." L’association considére en effet que les estimations de coûts du SRU seraient trop optimistes. De plus, le concept requiert une importation élevée d’énergie renouvelable et la valorisation de méthodes de stockage, n’existent pas encore.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

101 Commentaires sur "Allemagne : 100 % d’énergies renouvelables d’ici 2050"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
imagreen
Invité

L’allemagne a fait le choix de renoncer au nucléaire (malgré une inflexion de la politique énergétique de Berlin à ce sujet notamment portée par le parti démocrate-chrétien fin 2009), et porte des objectifs ambitieux pour les ENR.  L’Allemagne qui se positionne en leader dans le domaine du développement des ENR, prouve qu’une politique volontariste permet l’essor des ENR…

Microbe tao
Invité

Donc l’argument que l’éolien ne peut être une source d’énergie de référence car le scénario d’absence de vent (ou de flux insuffisant pendant une trop longue période) créérait une dépendance trop critique est contredit par les projets allemands ? Ou alors on prend aussi en compte une consommation plus raisonnée et des projets locaux plus souples et adaptables ?

ccsiaix
Invité

Il est impossible d’obtenir 100% de l’électricité avec de l’éolien  et du solaire photovoltaïque TOUT simplement à cause du facteur de charge de l’ordre de 15% et du fait que l’électricité ne se stocke pas à moins que les allemens n’envisage de vaste période de délestage de certaines zones du pays … couper le courant des pseudo-écolos voilà qui serait amusant …. J’ajoute qu’il est aussi impossible d’obtenir 100% de l’électricité avec du nucléaire pour d’autres raisons…

Caslus
Invité

Avec un bon mix énergétique, un stockage intelligent de l’énergie et bien sûr une réduction imortante de la consommation tout est possible ! Dommage que la France ne l’ai pas encore compris alors qu’elle dispose de nombreux ressources durables et exploitables dans le domaine des énergies renouvelables…

Ruben
Invité

Enerzine, Pourquoi ne pas citer vos sources ? “les objectifs jugés réalistes” : les objectifs de qui ? jugés réalistes par qui ? Même si je suis un défenseur des enr, je ne pense pas que ce soit très réaliste mais je veux bien qu’on m’explique.

Caslus
Invité

Et bien c’est écrit d’après l’Agence Féderale allemande de l’environnement…

edc10
Invité
… le problème ne sera pas la source, mais le stockage … car même actuellement, 2% des territoires recouverts de PV, et c’est bon (surface couverte par les villes). Mais faut stocker. Le “feu” président de la république allemand a bien avoué que l’allemagne participait à la guerre en Afghanistan pour ses seuls intérêts économiques: et oui, avec tous le litium et autres qu’il y a là-bas, c’est la condition sine-qua-non des futures techno de stockage… … enfin, tout ça si la Terre, au climat totalement déréglé en 2050, n’aura pas détruit toutes les éoliennes en allamagne après 2 violents… Lire plus »
meminick
Invité

Que l’Allemagne soit en vance sur les ENR ne fait aucun doute, par contre l’affirmation du 100% en 2050 doit être étayée. Sinon on retombe dans le lobying pur jus. Le débat énergétique est suffisemment important et complexe  pour qu’on y apporte un peu de rigueur. par exemple évaluation des besoins en énergie par rubrique  et sous rubriques ( chauffage, transport, industrie, …) Existant actuel et évolution par mise en oeuvre de solution techno, par modification des consommations. Reconversion des unités de production utilsant les énergies fossile. Le projet desertec  fait il partie du scénario?

Rls
Invité
C est bien n importe quoi de la part du journalistequi “re chante” le Parcifal des EnR en Allemagne ! Pourquoi? Du photovoltaique pour 14 000 MW c est 14 GW x 2000 h = 28 TWh ! De l’eolien à travers 20 000 eoliennes de 2 MW ce sont 40 000 MW ou 40 GW x 2000h = 80 TWh soit 108 TWh d’EnR produits en Allemagne alors qu’en France nous produisons 570 TWh à 80 % elecronucleaire et exportons 70 TWh dont 17 TWh à 80 % electronucleaire vers l ‘Allemagne ! Il serait decent que le journaliste… Lire plus »
Caslus
Invité

Oui ce serait intéressant d’avoir un lien vers un site indiquant tout cela dans le détail. Bien que cela soit sans doute réalisable vu la façon dont a été crée le parc nucléaire français en 40 ans et vu les innovations et l’amélioration constante des rendements dans les énérgies renouvelables, les moyens de stockage et les économies d’énergies. Ce qui manque dans certains pays comparer à d’autre c’est la volonté politique, et c’est pour ça qu’il faut des exemples comme l’Allemagne pour montrer que c’est possible à long terme.

Alamin
Invité

Ben justement, pour répondre au “n’importe quoi” de ccsiaix, qui ignore certaine choses. Il y aura du stockage, beaucoup de stockage d’énergie. C’est un fait nouveau pour nos sociétés en maque d’imagination, mais si nous ne le faisions pas avant, nous allons de plus en plus devoir stocker l’énergie. Il y a là aussi des projets très innovants, merci de se renseigner.

js
Invité

tant mieux s’ils y arrivent mais pour l’instant, meme s’ils sont en avance dans certains domaines, ils sont qd meme assez loin du compte !!! il n’y a rien de concret la dedans

meminick
Invité

Dans toute démarche il convient d’avoir un objectif. Je ne pense pas qu’attendre en soit un si ce n’est celui de cautionner les orientations actuelles qui nous conduisent à une dépendance toujours plus grande au sources non renouvelables dont le nucléaire fait partie. Donc si l’on veut continuer à être dépendant du gaz Russe, du pétrole du moyen Orient ou purquoi pas de celui du golfe du mexique qui coule à flot, il est urgent d’attendre

ccsiaix
Invité

Vous la stockez comment cette électricité ? avec quel rendement ? et dans quelle proportion ? Merci de m’éclairer (j’ai lu deux livres sur la pile à combustible hydrogéne sans être convaincu ….)

Bibou64
Invité
au lieu de réagir en se disant qu’ils n’y arriveront pas, je préfère réfléchir en cherchant quelles sont les conditions pour y arriver. J’espère que dans 40 ans le plus grand nombre de pays aura résolu cette question une bonne fois pour toutes. Lorsque je vois la vitesse à laquelle l’Allemangne va (nombre d’emplois créés), et les freins actuels en France (EDF, le gouvernement pour ne citer qu’eux), je pense que nous sommes plutot dans le camp de ceux qui disent qu’ils bougent (battage du Grenelle) mais qui font l’inverse (revirements du gouvernement sur l’éolien et changements perpetuels des decrets… Lire plus »
Alamin
Invité

Tout à fait d’accord avec Bibou Plutôt que de toujours dénigrer ce que font les autres et être toujours dnas le camp des sceptiques, spécialité française, on dirait, je préfère me dire on y va , parce que de toute façon on trouvera, ya pas de raison et puis ya pas non plus le choix. Je suis porteur d’une étude sur les ressources, et la conclusion mathématique de cette étude est simple. Toutes les éneriges reposant sur des ressources finies amène vers une impasse, énergétique, économique, sociale et écologique.

ccsiaix
Invité

juste un grand bol d’optimisme : en 2050, ils auront trouvé ! Moi, je ne vois pas l’interêt de construire maintenant des éoliens (à grand renfort de subventions publiques) pour ne les utiliser vraiment qu’en 2050…..

timhinch
Invité
Petite remarque : au delà de l’exercice “scenario 100% renouvelable” et du théoriquement possible (transformé en possible tout court un peu trop rapidement dans l’article), une telle transformation va demander un peu plus que les les miettes de % du CA du “secteur electrique” qui sont consacrés à la R&D aujourd’hui! On peut faire une remarque similaire pour les investissements, et la remarque est globalement valable pour tous les pays (exception faite du Danmark notament, il me semble). Dans l’informatique, avec plus de 10% consacrés à la R&D, on imagine diffcilement que ce que l’on connait aujourd’hui existe encore dans… Lire plus »
ccsiaix
Invité

Le débat n’est pas sur le cout réel de la mise en place de la filière éléctronucléaire en France. Remarquons simplement : – que les centrales électronucléaires proposées par la Corée n’ont pas les mêmes exigences du sureté (pas de coque avions par exemple) – que les émirats arabes unis choissisent des centrales nucléaires pour produire les énormes quantités d’énergies pour dessaler l’eau de mer (et pas des moulins à vent ou des panneaux solaires ….)

marcob12
Invité
En 40 ans on peut changer radicalement le secteur énergétique (voyez la fourniture d’électricité en France qui a basculée en bien moins que ça). Le problème est double pour eux, à savoir financier et technique . Financier car être pionnier (à l’échelle du développement qui est le leur dans l’éolien, le solaire et le biogaz (par ex)) impose d’essuyer les plâtres et des coûts qui sont minorés pour les suivants. Ceci dit nous quittons l’ère de l’énergie bon marché et on peut supposer qu’il est préférable de disposer d’une source d’énergie illimitée mais coûteuse (la société s’adapte à un coût… Lire plus »
jeff_1982
Invité

Le vrai débat est: En Allemagnes, les politiques appuiés par les scientifques croient en une solution 100% Enr pour 2050. En France, nos politiques n’en sont pas convaincus et ne l’envisage même pas. Ils nous proposent des objectifs et les moyens associés pour ne pas y arriver…. L’Allemagne est-elle lucide ou folle? La France est-elle aveugle ou enquilosée dans ses choix énergetiques vieux comme Giscard (époque ou le nucéalire n’était qu’une roue de secours et non un choix durable) ?

wydocq
Invité
Perso je trouve que le renouvelable a sa place et l’aura encore plus mais seul j’en doute!!!! A moins que l’Allemagne ne vise que 100 % de sa production en renouvelable mais pas 100 % de sa consomation (importation d’électricité en cas de creux comme elle le fait déjà et depuis un moment)  Le nucléaire aura toujours sa place, dans des proportion moins importantes mais il y en aura encore pour un bon moment d’autant que les besoins en électricité seront croisant!!! Pour ce qui est du stockage je ne m’inquiéte pas, il y a différentes solutions mais je ne… Lire plus »
Dan1
Invité

Pour meminick : “Je serais effectivement curieux de connaitre le cout réel de la mise en place de la filière éléctronucléaire. A moins que ce ne soit “secret défense” ” Bon, ben ça veut dire que vous ne lisez pas Enerzine !

Dan1
Invité
Il m’étonnerait fort que l’Allemagne atteigne 100% d’énergie renouvelable en 2050. Même Greenpeace qui fait preuve d’un optimisme indubitable (optimisme de combat !) n’y arrive pas : Voir page 197/212. De plus, les pays l’Europe aurait tout de même massivement recours à l’importation d’électricité : 910 TWh sur 3 520 consommés soit 26 %. Ou encore 910 TWh importés sur 3 252 produits soit 28 %. Ce sujet a déjà été développé sur Enerzine, notamment là : Pour ce qui concerne la courbe de progression des installations d’éoliennes en Allemagne, je vous suggère cela : On note une nette inflexion… Lire plus »
1000 mille
Invité
les pessimistes voici la version française : Auxiliaire avoir Temps simples Temps composés Indicatif Présent je stocke tu stockes il/elle stocke nous stockons vous stockez ils/elles stockent Imparfait je stockais tu stockais il/elle stockait nous stockions vous stockiez ils/elles stockaient Passé simple je stockai tu stockas il/elle stocka nous stockâmes vous stockâtes ils/elles stockèrent Futur je stockerai tu stockeras il/elle stockera nous stockerons vous stockerez ils/elles stockeront Subjonctif Présent que je stocke que tu stockes qu’il/elle stocke que nous stockions que vous stockiez qu’ils/elles stockent Imparfait que je stockasse que tu stockasses qu’il/elle stockât que nous stockassions que vous stockassiez… Lire plus »
Goodwin
Invité
Merci à bibou alamin, jeff pour vos commentaires à ccsiaix:On s’écarte du sujet !! Le débat n’est pas sur le cout réel de la mise en place de la filière éléctronucléaire en France. Comment ça nous ne sommes plus sur le cout de l’énergie, il me semble pourtant que les subventions de l’éolien t’intérressent (voir juste quelques lignes plus haut)! Car en terme de coup le nucléaire est trés trés loin du prix annoncé, y a qu’a prendre l’ex de l’EPR, avec sa ralonge de plusieurs miliards et sa sécurité à revoir, il sera à combien le prix du KWH… Lire plus »
marcob12
Invité
Je ne serais pas étonné (sinon d’être encore en vie…). Quel point d’inflexion ?… Le nombre de Mw installés a augmenté de 7,5% par rapport à 2008 contre +6,9% l’année précédente et s’il est vrai que les Twh délivrés étaient en baisse ce fût en raison d’un déficit de vent (de mémoire), pas un manque de disponibilité des installations. Il n’est dit nulle part qu’ils visent l’autarcie électrique en 2050 (nécessiterait une idéologie suicidaire et de gros moyens de stockage à l’intérieur du pays), mais qu’ils envisagent de produire autant de Twh issus des renouvelables qu’ils en consomment. Si on… Lire plus »
Reivilo
Invité

Une vidéo du projet pilote allemand est visible ici : Résumé technique là :

goodwind
Invité
Merci à bibou alamin, jeff pour vos commentaires à ccsiaix:On s’écarte du sujet !! Le débat n’est pas sur le cout réel de la mise en place de la filière éléctronucléaire en France. Comment ça nous ne sommes plus sur le cout de l’énergie, il me semble pourtant que les subventions de l’éolien t’intérressent (voir juste quelques lignes plus haut)! Car en terme de coup le nucléaire est trés trés loin du prix annoncé, y a qu’a prendre l’ex de l’EPR, avec sa ralonge de plusieurs miliards et sa sécurité à revoir, il sera à combien le prix du KWH… Lire plus »
1000 mille
Invité

à la coupe du monde et sans la main de dieu… allez les bleus , mettez nous aux EnR

eilage
Invité

Du calme vieux !! C’est vrai tu pourrai te renseigner un peu avant d’être catégorique … Tiens un dossier très complet en lien sur les technologies balbutiantes du stockage … Prend soins de bien feuilletter, il y en a 50 pages !!!!!!!!!!Ps ça fait depuis 2008 que l’on annonce le 100% renvoulelable en allemagne J’espère que ceci calmera ton impatience pertinente !!  🙂

Sicetaitsimple
Invité
et à tous les petits nouveaux, qui vont devoir feuilleter “l’intégrale “d’Enerzine.Une remarque: ce type de déclaration ou d’étude est bien entendu très sympathique ( il y a-t-il un lien vers l’étude, d’ailleurs?), mais elle considère des choses qui de mon point de vue ne vont pas de soit. Marcob parle non pas d’autarcie, mais d’un bilan import -export équilibré…C’est bien sûr évident, mais ça ne vaut que dans la mesure ou tous les voisins ne choisissent pas la même politique….Aujourd’hui, la situation est facile, car le développement des energies renouvelables pour la production d’électricité se fait “en plus” de… Lire plus »
1000 mille
Invité

n’est qu’une fonction sommatique du passé

Sicetaitsimple
Invité

sommatique???? pas compris…( mais je sais ce que c’est qu’une intégrale, pas besoin de m’expliquer, je suis juste perplexe sur le mot)

marcob12
Invité

L’étude est là mais  ne lisant pas l’allemand j’attendrais sa traduction en anglais pour juger s’il s’agit de rhétorique ou d’un projet réalisable. Ceci dit on ne sait rien des solutions de stockage de masse de l’électricité dans 40 ans et donc la discussion est un peu vaine. A échéance de 10 ans c’est plus clair.

Sicetaitsimple
Invité

Même chose pour l’allemand….OK, du stockage de masse dans 40 ans, qui sait? Mais bon, jusqu’à présent et encore pour un certain temps, la référence est l’hydraulique, et c’est quand même très cher, pour autant que la géographie s’y prête, ce qui n’est pas le cas partout loin de là. Utiliser au mieux ce qui existe ( l’hydro,les interconnexions,…) est une chose, quand il faudra construire de nouveaux ouvrages , quelque soit la technologie ( hydro, CAES, batteries,…), ce sera un peu différent.On va forcément parler les véhicles to grid, mais il y a là encore un peu de chemin….

Dan1
Invité

Entièrement d’accord avec Sicetaitsimple : tout système a des limites et il ne faut pas confondre 20 % d’EnR et 100 % d’EnR. A propos du Danemark voir ceci : D’autre part, il ne faut confondre le stockage d’un GWh sur une demie-journée et le stockage de 100 TWh sur un mois !

Dan1
Invité

Pour goodwind : Sur le coût du nucléaire, vous en restez aux déclarations générales sans fondement. Pourtant il existe pas mal de référence. “Comprends seulement la construction et l’exploitation mais ne comprends pas la R&D,extraction et transport du minerai, traitement des déchets????, démantelement et le pire c’est que le coût est pour sa majeur partie pris sur nos impots, tout simplement injuste.” Mouais, c’est pas très convaincant… lisez Enerzine !

Sicetaitsimple
Invité

Oui, on a déjà eu cet échange (merci pour le lien)! Mais bon , pour les petits nouveaux, c’est formateur!

goodwind
Invité

Comme dit c’était juste un petit comparatif simple mais à mon gout parlant. Qui démontre bien que le cout est sous-évalué.

Sicetaitsimple
Invité

pour rebondir et illustrer, imaginons qu l’Allemagne réussisse son programme d’éolien offshore, donc raccordé au Nord de l’Allemagne, déjà plus que surcapacitaire quand ça souffle.. Très honnêtement, je pense que ça ne va pas faire rigoler le Danemark.. Les exports vers la Norvège ( quand ça souffle) sont déjà quasi saturés, et la Suède (autre débouché)a également des programmes renouvelables. Les limites sont là; facile pour le premier entrant, plus compliqué quand les autres rattrappent.

timhinch
Invité
Ces limites, très vraies, que vous indiquez sont l’une des origines des projets de type Super Grid ( par ex, et on trouve quelques publications sur le sujet). Cela consisterait en partie à superposer au réseau haute tension actuel un réseau HVDC (courant continu), au travers de toute l’Europe, en passant par la mer du nord et pourquoi pas le Sahara. On profiterait ainsi d’effets statistiques pour pouvoir utiliser l’eolien offshore notamment, mais aussi des avantages du courant continu pour la régulation de fréquence&tension (par ailleurs rendue plus délicate par les ENR). Avec evidement un cout faramineux à la clef,… Lire plus »
jeff_1982
Invité

un peut de surf et on trouve ça: ici:

1000 mille
Invité

mille excuses,juste un petit court-circuit sur mon jeu de barres (à mines,amines,aminedada,…)

Microbe tao
Invité
Stockage n’est-il pas abusif, finalement l’éolien prélève l’energie stockée dans l’air, le nucléaire dans l’atome… Donc le stocké signifie dans son emploi à tout va ici, par sa nature ARTIFICIELLE pour une conso ELECTRIQUE de moindre transformation. A se demander si on ne veut pas remplacer la nature pour gouverner nos besoins (surtout excessif et non fondamentaux) au risque d’être dépassé par la démesure. Car si on remplace le rôle de la nature, sera-t-on être autonome et indépendant d’elle ? Je n’oriente pas vers une démarche extremiste de rejet du progrès, mais je crois qu’on sombre petit à petit dans… Lire plus »
marcob12
Invité
Le stockage de masse on saura faire bien au-delà de l’hydraulique et très vite. Un premier qui vient à l’esprit est le stockage (y compris intersaisonnier) via du biogaz ou de la biomasse, mais les dispositifs de stockage sont en pleine évolution sinon révolution. Un seul ex (enerzine ne peut tout publier) le DoE finance un nouveau modèle de volant d’inertie (le petit frère de celui-ci avec des caractéristiques sympathiques (densité énergétique de 76 Wh/kg, durée de vie 20 ans et plus et cela au 1/8ième du prix de son grand-frère). J’avais cité à l’époque une étude comparative des solutions… Lire plus »
1000 mille
Invité
les 8 et 9 juillet dernier sur l’île de La Réunion, l’extension des installations hydro-électriques de Rivière de l’Est, à Sainte-Rose, et une batterie de stockage d’électricité de grande capacité, à Saint-André, sans équivalent actuel en Europe. Ces deux projets confirment l’engagement du groupe en faveur de l’innovation et du développement des énergies renouvelables dans les systèmes énergétiques insulaires. Le renforcement de l’équipement hydraulique de Rivière de l’Est répond aux besoins croissants de l’île de La Réunion en capacités électriques permettant de faire face aux périodes de pointes de consommation, tout en contribuant au développement des énergies renouvelables et à… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Les volants d’inertie peuvent être utiles pour la stabilité du réseau ( notamment lorsqu’ils sont isolés)en pouvant réagir durant quelques minutes le temps de trouver un moyen de réequilibrer, mais ils ne répondent pas à la question posée, qui est le stockage de masse( à l’échelle à plusieurs jours a minima).

Sicetaitsimple
Invité

Techniquement, tout est envisageable.. Mais ça fait au moins 25 ans qu’on parle d’une liaison d’une centaine de km entre France et Espagne pour renforcer la capacité aujourd’hui ridicule d’interconnection ( moins de 1000MW) et elle va peut-être voir le jour en 2014, après être passée en courant continu et en souterrain, au prix fort…Donc le supersmartgrid, bon courage….

Sicetaitsimple
Invité

Vous parlez trés souvent de biogaz.. J’ai peut-être loupé un épisode, alors ma question. Pour moi, le biogaz, disons en Europe, reste assez limité en potentiel: stations d’épurations, déchets organiques ménagers ( déjà largement valorisés par combustion), résidus de l’industrie agro alimentaire, biogaz de décharge ( mais ce n’est pas une solution d’avenir, on ne gère que l’existant)… Tout ça ne fait pas à ma connaissance grand chose, même si c’est bien sûr non négligeable… Vous pouvez nous en dire plus?

wpDiscuz