Enerzine

Allemagne : 2011, une année de reprise dans l’éolien

Partagez l'article

La fédération allemande du secteur de l’éolien (BWE) a annoncé la semaine dernière un bond des installations en 2011, de l’ordre de 30% par rapport à 2010, soit au total 895 éoliennes pour une capacité de 2.007 mégawatts.

Toujours sur la période 2011, les éoliennes raccordées au réseau ont dépassé de 40% le volume de 2010, soit 2.086 mégawatts contre 1.493 mégawatts. La capacité totale installée en Allemagne à fin décembre 2011 s’établissait à 29.000 mégawatts.

"Ce résultat démontre la continuité et la fiabilité de l’expansion de l’énergie éolienne en Allemagne. C’est également une base pour de nouveaux succès dans les marchés d’exportation à la fois en Europe et dans le monde" a expliqué Thorsten Herdan, directeur général de Power Systems VDMA.

Cependant, des inquiétudes ont été pointées du doigt par les professionnels du secteur concernant l’accompagnement de la croissance très forte enregistrée dans le secteur éolien.

"L’éolien doit être pensé et intégré à l’avenir dans un système plus global", a ajouté Thorsten Herdan. "Une poursuite des installations éoliennes sans transformation en parallèle de l’infrastructure, qu’il s’agisse des réseaux électriques ou de capacités de stockage, serait une hypocrisie", a t-il averti.

En plus de nouvelles installations, les industriels du secteur ont participé davantage au «repowering», c’est-à-dire au remplacement d’éoliennes vétustes par d’autres modèles plus récents.

Pour la fin de l’année 2012, 10 parcs éoliens offshore d’une capacité globale de plus de 2.000 mégawatts sont prévus d’être construit, correspondant à un volume de commandes de près de 7 milliards d’euros. En 2011, les nouvelles installations offshore avaient atteint seulement 108 mégawatts.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    5 Commentaires sur "Allemagne : 2011, une année de reprise dans l’éolien"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    matiduc
    Invité
    enerZ
    Invité

    Merci de ne pas insérer de liens intempestifs toujours vers le même site… Des commentaires pertinents s’imposent.. Cdlt. Le modérateur

    rouget
    Invité

    Une éoliennec’est grand beau. Un réseau électrique c’est triste. Un gratte-ciel brillant c’est grandiose. Un système de gestion intelligente d’énergie ça ennuie tout le monde. Or aller dans le détail c’est voir la vérité et comprendre les vrais enjeux de l’énergie. Dans le cas de l’éolien la gestion de sa production. Comment faire passer ce message essentiel ?

    Reivilo
    Invité

    Ce genre d’article contribue à faire passer le message comme indiqué, en Allemagne le sujet devient sensible. En France on n’est encore assez loin d’arriver à ce niveau (6 600 MW installés en éolien contre 29 000) mais il faut bien sûr s’en préoccuper. RTE l’évoque dans son rapport annuel (à partir de la page 26), rapport qui fait aussi apparaître l’économie de CO² réalisée en partie grâce au développement des EnR électriques (P 17).

    Tech
    Invité
    c’est là où l’on voit chez-vous un discours daté qui semblerait impliquer une impossibilité, du fait de la complexité! le moindre PDA actuel, dispose de plus de puissance de calcul que l’ensemble des postes de commande des centrales nucléaires françaises à leur conception et pourtant elles « tournent » !! oui il faut penser le transport et la distribution en parrallele de l’ajout de nouvelles sources de production et de stockage et oui il faut aussi en parrallele travailler au développement du « smartgrid » . tous les outils existent, un peu de bonne volonté et moins de batons dans les roues et cela… Lire plus »
    wpDiscuz