Allemagne : 500 000 emplois “énergie – climat” de plus

Jusqu’en 2020, la lutte active contre le changement climatique devrait générer 500.000 emplois supplémentaires. Le nombre de chômeurs en Allemagne passerait ainsi en dessous de la barre des trois millions.

C’est ce qui ressort du rapport intermédiaire d’une étude réalisée à la demande du Ministère fédéral de l’environnement (BMU) et dont les principaux résultats ont été présentés le 9 juin 2008 à Berlin, à l’occasion de la conférence "Croissance, emploi et protection du climat", à laquelle ont participé des représentants d’entreprises allemandes, de banques et des représentants de la recherche sur le climat.

Cette étude s’intéresse aux effets sur la croissance et l’emploi du programme intégré énergie et climat du gouvernement fédéral (IEKP), programme qui devrait notamment profiter à l’artisanat, à l’industrie de l’isolation, au génie mécanique et au secteur de l’énergie solaire. Un "deuxième miracle économique" s’annonce, selon le Ministre fédéral de l’environnement.

Intitulée "Investissements pour une Allemagne respectueuse du climat", l’étude a été réalisée par une équipe d’experts, sous la direction de l’Institut de Potsdam de recherche sur l’impact du climat (PIK) et de l’Institut Fraunhofer de recherche sur les systèmes et l’innovation (ISI). Selon le rapport, la mise en oeuvre de l’IEKP aurait pour principaux effets :

  • une réduction des importations d’énergie d’ici 2020 d’environ 20 milliards d’euros par an (et d’ici 2030 de presque 35 milliards d’euros par an) ;
  • une augmentation des investissements nets de plus de 30 milliards d’euros par an, d’où un PIB annuel moyen d’ici 2030 valant 50 milliards d’euros de plus avec l’IEKP que sans ;
  • la création d’au moins 500.000 emplois d’ici 2020, et de plus de 800.000 d’ici 2030 ;
  • une économie moyenne de 24 euros par tonne de CO2 évitée.

D’ici 2020, les mesures de protection du climat adoptées par le gouvernement fédéral devraient permettre de réduire de près de 35% les émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990. Des mesures supplémentaires d’amélioration de l’efficacité énergétique pourraient même porter ce chiffre à 40%.

Un premier "paquet" législatif de l’IEKP avait été adopté par le gouvernement en décembre 2007 [1]. Les différentes parties impliquées viennent de se mettre d’accord (le 16 juin 2008) sur les derniers détails de la deuxième partie de l’IEKP.

BE Allemagne numéro 390 (18/06/2008) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/55084.htm

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Allemagne : 500 000 emplois “énergie – climat” de plus"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
phigoudi
Invité

    Le niche des ENR est gigantesque.Pourquoi ne comprend-on pas ça en France ? Pourquoi les allemands comprennent-ils toujours tout avant nous ?Parceque nous sommes trop frileux, pas assez entreprenants…

Dan1
Invité

“Pourquoi les allemands comprennent-ils toujours tout avant nous ?”Sans vouloir prolonger le débat qui a lieu depuis des mois sur Enerzine, je peux quand même pronostiquer que nos amis allemands vont peut être comprendre certaines choses apès nous et très bientôt !

wpDiscuz