Allemagne : le prix à payer pour sortir du nucléaire

Selon une étude d’Ernst & Young, la sortie du nucléaire nécessitera des investissements supplémentaires de plusieurs milliards d’euros pour les grandes entreprises énergétiques. L’étude présentée le 4 septembre précise que "si l’Allemagne s’en tient à la sortie programmée du nucléaire, elle aura besoin de nouveaux investissements pour un montant d’au moins 86 milliards d’euros".

Selon le calendrier actuel, plusieurs centrales électriques vont sortir du réseau dans les 15 prochaines années et de nouvelles centrales devront donc compenser la diminution de production d’électricité. Conformément à la loi sur le nucléaire, les 17 réacteurs nucléaires doivent être mis hors service petit à petit d’ici à 2020/2021. En prolongeant la durée de validité des réacteurs nucléaires à 60 ans et en redistribuant mieux le courant entre les Länder, les besoins en investissements pourraient selon l’étude être limités à 68 milliards d’euros.

A l’inverse, les investissements nécessaires pourraient atteindre jusqu’à 100 milliards d’euros si la part d’énergie renouvelable dans la production d’électricité devait passer de 10 à 25% d’ici à 2020.

Au sein de l’Union, certains comme le ministre de l’économie et de la technologie, Michael Glos, exigent une plus longue durée de vie des réacteurs nucléaires. L’entreprise américaine General Electric (GE) compte également sur une "renaissance" de l’énergie nucléaire. Dans une interview accordée au quotidien "Handelsblatt" le 4 septembre, Fernando Beccalli-Falco a ainsi affirmé "Nous ne pourrons pas couvrir l’important besoin énergétique avec des énergies renouvelables".

 
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/38916.htm
Cette information est un extrait du BE Allemagne numéro 301 du 6/09/2006 rédigé par l’Ambassade de France en Allemagne. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com
Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Allemagne : le prix à payer pour sortir du nucléaire"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Eric Luyckx
Invité

Encore une fois, on compare des investissements qui n’ont rien à voir hormis de produire de l’électricité. On ne compte pas les milliards engloutis dans le traitements, la manutention puis le stockage des déchets ni dans le démantelement des centrales en fin de vie (si on les utilise plus longtemps il y a aussi plus de déchets radioactifs liés à l’entretien de l’infrastructure).

yaglourt
Invité

On commence à avoir une petite expérience du démantèlement de réacteurs en France, et on se rend bien compte que plus on prolonge l’exploitation d’une centrale, plus le coût de démantèlement -déja trop souvent sous-évalué- sera exorbitant (ex: coût pour la centrale de Brennilis: env. 500 millions d’euros, cinq fois plus que les prévisions initiales). La difficulté est alors de trouver un compromis entre durée d’exploitation et de rentabilisation et coût de démantèlement. Dans notre cas prolonger l’exploitation de réacteurs à 60 ans n’est sûrement pas un bon calcul.

wpDiscuz