Allemagne : le siège à énergie positive de “Rainett”

Werner & Mertz, le fabriquant allemand de produits de nettoyage et le créateur des produits d’entretien Rainett, vient d’inaugurer, en octobre 2010, un siège social exclusivement alimenté en énergies renouvelables.

Equipé d’installations géothermiques, photovoltaïques et d’éoliennes, le bâtiment est complètement autonome dans sa production et sa consommation énergétique. La marque va encore plus loin en redistribuant l’excédent d’énergie à la ville de Mayence.

Afin de réunir les 250 employés dans un espace de travail agréable sur une surface de 9 000 m2, Werner & Mertz a mené à terme un projet énergétique innovant en tous points. Ce bâtiment à énergie positive sert désormais de modèle architectural, social et environnemental.

"C’est le premier bâtiment en Allemagne pour lequel des éoliennes associées à une installation photovoltaïque produisent plus d’énergie qu’il n’en faudrait en tout pour le chauffage et la climatisation", explique Kai-Reinhard Schneider, président directeur général de Werner & Mertz.

Allemagne : le siège à énergie positive de "Rainett"

L’innovation technologique de ce bâtiment repose sur trois types d’énergies renouvelables :

Géothermie : En utilisant de l’eau issue de la nappe phréatique présente à faible profondeur, les besoins en chaleur ou en climatisation du bâtiment peuvent être satisfaits.

Allemagne : le siège à énergie positive de "Rainett"
 
Allemagne : le siège à énergie positive de "Rainett"
 
Allemagne : le siège à énergie positive de "Rainett"

Éoliennes : Pour fournir l’énergie nécessaire à alimenter les pompes à chaleur, 16 éoliennes fonctionnent toute l’année grâce au vent thermique. La force de ce vent est dû à la proximité du bâtiment avec les bords du Rhin et produisent 132 MWh par an.

Allemagne : le siège à énergie positive de "Rainett"

Energie photovoltaïque : Disposée sur tout le toit, une installation de panneaux solaires, capte les rayons et produit une énergie s’élevant à 45 MWh par an, permettant de compléter l’énergie produite par les éoliennes.

En combinant de façon judicieuse les technologies environnementales et en les adaptant aux spécificités de l’emplacement du site, Werner & Mertz se base sur le concept de l’énergie positive. En effet, les besoins énergétiques annuels du bâtiment s’élèvent à 156 MWh. L’énergie produite par les éoliennes et l’énergie photovoltaïque subviennent largement à ce besoin et cumulent 21 MWh d’excédents. Ce surplus d’énergie est alors redirigé dans les canaux publics et redistribué à la ville de Mayence.

Grâce à ce système responsable, Werner & Mertz réduit sa production de CO2 de 160 tonnes par an.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Allemagne : le siège à énergie positive de “Rainett”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
irisyak
Invité

Les éoliennes installées sur le toit ont la réputation d’avoir des rendements faibles. Il serait bon de connaître la marque de ces éoliennes et de savoir si le contrat est réellement rempli. Il ne suffit pas de dire “qu’elles devraient produire …” pour que cela se produise.

trimtab
Invité
ça semble être des ‘TURBY’: Pour les ‘spetiques’ du ‘urban wind’ (comme moi même !): Ce document a le mérite de préciser que le TURBY a été conçu pour des batiments de grands hauteurs et avec des considerations d’ancrage et de positionnement bien précis, pour exploiter ‘au mieux’ le potentiel dans un milieu forcement turbulent. Il précise même que ce type d’engin n’est pas du tout adapter aux ‘maison individuels’ pour des raisons qui sont évoquer en toute franchise ! Ceci a au moins le merite ‘honété’ dans le vaste ‘panoplie’ des solutions ‘miracles’ de ‘urban wind’ proposés, donc certains… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité
Voilà qui s’appelle un projet bien réfléchi ”faisant feu de tout bois” ! Bravo à Werner & Mertz ! Géothermie sur nappe phréatique, 1ère bonne idée s’il y a du flot ! Eoliennes sur vent thermique, 2ème bonne idée exploitant la proximité du Rhin, couloir froid par rapport aux bâtiments induisant ce courant d’air ou ”vent thremique”. Demandez aux adeptes de la planche à voile ou du skite, ils vous expliqueront. Panneaux photovoltaïques sur les toits, 3ème bonne idée, mais ça c’est plus classique. En combinant de façon judicieuse les technologies environnementales et en les adaptant aux spécificités de l’emplacement… Lire plus »
Nature
Invité

Alors que le gigantisme rend les éoliennes inopportunes dans les beaux paysages,celles -ci correspondent à l’architecture contemporaine et sont donc tout à fait judicieuses. A condition qu’elles ne soient pas bruyantes ,et que le style du quartier soit en accord. On peut même imaginer un design plus ludique:formes et couleurs se combinant en une sorte de sculpture mouvante.

Nadia33
Invité

Et pour une fois ce n’est pas du greenwashing car cette entreprise fabrique d’excellents produits de nettoyage respectueux de l’environnement (marque rainett).

wpDiscuz