Alliance entre EDF et le chinois CGN dans le nucléaire

EDF et China General Nuclear Power Corporation (CGN) ont annoncé la signature d’un Accord Stratégique d’Investissement pour la construction et l’exploitation de la centrale nucléaire envisagée à Hinkley Point C dans le Somerset.

Les signatures se sont tenues en présence du Président chinois Xi Jinping et du Premier Ministre David Cameron à Londres.

Les conditions pour permettre de démarrer le projet Hinkley Point C sont en place. Ces conditions sont constituées de la signature de l’Accord Stratégique d’Investissement, de l’ensemble des accords entre EDF et le gouvernement britannique qui sont finalisés de même que les contrats avec les fournisseurs clés.

Selon l’Accord Stratégique d’Investissement, la participation d’EDF dans Hinkley Point C sera de 65,5% et celle de CGN de 33,5%. Sans réduire cette participation initiale en dessous de 50%, EDF envisage en temps voulu d’impliquer d’autres investisseurs dans le projet.

China General Nuclear Power Corporation (CGN) investira au Royaume-Uni à travers sa nouvelle entreprise nommée General Nuclear International (GNI).

EDF et CGN ont aussi convenu des termes principaux d’un plus large partenariat visant au co-développement de nouvelles centrales nucléaires à Sizewell dans le Suffolk et à Bradwell dans l’Essex. Ces termes seront finalisés avant la décision finale d’investissement sur Hinkley Point C.

D’après EDF, la signature qui a lieu aujourd’hui permet au projet Hinkley Point C de se poursuivre et définit les étapes pour une décision finale d’investissement, qui reste soumise aux conditions suivantes :

• Finalisation de la version intégrale de la documentation contractuelle sur la base des accords signés aujourd’hui
• Finalisation par EDF de son plan de financement
• Approbation par les Conseils d’administration d’EDF et de CGN
• Autorisation des autorités de la concurrence au titre du contrôle des concentrations et d’autres autorités gouvernementales en Chine et en Europe

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Alliance entre EDF et le chinois CGN dans le nucléaire"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Temb
Invité
Quand je pense qu’on a tué le solaire made in france en coupant le marché français sous pretexte qu’il y a trop de chinois dans le solaire… Par contre pour du nucléaire pas de soucis, EDF nous prépare à la suite : ce sont les chinois qui vont aussi investir dans le renouvellement de notre parc nucléaire français. Sur le principe je n’ai pas de souci avec l’investissement chinois, mais dans un domaine aussi stratégique et dangereux que le nucléaire cela pose quelques questions… Sans compter les questions économiques, pourquoi investir dans une techno sale dangereuse et non renouvelable qui… Lire plus »
sunny
Invité
40 EPR en fonctionnement d’ici 2050 dixit M. Levy, c’est se payer une sacré assurance vie pour les 60 prochaines années. Il n’y a peut-être pas qu’une maladresse dans l’article du Monde, si comme vous le pensez, ce sont les chinois qui vont avancer le plus gros de la mise de fonds. Cela me paraît un peu gros, mais des fois plus c’est gros plus ça passe. Un grand programme de relance du nucléaire franco-chinois dans les deux pays. Ce serait intéressant d’avoir l’avis de Bachoubouzouc sur le sujet. Remarquez l’État nucléaire français et la Chine ont un point commun,… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
Cette alliance traduit une problématique simple : La transition énergétique demande des quantités gigantesques de capitaux. Que les énergéticiens européens ou leurs Etats n’ont plus. Il va donc falloir faire des arbitrages douloureux, racler les fonds de tiroirs, et ne retenir que les technologies les plus efficaces pour rendre notre système énergétique décarbonné, fiable et indépendant. Investir dans des technologies innefficaces met totalement en danger cette transition énergétique. L’exemple de l’Allemagne est d’ailleurs frappant : 300 milliards d’euros investis en 15 ans pour un kWh toujours aussi polluant, moins fiable, plus cher, et toujours aussi dépendant du gaz russe. Quel… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
L’argent n’a pas d’odeur. Qu’il vienne de Chine ou d’ailleurs. Et que les chinois veuillent bien investir dans des parts minoritaires de centrales nucléaires anglaises ou françaises, tant mieux pour nous : Il n’y a aucun risque pour nous à cela. Par contre, les chinois n’investissent pas dans notre nucléaire pour rien. Ils veulent surtout exporter leur nucléaire chez nous, comme ils vont à priori le faire au Royaume-Uni. Ils risquent d’avoir des difficultés, peut-être de se lasser. Raison pour laquelle EDF ne compte pas trop sur leur argent pour le renouvellement du parc français. Dans ses interview, le PDG… Lire plus »
Lionel-fr
Invité
Excusez mon bémol : c’est en Angleterre que la Chine investit, pas en France. Ok , la France est clairement interressée au “sauvetage” du nuke, j’utilise ce mot car sans la Chine, le projet serait tout simplement tombé à l’eau. Faudrait pas oublier que la Chine est assez reconnaissante envers l’empire britannique d’avoir rétrocédé HK sans faire trop de problème et leurs affinités ne s’arrètent pas là. Concernant le financement de l’appareil énergétique, ce sont des capitaux privés qui financent les EnR , l’état n’apporte que des garanties. Quand au bilan à l’acide du système énergétique allemand, c’est simplement affligeant.… Lire plus »
Candides
Invité
J’ai l’impression que c’est un peu le sauve qui peut de la filière. Tous les investisseurs sont donc les bienvenus. Y compris ceux qui vont s’approprier et la technologie et le savoir faire. Mais on n’est pas en situation de négocier, quoi que ce soit. Avec d’un côté des technologies hors de prix et de l‘autre un parc vieillissant. Sans parler du problème des déchets, toujours pa solutionné (en tous ca pas de manière « responsable »). Le risque grandit de voir aussi notre énergéticien national sombrer, car plombé par la filière nucléaire. Alors qu’il avait su s’affranchir de l’atome… Lire plus »
I. lucas
Invité
L’EPR est une évolution des réacteurs concus par Westinghouse vers 1970. Nous avons acheté la licence, modifié un peu (et pas toujours avec succès). Les Chinois ont testé les différentes filières récentes (AREVA et son EPR, Westinghouse et son AP 1000 AtomstroyExport et son AES 2006) et ils ont choisi l’AP 1000 de Westinghouse comme réacteur de référence, hors des zones fortement sysmiques où ce réacteur ne peut être déployé. Ils n’ont acheté pas la licence de l’EPR… mais ils ont des droits très proches. Par ailleurs, tout le monde a noté qu’à Hinkley Point il y aura 2 vrais… Lire plus »
Herve
Invité

Il me semble que l’EPR etait inadapté car doté de fonctionnalité inutiles, trop cher, trop gros, à l’époque Proglio n’en voulait pas, on lui a forcé la main pour le construire…

Meteor
Invité

Le premier béton de l’EPR Flamanville a été coulé en 2007 sous la présidence de Pierre Gadonneix. Quand Henri Proglio est arrivé aux commandes, l’EPR était déjà lancé. Il est donc abusif d’écrire qu’on lui a forcé la main. Merci de vérifier vos sources avant de poster.

sunny
Invité

Plus c’est gros, @ sunny L’argent n’a pas d’odeur. Qu’il vienne de Chine ou d’ailleurs. Et que les chinois veuillent bien investir dans des parts minoritaires de centrales nucléaires anglaises ou françaises, tant mieux pour nous : Il n’y a aucun risque pour nous à cela. Pour Monsieur Hollande, l’Etat est prêt à prendre sa part. On va recapitaliser!

Verite
Invité

Alors que tous les concurrents du nucléaires sont subventionnés eux… ils sont gros les chèques des lobbyes pétroliers et gaziers Chelya? Parce que le lobby anti-nucléaire c’est 25 millions par an, et tout ce que vous avez pour les justifier, c’est des arguments fallacieux et des rapports bidonnés…

sunny
Invité

Quelles conséquences? … hinois.php “De fait, outre leur présence dans les projets britanniques d’EDF et au capital d’Areva, les groupes chinois pourraient aussi participer au tour de table d’Areva NP. De quoi construire un axe franco-chinois solide.” C’est une connerie du journaliste du Figaro ou c’est envisageable? Quelle est le rapport de force?

wpDiscuz