Allocation quotas CO2, Paris doit revoir sa copie

Nécessaire au bon fonctionnement du marché européen des droits d’émissions de CO2, la Commission Européenne a rendu hier les résultats de ses évaluations sur les plans carbones élaborés par chaque pays membre.

Seules les allocations de quotas de la Grande-Bretagne ont été approuvées. Par ailleurs, la Commission a accepté de reporter son verdict sur le plan français d’émissions de C02 pour permettre au gouvernement français de présenter une nouvelle version plus conforme aux exigences de Bruxelles.

Les autres Etats (allemand, grec, irlandais, lituanien, letton, luxembourgeois, maltais, slovaque et suédois) ont tous été recalés, car leurs plans étaient considérés comme trop généreux envers leurs industriels.

Pour éviter un nouvel effondrement de la tonne de CO2 sur le marché, les volumes d’émissions proposés devront être réduits de 7 % au total.

L’idée de la bourse au CO2 est de permettre aux entreprises qui réussissent à réduire leurs émissions de pouvoir revendre les quotas inutilisés à d’autres entreprises qui n’y arrivent pas.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz