Alstom aide la Pologne à réduire les émissions de CO2

Alstom et PGE Elektrownia Belchatow ont signé un protocole d’accord portant sur le développement et la mise en œuvre de la technologie de capture et de stockage du dioxyde de carbone (CCS) dans la centrale électrique de Belchatow, en Pologne.

Au cours d’une première phase, Alstom assurera la conception, la construction et l’exploitation d’une usine pilote sur l’unité 12 de la centrale de Belchatow, qui permettra de capturer 100 000 tonnes environ de CO2 par an grâce à la technologie avancée d’Alstom à base d’amines. L’installation pilote, qui devrait être mise en exploitation d’ici mi-2011, va être conjointement exploitée par Alstom et Elektrownia Belchatow.

Au cours de la seconde phase, Alstom et PGE prévoient, sur le même site, la construction d’un projet CCS de plus grande ampleur, destiné à capturer le CO2 produit par l’unité au lignite de 858 MW, actuellement en cours de construction par Alstom. L’exploitation de cette installation de CCS est prévue pour 2015.

Le charbon et le lignite constituent les deux principaux combustibles utilisés pour la production d’électricité en Pologne. Le projet CCS de Belchatow devrait permettre de réduire les émissions de CO2 de plus d’un million de tonnes par an.

L’initiative CCS de Belchatow fait partie des projets candidats au programme européen de démonstration des procédés de capture et de stockage du carbone. Belchatow est leader sur le marché polonais pour la mise en service des installations CCS de grande ampleur.

En collaboration avec Dow, leader mondial des technologies de traitement des gaz, Alstom développe actuellement une technologie avancée de lavage à base d’amines, destinée à l’industrie électrique et aux autres secteurs industriels produisant des gaz d’échappement ou de fumées affichant une forte teneur en oxygène. Ce nouveau procédé avancé aux amines permettra d’atteindre une réduction significative de l’énergie requise pour séparer et capturer le CO2, par rapport aux procédés standards à base d’amines actuellement utilisés.

En 2007, dans le cadre de sa stratégie multi-produits, Alstom a annoncé des accords avec AEP, Statoil, Vattenfall et E.ON visant à tester les technologies de capture du CO2 en Europe et aux États-Unis. D’ici à la fin de 2008, Alstom aura lancé l’exploitation de trois projets pilotes de capture du CO2, avec EPRI et We Energies dans le Wisconsin (Etats-Unis), E.ON en Suède et Vattenfall en Allemagne.

"Grâce à ce protocole d’accord, qui s’inscrit pleinement dans le cadre de la stratégie globale de réduction du CO2 menée par Alstom, nous allons jouer avec nos partenaires un rôle clé dans la réduction des émissions en Pologne" déclare Philippe Joubert, Vice-Président Exécutif d’Alstom et Président d’Alstom Power Systems. "Cette grande installation de capture du CO2 constituera la dernière étape avant la pleine commercialisation de notre procédé de capture du CO2 par les amines".

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Alstom aide la Pologne à réduire les émissions de CO2"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Dan1
Invité
Cette centrale de Belchatow fonctionne au Lignite et elle est parmi les plus puissantes et plus polluantes du monde. Elle produit environ 30 TWh d’électricité par an et émet un peu plus de 30 millions de tonnes de CO2. Cela veut dire, qu’à elle seule, elle émet à peu près autant de CO2 que toute la production électrique française, même avec le chauffage électrique ! (plus de 500 TWh).On comprend donc l’urgence à travailller sur ce genre de centrale et l’intéret qu’il y a à gagner quelques pour cent d’émission de CO2, ici a priori 3 %.Cette centrale est alimenté directement… Lire plus »
Furfur
Invité

Merci pour ce complément intéressant, c’est vrai que la Pologne n’est pas toujours très écolo. Dommage que l’Union européenne n’arrive pas à mieux coordonner les projets pour supprimer ou mettre à niveau les centrales les plus polluantes…

wpDiscuz