Alstom construira la 1ère centrale ultra-supercritique au lignite d’Asie

Alstom a annoncé lundi avoir été choisi par EGAT (Electricity Generating Authority of Thailand), dans le cadre d’un consortium avec Marubeni Corporation, pour la fourniture et la construction** d’une nouvelle unité au lignite au sein de la centrale de Mae Moh.

La nouvelle unité viendra remplacer les actuelles unités 4-7 et fera de Mae Moh la première centrale au lignite d’Asie fonctionnant dans des conditions ultra-supercritiques. Une fois achevée en 2018, elle produira 600 MW d’électricité et affichera un très haut niveau de performance environnementale avec une réduction des émissions atmosphériques répondant aux réglementations les plus strictes.

Alstom fournira fournira une chaudière ultra-supercritique intégrant une réduction catalytique sélective (SCR) des NOx, une turbine à vapeur et un alternateur ultra-supercritiques, ainsi que des solutions de contrôle de la qualité de l’air. Ces dernières comprennent un système de désulfuration des gaz de combustion par voie humide destiné à la réduction des oxydes de soufre de l’ordre de 98 % et des dépoussiéreurs électriques conçus pour capturer les émissions de particules et de poussières à un niveau de près de 99,9 %.

Les unités existantes de la centrale de Mae Moh étaient déjà équipées de chaudières Alstom. La nouvelle unité permettra d’obtenir une meilleure efficacité globale de la centrale, une amélioration de près de 20 % de son taux de rendement thermique par rapport aux normes actuelles, une puissance accrue et une réduction des émissions de CO2 de l’ordre de 20 % par unité de combustible brûlé par rapport aux installations actuelles.

Alstom construira la 1ère centrale ultra-supercritique au lignite d'Asie

"Ce nouveau contrat, qui marque notre retour à Mae Moh, confirme la confiance que notre client place dans la technologie et la capacité d’Alstom à fournir une électricité fiable et efficace. Nous sommes fiers de travailler aux côtés de l’EGAT pour fournir une énergie plus propre et plus durable aux consommateurs et aux entreprises de Thaïlande. Cette réussite renforce également notre leadership dans le domaine des solutions clés en main pour le secteur de l’énergie" a déclaré Andreas Lusch, Senior Vice-Président en charge des activités Vapeur d’Alstom.

** Le montant du contrat a été évalué à plus de 950 millions d’euros au total, la part d’Alstom représentant près de 520 millions d’euros. Alstom est présent en Thaïlande depuis plus de 40 ans. Le groupe a fourni plus de 7 GW de capacité installée au pays et construit actuellement le bloc 2 de la centrale à cycle combinée de 850 MW de North Bangkok.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Alstom construira la 1ère centrale ultra-supercritique au lignite d’Asie"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Credibilite
Invité

Alstom est lun des leaders mondiaux de la production d’électricité au charbon, mais la société n’a pas été encore sollicitée par la France. Etonnant !!! Peut être que la lignite polue moins en Thailande, ou alors la ligne maginot nucléaire plombe la dynamique industrielle nationale. Félicitations à Alstom qui a su lac ontourner. A quand des technologies compétitives en France ?

Pastilleverte
Invité

On appréciera le “ultra super critique” Comment désignera t on la génération suivante ?

Sicetaitsimple
Invité

Bah en clair ça ne veut rien dire parce que c’est faux, si vous brulez un kg de charbon dans une chaudière de centrale, dans un poêle ou à l’air libre ça emettra toujours autant de CO2. Une réduction de 20% par MWh electrique produit ( par rapport aux unités existantes) est certainement plus près de la réalité

Cocolo
Invité

Bien sûr, il s’agit d’une réduction du CO2 émis par rapport à l’électricité produite, grâce au meilleur rendement de conversion. Au fait, qu’est-ce qu’un alternateur supercritique ? L’auteur aurait pu en rester au cycle thermodynamique supercritique… (pression vapeur supérieure à 221 bars).

Samivel51
Invité

..ca fait encore une centrale a charbon de plus. A ce rythme la, c’est le rechauffement climatique qui sera ultra-super-critique..

climax1891
Invité

4 unités de 150 MW vont être rempacées par une unité de 600 WM. Cela ne fait une centrale a charbon de plus. Il y a seulement 600 MW d’ancienne génération remplacés par 600 MW plus modernes.

climax1891
Invité

Les unités 4 à 7 sont entrées en service en 1984-1985. Les performances des centrales thermiques des années 80 étaient déjà meilleures que celles des années 60-70. Quand on remplace des centrales des années années 60-70, le gain en terme d’émissions de CO2 est plus important que losrqu’on remplace des centrales des années 80.

wpDiscuz