Alstom: contrat de 450 ME dans une centrale à charbon

Une nouvelle chaudière et turbine seront installées dans la centrale de Grosskraftwerk Mannheim AG à Mannheim, dans le Land de Bade-Wurtemberg en Allemagne par le Groupe Alstom. Selon le groupe industriel français, le montant total du contrat obtenu pour le projet Mannheim 9, est "proche de 450 millions d’euros".

Cette nouvelle unité* aura une puissance de plus de 900 MW et assurera 25 % de la consommation de la région du Rhin-Neckar, soit l’équivalent d’environ 600 000 foyers. Elle remplacera les unités 3 et 4 existantes, qui ne produisent que 220 MW chacune et seront mises hors service après l’entrée en exploitation de cette nouvelle unité en 2013.

Grosskraftwerk Mannheim est une centrale à charbon à cogénération. Avec une base installée de 1 675 MW produisant jusqu’à 1000 MW de chaleur et d’électricité, elle fournit depuis plus de 85 ans de la chaleur et de l’électricité à la région. Les applications urbaines de chauffage de ce type permettent d’économiser 200 000 TEC (tonnes équivalent charbon) d’énergie primaire et 300 00 tonnes de CO2 par an. La nouvelle unité permettra d’augmenter le volume des économies réalisées.

La production combinée de chaleur et d’électricité permet de réduire significativement les émissions de CO2. La nouvelle unité consommera moins de charbon et réduira le total des émissions de la centrale d’environ un million de tonnes de CO2 par an, se conformant aux objectifs du gouvernement allemand, qui s’est résolument engagé à réduire les émissions de gaz à effet de serre au niveau national.

« Les technologies innovantes, comme celles utilisées par le projet Mannheim 9, jouent un rôle essentiel dans la réduction des émissions de CO2 dans les centrales au charbon de nos clients, a souligné Guy Chardon, Senior Vice President Thermal Products, Alstom Power, et nous espérons continuer à accompagner la mise en œuvre de la production d’énergie propre sur le marché allemand. »

* Le projet Mannheim 9 inclut une turbine à vapeur à cinq corps STF 100, un turbo-alternateur Gigatop bipolaire et un condenseur ; il a été complété par une chaudière verticale à tour avec SCR (Selective Catalytic Reduction Solutions) et préchauffeur, incluant des silos à charbon, moulins et systèmes auxiliaires. Alstom se chargera également de l’acheminement sur site, du montage complet, de la mise en service ainsi que de la phase de tests de durée et de performance pour le turbo-alternateur à vapeur, la chaudière et les auxiliaires.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Alstom: contrat de 450 ME dans une centrale à charbon"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
chelya
Invité

“nous espérons continuer à accompagner la mise en œuvre de la production d’énergie propre” On parie combien que Guy Charbon a été obligé de s’exercer de longues heures devant son miroir pour ne pas éclater de rire en prononçant cette phrase ?

bmd
Invité

Voici une unité de 900 MW qui remplace deux unités de 220 MW chacune  tout en faisant économiser  1 million de tonnes de CO2  par an! Un vrai conte de fée! Est-ce le journaliste ou Guy charbon qui n’est pas sérieux

Pastilleverte
Invité
en lisant attentivement l’article, on s’aperçoit que la baisse des émissions de CO2 revendiquée repose sur 2 facteurs : baisse de la consommation de charbon par unité de KW produite , donc efficacité énergétique améliorée, et cogénération, cette partie étant à comparer aux XXX tonnes de charbon, fuel ou gaz consommées en plus auparavant (et le CO2 correspondant) pour produire cette énergie de chauffage. Les chiffres sont-ils exacts ? pourquoi pas ! Après tout dans le transport aérien, les B777-300 consomment -19% au passager que les B747-400, lesquels amélioraient leur efficacité énergétique d’à peu près autant par rapport aux B747-200, le tout ramené au… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

que les centrales à charbon soient “propres”… ce peut être du green washing (du black spoiling plutôt), comme ce peut être une certaine réalité si les émissions autres que CO2 (suies particules) sont fortement réduites, que la pollution sonore itou, mais plus dur pour la pollution visuelle, les panaches de vapeur d’eau ayant toutefois une certaine poésie ; vapeur d’eau par ailleurs principal gaz à effet de serre, mais ceci est une autre histoire…(quoique).

wpDiscuz