Enerzine

Alstom et le CEA-Liten créent un laboratoire R&D à Chambéry

Partagez l'article

Alstom Grid et les équipes du CEA à l’INES (Institut national de l’énergie solaire) ont annoncé mercredi la création d’un centre commun de Recherche-Développement à Chambéry (France).

Le nouveau laboratoire se consacrera notamment au développement de solutions avancées pour le stockage de l’énergie et à l’intégration des parcs d’énergies renouvelables dans les réseaux intelligents (smart grids) de transport et de distribution de l’électricité.

Ce laboratoire sera basé sur le campus de l’INES à Chambéry. Il bénéficiera directement de l’expertise de l’institut en matière d’applications solaires et de stockage de l’énergie. Il tirera également avantage des capacités offertes par le campus pour tester ces différentes technologies de pointe. Dans le cadre de ce projet, Alstom Grid, secteur du groupe Alstom dédié à la transmission d’électricité, apportera son expertise dans l’électronique de puissance, la conversion de puissance et l’intégration des salles de commande pour réseaux intelligents.

Ce partenariat a pour but de faire émerger de véritables innovations qui permettront d’accélérer le déploiement du stockage intégré dans les systèmes Smart Grid et de faciliter l’introduction d’énergies renouvelables au-delà de l’objectif de 20% du mix énergétique que s’est fixée l’Europe à l’horizon 2020. Les équipes travailleront également sur l’utilisation potentielle des applications du courant continu (CC) pour les projets de villes intelligentes.

« Avec la création de ce centre de R&D, Alstom Grid confirme sa volonté d’accélérer la recherche dans les solutions de stockage de l’énergie à grande échelle », a expliqué Patrick Plas, Senior Vice-Président, Grid Power & Automation, Alstom Grid. « S’appuyant sur deux spécialistes de l’innovation en matière de réseaux intelligents, ce partenariat nous permettra de tester des technologies nouvelles et de construire des réseaux électriques exempts de CO2. Ce laboratoire sera également complémentaire du projet ‘IEED(1) Supergrid’ qui verra le jour à Villeurbanne, à côté de Lyon.»

Le nouveau laboratoire constitue le développement naturel de la relation établie au cours des trois dernières années avec les équipes du CEA à l’INES, dans le cadre de projets de démonstration clés de smart grids, tels que Reflexe à Nice et GreenLys pour la région Rhône-Alpes.

« Ce partenariat combine nos expertises reconnues dans le solaire et le stockage de l’énergie avec les programmes de recherche-développement d’Alstom Grid, et nos premiers retours d’expérience communs avec les projets de démonstration en cours dans le monde. Cette collaboration dans des travaux de recherche sur des technologies durables sera une avancée majeure pour nos deux entreprises », a souligné Jean Therme, directeur de la recherche technologique du CEA.

(1) Institut d’Excellence en matière d’Energies Décarbonées.


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz