Enerzine

Alstom inaugure ses premières usines françaises (éoliennes)

Partagez l'article

Alstom a inauguré à Saint-Nazaire les premières usines françaises de production d’éoliennes offshore, en présence de Manuel Valls, 1er ministre , de Patrick Kron, PDG d’Alstom, et de Jérôme Pécresse, Président du secteur Energies Renouvelables d’Alstom.

Ces nouvelles usines sont dédiées à la fabrication de nacelles et d’alternateurs d’éoliennes offshore. Elles doivent permettre à Alstom de répondre aux besoins de ce marché, en France et à l’international.

Les deux usines fabriqueront les nacelles et les alternateurs des éoliennes Haliade 150-6MW. Les mâts et les pales proviendront quant à eux des usines Alstom de Cherbourg.

Les travaux qui avaient débuté en mai 2013 ont été achevés à l’automne 2014, après que les équipements ont été transférés de l’usine temporaire vers les usines définitives.

Aujourd’hui les usines de Saint-Nazaire sont situées sur une zone de 14 hectares et s’étendent sur une surface totale de 19 000 m². Ce sont les premiers bâtiments industriels français dont le programme et la conception ont été certifiés « Haute Qualité Environnementale » (HQE). A terme, les usines de Saint-Nazaire emploieront près de 300 salariés, dont 200 travailleront à l’assemblage des nacelles et 100 à la production des alternateurs.

Eolienne offshore : Alstom inaugure ses premières usines françaises

Les usines ont été dimensionnées pour produire chacune jusqu’à 100 machines par an. Elles seront totalement opérationnelles début 2015, conformément à l’agenda initialement prévu. La production démarrera au premier trimestre 2015, pour livrer tout d’abord des éoliennes de présérie dont 5 destinées à la ferme de Block Island aux Etats-Unis. Il s’agit du premier contrat français d’exportation dans le domaine de l’éolien offshore et le premier projet offshore aux Etats-Unis.

« L’inauguration du site de Saint-Nazaire constitue un jalon majeur dans l’histoire d’Alstom et dans l’histoire industrielle du pays. Ces nouvelles usines sont les premières usines de production d’éoliennes offshore en France. Grâce à elles, nous allons pouvoir servir le marché français et également satisfaire une demande internationale en expansion », a déclaré Patrick Kron, PDG d’Alstom.

« Avec la construction de ces nouvelles usines, Alstom confirme sa volonté de figurer parmi les leaders d’une filière d’excellence française dédiée aux énergies renouvelables et de pérenniser une filière Energies Marines Renouvelables impliquant tous nos partenaires et vouée à occuper l’avant-poste d’un marché mondial », a déclaré Jérôme Pécresse, Président du secteur Energies renouvelables d’Alstom.

L’éolienne Haliade est spécifiquement conçue pour le milieu marin. Grâce à son rotor de plus de 150 mètres de diamètre, son rendement est de 15% supérieur à celui des éoliennes offshore de même génération. D’une puissance de 6 MW, elle est capable d’alimenter l’équivalent de 5.000 foyers par an et permet d’économiser plus de 21.000 tonnes de CO2 chaque année.

C’est également dans ces usines de Saint-Nazaire que seront assemblées les 238 éoliennes offshore qui équiperont à partir de 2017 les trois champs de Saint-Nazaire, Courseulles-sur-Mer et Fécamp installés par EDF, le partenaire exclusif d’Alstom sur le marché français.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    4 Commentaires sur "Alstom inaugure ses premières usines françaises (éoliennes)"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Peri
    Invité

    J’aurais une question, j’ai cru comprendre que la branche énergie d’Alstom avait été rachetée par General Electric, du coup la construction d’Héliade passe t-elle sous controle de GE ou reste t-elle chez Alstom? C’est très bien ces projets industielles dans les EnR en France. Biensur les usines vont rester en France et les emplois seront français mais je trouverez domage que cela n’appartienne plus à Alstom.

    Don
    Invité

    heureusement que sarko a fait quand même des choses bien pendant son mandat..c’est pas le flamby qui aurait réussi à faire cela avec le lobby pro nucleaire si puissant en france

    Samivel51
    Invité

    Eolien et hydraulique vont atterir dans une co-entreprise Alstom-GE 50-50.

    12345
    Invité

    Vrai pour l’éolien offshore, mais 100% GE pour l’On Shore.

    wpDiscuz