Alstom inaugure son nouveau centre de technologie hydroélectrique

Le nouveau siège du centre mondial de technologie en hydroélectricité d’Alstom qui coordonne l’ensemble des activités de recherche et développement du Groupe dans ce domaine a été inauguré le 1er février, à Grenoble**, par son PDG Patrick Kron.

La ministre de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie (Delphine Batho), et la ministre de la Recherche et de l’enseignement supérieur (Geneviève Fioraso), ont également assisté à cette inauguration.

Cette inauguration s’inscrit dans un programme ambitieux d’extension et de modernisation du site et fait suite au doublement de la capacité du laboratoire de tests hydrauliques, au cours des dernières années. Il est aujourd’hui doté de six plateformes d’essais.

Alstom a également annoncé à cette occasion la création d’une chaire industrielle dédiée aux machines hydrauliques, à l’Institut polytechnique de Grenoble (Grenoble INP). Cette chaire sera la première étape de la création d’un pôle d’excellence en recherche sur les machines hydrauliques à ambition et partenariat plus larges. L’objectif est de doter ce pôle d’un banc d’essai de turbines supplémentaire qui sera commun aux partenaires du pôle.

Ce partenariat constitue une première en France dans le domaine de l’hydroélectricité. Il a notamment vocation à développer des solutions pour permettre aux clients d’Alstom d’augmenter la capacité de régulation de la production de leurs centrales hydroélectriques et ainsi de mieux intégrer la production intermittente des sources d’énergie renouvelable dans le réseau. Concevoir des turbines capables de s’adapter à une plus grande variété de niveaux de puissance est l’un des défis majeurs d’aujourd’hui.

"L’hydroélectricité est en train de vivre une révolution, elle a un nouveau rôle à jouer dans l’évolution du mix énergétique. Partout dans le monde et notamment en Europe, l’hydroélectricité a un fort potentiel de croissance et doit être en mesure de prendre le relais des énergies intermittentes telles que l’éolien ou le solaire. Le développement de notre pôle technologique à Grenoble s’inscrit pleinement dans cette perspective", a déclaré Maryse François-Xausa, Vice-Présidente de la Recherche et Développement et du Marketing Produit d’Alstom.

Alstom inaugure son nouveau centre de technologie hydroélectrique

"J’ai souhaité dès mon arrivée tirer parti du capital scientifique et technologique du Grenoble INP et de ses laboratoires associés en matière de partenariats avec des leaders de l’industrie. Ce nouveau projet avec Alstom constitue une opération majeure pour notre Institut et pour le site universitaire grenoblois", a déclaré Brigitte Plateau, Administrateur Général de l’Institut polytechnique de Grenoble.

Le site de Grenoble accueille également des équipes d’ingénierie, de gestion de projets, et de fabrication, soit 650 personnes aujourd’hui. Un projet de regroupement de moyens techniques et humains complémentaires sur le site est également prévu à l’avenir.

Alstom a équipé plus de 25% des installations hydroélectriques dans le monde. L’entreprise poursuit un effort constant de recherche et développement pour conforter ses positions parmi les leaders mondiaux.

** Grenoble est pour Alstom le siège et site principal d’un réseau international d’expertise en hydroélectricité : les autres centres mondiaux de technologies d’Alstom lui permettant d’être au plus près du marché sont situés à Birr (Suisse) pour les alternateurs, à Sorel-Tracy (Canada) pour le service et la rénovation, à Vadodara (Inde) pour les turbines Pelton et la résistance à l’abrasion, à Taubaté (Brésil) pour les turbines Kaplan et à Tianjin (Chine) pour les besoins du marché chinois.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz