Alstom modernise les centrales à charbon de Pologne

Alstom Power a signé avec le 1er groupe énergétique polonais (Polish Energy Group) un contrat d’environ 160 millions d’euros portant sur la réhabilitation de l’unité 6 de sa centrale de Belchatów.

Avec une puissance totale installée de 4 440 MW, cette centrale électrique à charbon est la plus importante d’Europe et la deuxième plus grande au monde.

Alstom Power remplacera certains éléments de cette unité par des équipements modernes, qui permettront d’accroître la capacité de production, l’efficacité et la sécurité de l’installation.

"Il s’agit d’un projet essentiel pour PGE Belchatów Power Plant S.A. et pour l’ensemble du groupe PGE. Il assurera la modernisation complète des infrastructures de l’unité 6, augmentera la capacité de production et le rendement de la centrale, et allongera également sa durée de vie. Il permettra surtout de réduire ses émissions de NOx et de CO2", souligne Krzysztof Domagala, Président de PGE Belchatów Power Plant.

La réhabilitation de cette unité lui permettra de répondre aux nouvelles normes (directive n° 2001/80/CE) avec une réduction de 50% de ses émissions de NOx et de plus de 400.000 tonnes par an de ses émissions de CO2, tout en augmentant la production de plus de 20 MW, soit un accroissement de l’efficacité de la centrale de plus de 41 %. Cette modernisation permettra de surcroît d’améliorer la disponibilité et la fiabilité de l’installation et d’allonger sa durée de vie de 20 ans.

Les travaux de modernisation incluent la reconstruction de la chaudière et de ses équipements accessoires, le remplacement des équipements haute et moyenne pression de la turbine, l’augmentation de la capacité de production du générateur et l’installation de nouveaux brûleurs à haute pression.

"Il s’agit du premier projet de retrofit intégré en Pologne. C’est une opportunité unique pour laquelle nous sommes heureux d’avoir été retenus", souligne Philippe Joubert, Président d’Alstom Power.

Entre 1997 et 2004, la centrale de Belchatów a réalisé, en partenariat avec Alstom, des travaux de modernisation sur les équipements basse pression de 12 turbines. Il s’agissait de la première étape de la modernisation des installations de production. Le 8 décembre 2008, PGE et Alstom ont signé un protocole d’accord portant sur le développement et la mise en œuvre de la technologie de capture et stockage du carbone sur l’unité 12 de la centrale de Belchatów.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Koko
Invité
Koko

Comme quoi quand on veut on peut ! Les gouvernements feraient mieux d’investir dans ce genre d’opération concrète et utiles à tous s’ils veulent relancer l’économie plutôt que de soutenir des banques zombies avec l’argent des impôts qui finira dans les paradis fiscaux !

boris d
Invité
boris d

Le charbon n’est pas ce qu’il y a de mieux pour le rapport énergie produite/quantité de CO2. Mais vu que les réserves sont plus importantes que pour le gaz il faudra encore compter sur cette source d’énergie. Un rendement amélioré de 40 % sur une centrale de 4400 MW c’est une bonne nouvelle. Ce genre de modernisation devrait être une priorité pour les nouveaux pays de l’union européene et devrait passer avant la construction de nouvelles autoroutes par exemple.

Dan1
Invité
Dan1

Dans l’article on mélange un peu tous les chiffres et on a l’impression d’une amélioration globale de 40 %… de quoi ? Cette centrale produit plus de 30 TWh en émettant plus de 30 millions de tonnes de CO2 (34,6 Mt selon CARMA en short tons = 31,4 Mt selon EPER en tonnes métriques). On peut donc estimer que pour le CO2, le gain de 400 000 tonnes par an est équivalent à un gain de 1,3 %. Donc aucun miracle en vue.    A titre indicatif, cette seule centrale produit presque autant de CO2 que toute la production électrique française.