Enerzine

Alstom : son éolienne géante offshore embarque à Ostende

Partagez l'article

Les différents composants de l’éolienne offshore Haliade 150-6 MW d’Alstom, actuellement une des plus puissantes du marché, sont en cours d’embarquement sur le navire autoélévateur "Bold Tern" dans le port d’Ostende (Belgique).

Le navire de la compagnie Fred Olsen Windcarrier, spécialiste en transport et installation d’éoliennes offshore, va prochainement assurer l’installation dans le parc éolien de Belwind à 45 km au large d’Ostende. Ce sont les dimensions exceptionnelles de cette nouvelle éolienne offshore qui a conduit Alstom à contracter un navire autoélévateur de dernière fabrication. Avec des pales de 73,5 mètres, le rotor atteint 150 m de diamètre.

Construit en 2012, le Bold Tern est commercialisé par Fred Olsen Windcarrier depuis février 2013 pour assurer l’installation d’éoliennes offshore de nouvelle génération. Outre son pont ouvert de 3.201 m2, le bateau est équipé de grues extrêmement robustes pour le chargement des composants de 800 tonnes en position de navigation. Le Bold Tern dispose d’un système de positionnement dynamique pour plus de sécurité.

Alstom : son éolienne géante offshore embarque à Ostende

Ces spécificités permettent de poursuivre les opérations dans des conditions météorologiques difficiles.

Chiffres-clés :

• L’éolienne offshore Haliade 150 de 6 MW couvre les besoins énergétiques de 5.000 foyers.
• Le diamètre du rotor de l’éolienne Haliade, l’un des plus grands jamais construits, mesure 150 mètres.
• Les pales mesurent 73,5 mètres de long.
• Le rotor de l’Haliade 150 peut balayer une surface de 17 860 m².
• La nacelle pèse près de 400 tonnes et le poids total de l’Haliade 150 et de sa fondation de type "jacket" et du mât atteint 1.500 tonnes.
• Les sous-stations éoliennes offshore installées ou en cours d’installation par Alstom Grid produisent au total plus de 2,9 GW.
• L’Haliade 150 de 6 MW est adaptée à des sites dont la vitesse de référence du vent est de 50 m/s (moyenne sur 10 minutes) et avec des rafales pouvant atteindre 70 m/s (moyenne sur 3 secondes), soit la vitesse record enregistrée ces 50 dernières années.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    6 Commentaires sur "Alstom : son éolienne géante offshore embarque à Ostende"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Infoman
    Invité

    C’est bien gentil, mais quel le prix de ce truc a la louche, histoire de voir le ROI de ces grandes eoliennes. Est ce plus rentable que des petites, a priori oui, mais de combien? Sans chiffres, l’information ne vaut strictement rien

    jmdesp
    Invité
    Une vitesse de vente de référence de 50 m/s, ça la limite en tout cas à des sites extrêmement ventés. Et ça donne l’inconvénient dénoncé par Flocard dans son étude sur le parc offshore de Robin Rigg, de voir à l’arrivée le parc passer brutalement de quasiment aucun production au maximum, avec une vitesse de variation de la production très violente, et une production au total dans lequel les deux régimes les plus fréquent sont celui au minimum de production, et celui au maximum, avec l’état intermédaires qui est en fait le moins courant. Donc quelque chose de très difficile… Lire plus »
    Truc77
    Invité

    plus c’esrt grand plus c’est rentable c’est valable pour presque tout dans l’industrie y compris les éoliennes.

    Gaolijian
    Invité

    « 6 MW couvre les besoins énergétiques de 5.000 foyers » = 1.2 kW par foyer. 1) l’auteur doit confondre besoins énergétiques et besoins électriques (sinon, j’espère que ce sont des foyers méditerranéens…) 2) et même : 1.2kW ça permet quelques ampoules (basse consommation de préférence) et un réfrigérateur. Ensuite, pour recharger l’Ipad il faut éteindre la télé. Quand les journalistes réfléchiront ils avant de recopier les dossiers de presse ?

    Titi
    Invité
    • L’Haliade 150 de 6 MW est adaptée à des sites dont la vitesse de référence du vent est de 50 m/s (moyenne sur 10 minutes) et avec des rafales pouvant atteindre 70 m/s (moyenne sur 3 secondes), soit la vitesse record enregistrée ces 50 dernières années. ne confondez pas, ces vitesses annoncées de vent sont certainement celles jusqu’a laquelle l’éolienne est capable de résiter sans se casser rotor face au vent et pales tournées pour minimiser la prise au vent les vitesses de vent ou ce genre de machine est capable de produire du courant est bien plus faible… Lire plus »
    Infoman1
    Invité

    Aucun recul, aucune analyse critique. C’est au lecteur de faire le job? Lol @galoijian Et en plus vous basez vos hypothese sur la puissance max, alors qu’en offshore meme si le facteur de charge est eleve, ca represente pas plus de 40%… Donc vous pouvez vendre la tele et l’ipad et acheter une batterie pour faire tourner le frigo le reste du temps… Ps: j’ai rien contre les eolienne et je trouve meme ca bien , mais trop de salade c’est franchement indigeste lol

    wpDiscuz