Altergaz devient ENI et part à l’assaut du résidentiel

Depuis le 1er octobre 2012, l’opérateur alternatif gazier ‘Altergaz’ qui exerce sur le territoire national a changé de dénomination commerciale et a adopté le même nom que sa maison mère : ENI.

La signature du premier contrat d’Eni avec un industriel français avait marqué son arrivée sur le marché du gaz naturel en 2003. Depuis 2011, Eni est le second fournisseur de gaz en France, en délivrant 74 TWh de gaz naturel en 2011, soit 14% de part du marché total.

L’objectif affiché par la filiale française du groupe énergétique italien est désormais de tenter de concurrencer le géant français, GDF Suez. En effet, malgré la libéralisation du marché du gaz en juillet 2007, l’opérateur historique conserve encore environ 90% de part de marché dans l’hexagone alors même qu’en Italie, plus du tiers des particuliers a changé de fournisseur d’énergie.

"Nous voulons dans les deux ans doubler notre portefeuille clients, c’est-à-dire servir 300.000 clients particuliers et 50.000 sites non résidentiels", avait déclaré Daniel Fava, directeur général adjoint d’Altergaz en mai 2012.

Aussi, malgré des pertes élevées en 2011, avec plus de 50 millions d’euros, le retour aux bénéfices n’est pas envisagé avant 2016.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz