Appel à manifestations : véhicules à moteur thermique

Un appel à manifestations d’intérêt piloté par l’ADEME et dédié à « la chaîne de traction et aux auxiliaires des véhicules à motorisation thermique » a été lancé mercredi par plusieurs ministres du gouvernement**.

L’appel à manifestations d’intérêt (AMI) « chaîne de traction et auxiliaires des véhicules à motorisation thermique » soutiendra des projets de recherche industrielle, des démonstrateurs de recherche ou des expérimentations préindustrielles concernant tous les véhicules routiers à motorisation thermique, du deux-roues au poids lourd.

Si les véhicules hybrides et électriques rechargeables sont appelés à se développer dans les années à venir, les motorisations thermiques resteront pour autant prédominantes à court et moyen termes compte tenu des qualités énergétiques des carburants liquides actuelles et du réseau d’approvisionnement existant. Il est donc nécessaire de poursuivre les travaux d’amélioration de leur efficacité pour atteindre de très bas niveau de consommation, d’émissions de CO2 et de polluants. L’optimisation des moteurs à combustion interne reste donc un axe fort de la recherche en faveur de transports performants du point de vue énergétique et environnemental.

En effet :

  • les véhicules thermiques peuvent avoir un bilan CO2 équivalent, voire meilleur, que les véhicules électriques suivant les conditions de production de l’électricité, les conditions de roulage ou le caractère renouvelable des carburants,
  • la densité énergétique des carburants liquides offre une rapidité de réapprovisionnement en énergie et une autonomie inégalées à ce jour,
  • les potentiels d’amélioration du rendement énergétique et de réduction de la consommation sont encore importants aussi bien au niveau du moteur que des auxiliaires ; ces gains peuvent bien évidemment être accentués par une réduction de la demande énergétique par kilomètre parcouru (allègement, aérodynamique, résistance au roulement, puissance absorbée par les auxiliaires …)
  • ces gains bénéficieront aux véhicules à motorisation hybri

L’objectif de cet AMI est aussi de contribuer à atteindre les objectifs de réduction par quatre d’ici 2050 des émissions de gaz à effet de serre.

Les projets attendus devront répondre aux thématiques suivantes :

– moteurs à combustion interne : améliorer la combustion, développer de nouveaux modes de combustion et des moteurs à l’architecture avancée, réduire la cylindrée des moteurs, et optimiser les moteurs « industriels » et hybrides,

– systèmes de dépollution : trouver des solutions de traitement des particules après combustion, des solutions de réduction des émissions de gaz à effet de serre, de réduction de la surconsommation de carburant, et améliorer l’efficacité à basse température de ces moteurs,

– électronique embarquée : développer des capteurs permettant une amélioration de la combustion et de la dépollution, et installer des systèmes de diagnostic embarqué,

– utilisation de carburants dits « alternatifs » : adapter les moteurs, les systèmes de post-traitement et les réservoirs à l’utilisation de GPL, de biogaz et de biocarburants de 2ème génération,

– efficacité énergétique des auxiliaires et des équipements, et meilleure gestion de l’énergie : améliorer les systèmes de climatisation, de chauffage, mais aussi l’alternateur et les systèmes de transmission.

Cet AMI s’adresse à des entreprises, des laboratoires, des organismes de recherche publics ou des organismes de formation.

Seuls les projets dont le montant total d’investissement est supérieur à 10M€ seront sélectionnés. Le montant définitif consacré à cet appel à manifestations d’intérêt sera décidé en fonction de la qualité des projets retenus.

La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 30 juin 2011.

Télécharger l’appel à manifestations d’intérêt
>>>>> ICI

** Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, Christine LAGARDE, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, Eric BESSON, ministre auprès de la ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, Thierry MARIANI, secrétaire d’Etat chargé des Transports et René RICOL, commissaire général à l’Investissement

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Appel à manifestations : véhicules à moteur thermique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Rorotropic
Invité
Le principe de la chevrolet volt: moteur de propultion electrique rendement proche de 95% (inegalable avec un moteur thermique dedier à la propulsion),un petit moteur thermique pour recharger les batteries lors des longues distances.Un moteur thermique a regime constant pollue moins (moteur a piston ou turbine). Evidement pour la propulsion, les moteurs roue electrique ont un rendement de 35%superieur au moteur in board et d’une efficacité incomparable lors des freinage(permet de suprimer les freins mecanique sur les roues equipée), serait la solution ideal….!!!   mais aujourduis qui serais prés a de tel progrés? surment pas les gouvernements(et oui les taxe sur… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité
OK pour viser une amélioration optimisée (combustion optmisée, GES mini, FAP,..) de la motorisation thermique de TOUS nos véhicules VL et PL, y compris en réduisant aussi les masses à déplacer (allègement en utilisant des matériaux bio-composites résistants au niveau crash-test), etc… Mais aussi en faisant une place pour le concept mis en oeuvre dans le Volt-Chevrolet: Pourquoi ne pas adopter plus largement le concept adopté par Volt-Chevrolet du petit moteur-générateur-essence ou biogaz, ou biodiesel,…ou stirling, onboard tournant à vitesse continue pour remise à niveau batterie….avec une motricité toujours électrique et ainsi obtenir une extension sérieuse d’autonomie à pollution GES… Lire plus »
bigbluejlr
Invité
Bonjour ca me parait évident tout comme à vous que l architecture de la volt finira par s imposer ! ca parait tellement evident ! mais ca prendra du temps et les derniers à s y mettre ne survivront sans doute pas . mais l industrie de la bagnole cherche avant tout la rentabilité et à prolonger son outil industriel basé sur le moteur thermique. laisser la noblesse de la motricité au moteur electrique, demande un renoncement tres douloureux, plutot ils seront prets à l accepter moins ils perdront des plumes. cela me semble evident que cette archi presente tous… Lire plus »
wpDiscuz