Appel à projets pour des bâtiments d’élevage à énergie positive

Première région agricole française pour les productions porcines et volailles, la Bretagne doit faire face aujourd’hui au vieillissement général de bâtiments d’élevage ;

L’ensemble de ces bâtiments demandent à être renouvelés rapidement pour réponde aux besoins des filières (accroissement des troupeaux, regroupements d’exploitations, etc.).

Par ailleurs, la raréfaction des ressources en énergie fossile et le renchérissement du coût de l’énergie contraignent les professionnels du secteur de l’élevage à des choix énergétiques pour demeurer compétitifs sur des marchés de plus en plus concurrentiels.

En conséquence, l’Ademe et la Région Bretagne ont lancé le ler août dernier un appel à projets pour la création de bâtiments d’élevage pilotes à énergie positive en Bretagne (BeePOS). Le Conseil régional de Bretagne et l’ADEME souhaitent en effet que la Bretagne soit force de propositions pour élaborer les bâtiments d’avenir dans ces filières.

Pour la seconde année consécutive, les partenaires lancent un appel à projets régional pour la conception – réalisation de bâtiments d’élevage à énergie positive. Il s’agit de stimuler l’offre de bâtiments performants à destination des éleveurs bretons dans la perspective d’une remise à niveau nécessaire du parc afin de maintenir le rang de l’agriculture bretonne sur la scène européenne et mondiale, tout en lui permettant de répondre à certains enjeux de société.

Appel à projets pour des bâtiments d'élevage à énergie positive

Source : le bâtiment d’élevage basse consommation (BeBC) – Ifip, ITAVI, Institut de l’élevage, Chambres d’agriculture

L’appel à projets

Cet appel à candidatures consiste dans un premier temps à sélectionner un maximum de 5 équipes pluridisciplinaires portant un projet de conception de bâtiment d’élevage à énergie positive. S’ensuivra une sélection des 3 meilleurs projets proposés.

L’appel à projets vise tous les types de bâtiments neufs, principalement dans les filières hors sol utilisatrice d’énergie pour le chauffage et la ventilation (Porcs, Volailles, ..) et représentative en Bretagne. Les projets pourront être portés par des maîtres d’ouvrage privés ou publics. (La priorité sera donnée aux projets sous maîtrise d’ouvrage privé).

Calendrier de l’appel à projets et modalités financières

L’appel à candidatures est officiellement lancé le 1er août 2013. La date de clôture est fixée au 31 janvier 2014.

Les candidatures seront examinées par un jury de sélection. Les 5 équipes pluridisciplinaires portant un projet de conception de bâtiment d’élevage à énergie positive qui seront retenues seront accompagnées financièrement pour la réalisation d’études de conception plus poussées afin de pouvoir présenter leur projet au stade Avant-Projet Définitif (APD). L’aide financière pourra atteindre 50 à 70% du coût des dépenses engagées avec un plafond de 25 000 €.

Les équipes disposeront ensuite d’un maximum de 9 mois pour réaliser les études envisagées et concevoir le BeePOS (Bâtiment d’élevage à énergie positive).

A l’issue de la phase de conception, les équipes pluridisciplinaires soumettront leur projet aux partenaires financeurs qui les analyseront. Les 3 meilleurs projets pourront prétendre à un financement pour leur réalisation à hauteur de 40% des surcoûts par rapport à un bâtiment classique dans la limite de 100 000 euros par projet.

Le cahier des charges complet est disponible sur le site de l’ADEME Bretagne au lien suivant : ici

Qu’est-ce qu’un BeePOS ?

Un BeePOS est tout d’abord un bâtiment d’élevage basse consommation (BeBC). Il s’agit de travailler sur la qualité thermique de l’enveloppe du bâtiment, sur l’efficacité énergétique des équipements présents, sur l’impact de la gestion zootechnique au niveau énergétique (par exemple inclure une poussinière en élevage de volailles). Ensuite, il s’agit de compenser les consommations d’énergie résiduelles par une production décentralisée d’électricité ou de récupérer les calories non nécessaires à l’élevage pour d’autres usages (maintien de serre en température par exemple).

Outre la réalisation de bâtiments démonstrateurs, l’appel à projets BeePOS cherche à créer une émulation prospective dans le domaine de la conception des bâtiments d’élevage. A la différence des bâtiments tertiaires qui font appel aux connaissances nouvelles en matière thermique, la conception d’un bâtiment d’élevage est surtout guidée par une connaissance empirique acquise sur les bâtiments actuels.

Cet appel à projets est donc l’occasion de créer des « pool » de compétences autour d’un projet novateur mais dont les retombées serviront aussi les bâtiments plus traditionnels.

Ces équipes pluridisciplinaires seront constituées au minimum d’un architecte, d’un concepteur de bâtiment d’élevage, d’un constructeur de bâtiment d’élevage et d’un bureau d’étude thermique. Cette équipe pourra être complétée au besoin d’un ou plusieurs bureaux d’études techniques (sols, structures, etc.), d’un conseiller d’entreprise, de gestion ou d’élevage, d’un fournisseur d’équipements ou de matériels spécifique, …

L’intégration systématique d’un bureau d’étude thermique aux équipes pluridisciplinaires est justifié également par la demande qui est faite aux pétitionnaires de fournir à l’issu de la phase d’étude une simulation du fonctionnement thermique du bâtiment sur une année entière.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Appel à projets pour des bâtiments d’élevage à énergie positive"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
dede29
Invité

Contrairement à la tour d’habitation de Stasbourg ,on trouve ici un projet qui parait réaliste avec des financements cohérents .

etehiver
Invité
Je reste sidéré que jamais personne ne mentionne ni ne rappelle que les 45% d’énergie à chauffer les bâtiments pourraient être supprimées en simplement utilisant la chaleur d’été solaire stockée sous terre pour se chauffer avec en plein hiver !!! Lire : ww w.dlsc.ca/DLSC_Brochure_f.pdf Cela fonctionne réellement à Drake Landing Solar Community ww w.dlsc.ca à voir, depuis 2007, à 1000m d’altitude au Canada en stockant la chaleur solaire perdue en été stockée sous terre pour chauffer l’hiver !!! Ceci sans pompes à chaleur qui multiplient les centrales nucléaires, qui finiront tôt ou tard par un TchernoFukushima en France évacuant toute… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

cf débat d’il y a 3 jours: Le mieux serait de faire une suite sur le débat existant, car entre temps des arguments ont été avancés, notamment le fait que ça doit couter très cher, même avec de l’imagination!

wpDiscuz