Après Shell, la Russie s’attaque au cas Total

Après avoir retiré une licence à Shell, (voir la brève concernant Shell : Hydrocarbures : la Russie change les règles du jeu) la Russie poursuit ses attaques contre les compagnies pétrolières étrangères en mettant la pression cette fois ci sur le français Total.

Le ministère des Ressources naturelles a dit jeudi disposer de "bases légales" pour un éventuel retrait au géant Total de sa licence de développement du champ pétrolier de Khariaga, dans le nord de la Russie.

Le champ de Khariaga produit actuellement environ 20.000 barils par jour et fait l’objet depuis plusieurs années d’âpres disputes, le gouvernement russe accusant Total de retards excessifs dans l’avancement du projet.

Le groupe britannique BP pourrait également voir ses projets menacés.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz