Areva choisit Suez dans le projet – Georges Besse II

La Société d’Enrichissement du Tricastin (SET), filiale d’Areva, a choisi trois filiales de Suez Energie Services pour participer aux travaux de construction de sa nouvelle usine d’enrichissement d’uranium « Georges Besse II » située à Tricastin dans la Drôme.

Les prestations de ces trois sociétés, qui mobiliseront plus de 300 collaborateurs en pointe et représenteront un montant total de 110 millions d’euros, témoignent de la complémentarité de leurs domaines d’expertise :

  • AXIMA : pour l’installation de conditionnement d’air et d’automatismes de régulation associés, la production de froid pour la climatisation de l’usine et sa partie process, et l’évacuation de calories ;
  • ENDEL : pour le montage des « SKIDS », pièges chimiques et réseaux de fluides auxiliaires, qui assurent la distribution de tous les fluides nécessaires au process, à tous les stades de l’enrichissement de l’uranium ;
  • INEO, en groupement : pour les études et la réalisation de l’installation électrique générale (courants forts, courants faibles, éclairage, alimentation 20 kV, « drive system » et traçage électrique).

Pour Jérôme Tolot, Directeur Général de Suez Energie Services, « ces contrats confirment Suez Energie Services dans son rôle d’expert multitechnique, capable d’offrir des prestations globales et des services associés de haute valeur ajoutée, tout en remplissant, dans la durée et dans des environnements complexes, les conditions de garantie et de sécurité optimales requises par nos clients ».

L’expérience des trois filiales de Suez Energie Services dans le domaine des installations sur sites nucléaires, leur capacité à maîtriser des opérations de tailles importantes et la proximité de leurs agences ont joué un rôle déterminant dans l’obtention de ces contrats. En France, en effet, Suez Energie Services, au travers de son réseau d’agences implantées dans l’ensemble des régions, est présente sur tous les sites nucléaires de ses clients.

La nouvelle usine « Georges Besse II » d’Areva repose sur un procédé nouveau en France, la centrifugation, qui présente de nombreux atouts en matière de sécurité et de respect de l’environnement.

D’abord parce que cette technologie consomme beaucoup moins d’énergie que le procédé actuel (50 fois moins d’électricité pour la même quantité d’uranium enrichi). Ensuite parce que l’usine ne prélèvera pas d’eau dans le Rhône pour assurer son refroidissement. Des enjeux auxquels a dû répondre étroitement Suez Energie Services et qui illustrent parfaitement le caractère innovant de ses métiers, inscrits dans une politique active de développement durable.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Areva choisit Suez dans le projet – Georges Besse II"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
DTR
Invité

INEO est en groupement avec AREVA T&D pour la partie 20kV

wpDiscuz