Areva : entre 2 et 6 EPR seront construits en Inde

Areva et Nuclear Power Corporation of India Limited (NPCIL) ont conclu aujourd’hui à Delhi un protocole d’accord ouvrant la voie à une collaboration dans le domaine de la production d’électricité nucléaire et visant à construire au moins deux réacteurs EPR à Jaitapur dans l’Etat du Maharashtra.

Ce protocole d’accord signé par le Dr. S.K. Jain, Président Directeur général de NPCIL, et Anne Lauvergeon, Présidente du Directoire d’Areva, permet d’initier la coopération technique entre les deux compagnies afin de travailler sur l’implantation de deux à six réacteurs EPR sur le site de NPCIL à Jaitapur. Il prévoit également la fourniture de combustible pendant toute la durée de vie de ces réacteurs.

Il fait suite à l’accord bilatéral signé par la France et l’Inde le 30 septembre 2008 en matière de coopération dans le développement des applications pacifiques de l’énergie nucléaire.

L’Inde est l’une des économies mondiales les plus dynamiques et requiert un fort accroissement de sa capacité de production pour satisfaire ses besoins énergétiques toujours plus importants, souligne Areva dans un communiqué. D’ici 2030, la capacité installée du parc électronucléaire indien pourrait ainsi atteindre 63 GWe.

NPCIL exploite déjà 17 tranches pour une capacité installée totale de 4120 MWe et construit actuellement 5 tranches pour une capacité installée totale de 2660 MWe.

A ce jour, Areva est présent en Inde à travers sa filiale Areva T&D India spécialisée dans le transport et la distribution d’électricité. Le groupe se présente comme le premier acteur local sur ce marché. Il est également présent en Inde dans la production d’électricité à partir de la biomasse, à travers sa filiale Areva Bioenergies. Il emploie en Inde plus de 4 200 personnes et y compte 8 sites industriels.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Areva : entre 2 et 6 EPR seront construits en Inde"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Cmac
Invité

C’est de la folie de construire des réacteurs nucléaires dans un pays comme l’inde (Pays encore très sous développé, à haut risque de terrorisme et d’afrontement inter etniques)

Mariaud
Invité

C’est toujours mieux que le charbon qui serait utilisé à la place de ces 2 à  6 EPR .Car en Inde , si c’est pas le nucléaire , c’ est le charbon . Demandez donc à Momo qui vit en Inde et connait très bien l’ Inde .

Mariaud
Invité

C’est toujours mieux que le charbon qui serait utilisé à la place de ces 2 à  6 EPR .Car en Inde , si c’est pas le nucléaire , c’ est le charbon . Demandez donc à Momo qui vit en Inde et connait très bien l’ Inde .

Momo
Invité
Ce Pays de + d’1 milliard 100 millions d’habitants ( et qui en ” fabrique ” 16 a 18 millions de + chaque annee …. une paille ! ) a deja 18 reacteurs nucleaires qui tournent sans que  vs. ne vs. en souciez , depuis des dizaines d’annees pour certains ( sovietiques , et sans aucune enceinte de confinement ! …. ), correctement pilotes par des ingenieurs tres qualifies , n’ayant rigoureusement RIEN a voir av. les malheureux illettres et ignorant tout de notre monde industriel ! Et aucun conflit inter-ethnique n’a ( jusqu’a maintenant , j’ignore totalement de quoi… Lire plus »
Dan1
Invité

Je rappelle à tous les professionnels de l’indignation que seule le nucléaire français vendu en Inde est digne… de leur indignation. Quand ce sont les Russes, cela n’intéresse personne sauf moi ! Apparemment leurs réacteurs doivent être beaucoup moins dangereux.  Relisez donc les “nombreux” commentaires de l’article “Accord nucléaire conclu entre la Russie et l’Inde” publié le 09 décembre 2008.

lion
Invité

Je partage entièrement votre point de vue et je vous félicite de la réaction exprimée; Comment nous, qui vivons dans notre confort douillet, pourrions nous empêché les autres Etats, qui connaissent un développement dont nous n’avons pas la moindre, de disposer de cette technologie bien plus fiable que les réacteurs russes? Nous posons-nous autant de question lorsqu’il s’agit de vendre des Airbus de haute technologie, Pourquoi les ingénieurs et les techniciens Indiens auraient-ils moins de compétences que nous? Nous avons par moment des réactions qui ressemblent à du mauvais colonialisme.

Julien guez
Invité

bonjour momo toi qui vie en inde …j aimerais que tu m aide!; j ‘ai une soutenance demain soir sur les dechets dangereux en inde , comment sont il traité et quels site sont deja en place pour les traiter. As tu une idée du traitement des dechets dangereux ? ou alors peux tu me renseigner un ou plrs sites sur lequel je pourrai trouver des infos . Merci d avance car j ai bcp de mal pour trouver des infos sur la toile ….;

Momo
Invité

Qu’appelez-vs. des dechets dangereux ? nucleaires ? chimiques ? provenant des industries du cuir ? de l’electronique ? des mines et des raffineries de petrole ? des hopitaux ? liquides ? solides ? gazeux ? il sera tres difficile de repondre a tout cela en qq. heures ! A+

Momo
Invité

Bon , apparemment ces reponses n’etaient pas tres urgentes …. A+ qd. meme

wpDiscuz